Visite d’Etat : Belgique-Danemark (2017)

2017 03 28 Belgian State Visit to Denmark 8.jpg

La princesse héritière Mary, le prince héritier Frederik, la reine Margrethe II, la reine Mathilde, le prince Joachim et la princesse Marie

Alors que se déroule en ce moment une visite d’Etat espagnole au Japon et que nous attendons avec impatience le banquet d’Etat, penchons-nous sur la dernière visite d’Etat en date, celle du roi Philippe et de la reine Mathilde de Belgique à leurs (lointains) cousins danois. Il y a une semaine avait lieu au palais d’Amalienborg un dîner de gala, le premier de cette visite d’Etat, qui rassemblait la reine Margrethe II de Danemark, ses deux fils et leurs épouses, la princesse Elisabeth de Danemark, sa cousine, et le roi Philippe et la reine Mathilde de Belgique.

La reine Margrethe II

La reine Margrethe, vêtue d’une étroite robe bleu ciel rebrodée de dentelles bleu gris ou grises (ce qui nous change de ses habituelles robes si amples), portait la parure de perles poires qui fait partie des joyaux de la Couronne danoise : diadème, collier, broche et boucles d’oreilles en perles et diamants. Elle arborait l’ordre de Léopold.

Arrivée des souverains belges au banquet et baise-main du roi Philippe à la reine Margrethe

La reine de Belgique était éblouissante dans une robe orange Armani Privé, barrée de l’ordre danois de l’Eléphant (porté également par son époux). Elle était coiffée, comme on pouvait s’y attendre, du diadème des Neuf Provinces version complète. A son poignet brillait un bracelet de diamants, tandis que des boucles d’oreilles en diamants et perles poires étincelaient à ses oreilles. A mentionner également : le cordon de l’ordre de l’Eléphant était retenu par une nouvelle broche en diamants en forme de papillon.

2017 03 28 Belgian State Visit to Denmark 1

Le couple héritier du Danemark

Comme au dîner de gala du Nouvel Andîner de gala du Nouvel An, la princesse Mary était vêtue d’une robe dorée Jesper Hovring déjà vue plusieurs fois. Excellente surprise : elle portait la parure de rubis de la reine Désirée. C’est la première fois qu’elle l’arbore à un banquet d’Etat, cette parure étant généralement réservée aux très grandes occasions et en particulier aux dîners du Nouvel An. Elle porte l’ordre belge de la Couronne, contrairement à son mari qui arbore l’ordre de Léopold, et comme le cordon de l’ordre de la Couronne est de couleur rouge bordeaux, il se marie parfaitement avec la parure de rubis.

La princesse Marie et le prince Joachim de Danemark

En doré également, la princesse Marie de Danemark rayonnait. Plus exactement, elle portait une robe blanche aux arabesques dorées signée Rikke Gudnitz. Pas de surprise quant au diadème : il s’agit encore une fois du diadème porté le jour de son mariage, même si on aurait bien aimé revoir le diadème Flora Danica. Tandis que son mari porte l’ordre de la Couronne, Marie arbore l’ordre de Léopold II.

2017 03 28 Belgian State Visit to Denmark 16

La princesse Elisabeth de Danemark, cousine germaine de la reine Margrethe II

Enfin, la dernière mais non la moindre, était également présente la princesse Elisabeth de Danemark. D’aucuns ont dit qu’elle avait été conviée pour « remplacer » la princesse Benedikte, qui vient tout juste de perdre son mari. Personnellement, je ne le pense pas : la princesse Elisabeth est généralement présente aux banquets d’Etat lors des visites d’autres monarques. En robe bleu sombre, la princesse portait, sans surprise, le diadème de saphirs et diamants de la princesse Thyra, des boucles d’oreilles en diamants, et un collier de perles avec un pendentif. Je pense qu’elle arbore l’ordre de l’Eléphant.

Bonus : les souverains et les princes héritiers pendant l’hymne national et le toast

(Copyright photos : Billed Bladet & Daily Mail & Hola & Royalwatchers Blog)

 

 

 

 

Visite d’Etat : Islande-Danemark (2017)

Statsbesøg fra Island: Islands præsident Guðni Thorlacius Jóhannesson og fru Eliza Jean Reid besøgte sad til bords på Amalienborg til gallataffel sammen med dronnning Margrethe og prins Henrik, Prins Henrik

Vue de la salle du banquet

Première visite d’Etat de l’année ! Alors que le Danemark était sur le devant de la scène il y a peu pour le traditionnel dîner du Nouvel An, le revoici à l’occasion de la visite d’Etat du président islandais et de son épouse, Guðni Thorlacius Jóhannesson et Eliza Jean Reid, accueillis par la reine Margrethe II du 24 au 26 janvier. Comme à l’accoutumée a eu lieu le banquet d’Etat le premier soir.

Danish Queen Margrethe delivers a speech at the Gala Dinner at Amalienbog Castle

La reine de Danemark entourée du président irlandais et de son épouse

Bonne surprise de ce début d’année : Margrethe II avait choisi le diadème d’or offert pour ses 40 ans de règne. Ce n’est que la seconde fois qu’elle le porte et je pense qu’il est mieux mis en valeur que la première fois, avec cette robe en dentelle verte, même si je continue de penser que les cheveux bruns de Mary ou Marie le feraient davantage ressortir.

Gros plan sur les bijoux de la reine

Petit bémol cependant, la rivière de diamants : je trouve que le contraste de couleurs avec le diadème n’est pas très heureux. Remarquez au passage que la reine arbore également les boucles d’oreilles assorties au diadème, ainsi qu’une broche et une impressionnante bague avec une émeraude.

Arrivée du couple héritier

Je m’y attendais un peu, son nouveau diadème devient un favori : la princesse héritière de Danemark a choisi de porter le diadème edwardien qu’elle a acheté aux enchères il y a peu d’années. Great job, il va parfaitement avec le top de dentelle noire et la jupe longue à volants en satin. Il semble que la princesse porte également de nouvelles boucles d’oreilles, qui paraissent être en diamants.

Danish Crown Princess Mary attends the Gala Dinner at Amalienbog Castle

Mary pendant le banquet

Prière cependant de ne pas négliger le diadème de mariage, qu’on n’a pas vu depuis quelque temps ! A bon entendeur…

2017-01-24-icelandic-state-visit-to-denmark-2

Arrivée du prince Joachim et de la princesse Marie

Pas de surprise concernant la princesse Marie, parée de l’éternel diadème floral de la princesse Dagmar. Alors que je rêve de revoir le diadème Flora Danica… Mais, indéniablement, c’est une bonne apparition.

2017-01-24-icelandic-state-visit-to-denmark-6

Arrivée de la princesse Benedikte

On rajoute à la liste des royals présents la princesse Benedikte de SWB (entendez « Sayn-Wittgenstein-Berleburg »), ce qui nous vaut le plaisir d’avoir une apparition d’une des princesses les plus distinguées du Gotha (je trouve, en tout cas) et d’un diadème de provenance suédoise !

Au passage, les messieurs sont en habit et décorations, et tout le monde porte l’ordre du Faucon, ordre islandais, certes, mais instauré par le roi Christian X en 1921, roi de Danemark et… d’Islande (de 1918 à 1944). Amusant, non ?

(Copyrights photos : Scanpix & Cour royale de Danemark)

28 novembre 2016 : Visite d’Etat belge aux Pays-Bas (I)

2016-11-28-belgian-state-visit-to-netherlands-1

Nous parlions il y a peu du festival de diadèmes qu’il y eut à Buckingham Palace lors de la visite d’Etat du président colombien. Eh bien, honnêtement, la visite d’Etat belge aux Pays-Bas rejoint en faste celle du président colombien…

Le 28 novembre, les twin queens (Mathilde et Maxima sont parfois surnommées ainsi, d’une part à cause de la proximité d’âge de pays, d’autre part, à cause de leur amusante aptitude à s’habiller chez les mêmes couturiers, dans un style vestimentaire similaire) se sont donc retrouvées lors de cette visite d’Etat. La première journée s’est clôturée par le traditionnel dîner de gala au Palais royal d’Amsterdam.

2016-11-28-belgian-state-visit-to-netherlands-2

De gauche à droite : (Au fond) le professeur Pieter van Vollenhoven et son épouse, la princesse Margriet des Pays-Bas, le prince Constantijn et la princesse Laurentien des Pays-Bas (Devant) la reine Mathilde de Belgique, le roi Philippe de Belgique, le roi Willem-Alexander et la reine Maxima des Pays-Bas, la princesse Beatrix des Pays-Bas

Bon, ce n’est pas tout, mais voyons maintenant les tenues de tout ce monde. Les messieurs étaient en habits de soirée. Tandis que les souverains belges arborent l’ordre du Lion néerlandais, les souverains néerlandais et la princesse Beatrix, en tant qu’ancienne souveraine des Pays-Bas, arborent l’ordre de Léopold, la plus haute décoration belge. Les princesses Margriet et Laurentien, le prince Constantijn et le professeur van Vollenhoven portent le cordon de grand-croix de l’ordre de la Couronne, autre distinction belge.

2016-11-28-belgian-state-visit-to-netherlands-6

La reine Mathilde de Belgique

La reine Mathilde porte – pour la seconde fois seulement – le diadème des Neuf Provinces dans sa version complète, avec les arches pleines surmontant le bandeau. Vêtue d’une robe nude rebrodée de strass signée du couturier belge Pierre Gauthier, la reine est parée de boucles d’oreilles en perles et diamants, d’un bracelet en diamants et de la très belle broche à pampilles en diamants de la reine Fabiola retient l’ordre du Lion Néerlandais. Apparition réussie +++ !

2016-11-28-belgian-state-visit-to-netherlands-5

La reine Maxima des Pays-Bas

La reine Maxima, elle, est de rouge vêtue, flamboyante comme à son habitude. Elle arbore la parure néerlandaise de diamants et rubis créée par Mellerio, dont elle semble raffoler. Bijoux (diadème, collier, bracelets et boucles d’oreilles), well done ! Bon, passons rapidement sur la robe Jan Taminiau, déjà portée à plusieurs reprises. Je ne m’y fais pas. Et ne parlons pas du boléro à frous-frous.

L’ancienne reine Beatrix

La princesse Beatrix, elle, est habillée d’argent. Et est parée de de diamants : bracelets en diamants, rivière de diamants, bandeau de diamants dans les cheveux. Encore des diamants aux oreilles. Trois étoiles en diamants pour retenir sa décoration… Beatrix resplendit.

2016-11-28-belgian-state-visit-to-netherlands-8

La princesse Laurentien des Pays-Bas

Bonne surprise, cela faisait longtemps que nous n’avions pas vu la princesse Laurentien porter un diadème. La voici donc, parée de diamants elle aussi. Elle porte le diadème de la reine Emma, que nous avons vu Maxima porter en Nouvelle-Zélande il y a peu, des boucles d’oreilles en diamants et, comme sa belle-mère, une étoile en diamants en broche. A noter : le rouge à lèvres exactement de la même couleur que l’ordre de la Couronne 🙂

2016-11-28-belgian-state-visit-to-netherlands-9

La princesse Margriet des Pays-Bas

La sœur de la princesse Beatrix était, quant à elle, vêtue d’ivoire. Nous l’avons vue la semaine dernière porter le diadème d’émeraudes et diamants. La voici cette fois, parée de l’un de ses grands classiques : le diadème à boutons de perles et diamants qu’elle a déjà porté lors de son mariage (les « boutons » peuvent être remplacés par des étoiles de diamants).

2016-11-28-belgian-state-visit-to-netherlands-4

Discours du roi des Pays-Bas

Donc, full glitter pour cette visite d’Etat. Il nous reste le concert de retour à voir, qui nous a apporté une bonne surprise… Je ne vous en dis pas plus, à vous d’aller voir.

(Copyright photos : Paris Match/PPE Agency)

 

 

The Laula Ruby Tiara

Le diadème d’aujourd’hui est très peu connu, et pourtant il est très joli. Il s’agit d’un diadème qui se trouvait dans la famille des marquis de Laula et auparavant dans la branche espagnole des prétendants au trône de Naples, les Bourbon-Deux-Siciles. A ne pas confondre avec la branche italienne des prétendants au même trône, dont nous avions vu deux diadèmes, portés par la duchesse de Castro : le diadème aux libellules, et le diadème en perles et diamants des ducs d’Ancône. Mais revenons à nos moutons. Tout d’abord, voici une photo du diadème en question :

The Laula Ruby Tiara 1

Le diadème de rubis et diamants anciennement en possession des marquis de Laula

Comme vous pouvez le constater, il s’agit d’un fin diadème-collier en diamants, une sorte de mini-kokoshnik d’inspiration Art Déco, enrichi de quatorze rubis taille coussin. Le diadème fait partie d’une parure comprenant un bracelet, une broche, des boucles d’oreilles et un sautoir, le tout réalisé en diamants et rubis par Chaumet en 1930. Mais le diadème a été réalisé par Chaumet vers 1915 : se trouvait-il déjà dans la famille des ducs de Calabre ou était-il dans les magasins Chaumet quand le reste de la parure a été commandé ? Question en suspens…

lauladoblepaginasx0

Le reste de la parure de rubis et diamants réalisée par Chaumet

On sait que les rubis de la parure viennent de l’empereur François-Joseph d’Autriche-Hongrie (1830-1916), qui les offrit à une de ses lointaines nièces, l’archiduchesse Marie-Christine (1858-1929), à l’occasion de son mariage avec le roi Alphonse XII d’Espagne (1857-1885). Une nouvelle fois, les rubis sont offerts en cadeau de mariage par Marie-Christine à sa fille Mercedes, princesse des Asturies (1880-1904), lorsqu’elle épouse le prince Charles de Bourbon-Deux-Siciles (1870-1949) en 1901. Les rubis sont l’héritage de leur fils aîné, Alfonso, duc de Calabre (1901-1964). C’est ce dernier qui commanda la parure (sauf le diadème qui a été réalisé vers 1915) chez Chaumet en 1930. Par contre, une chose m’étonne un peu : la parure a été réalisée en 1930 mais Alfonso n’épousa qu’en 1936 la princesse Alice de Bourbon-Parme (née en 1916)…

1930 Corbeille de noces d'Alice

Voici le sautoir (démontable) exposé en 1930 parmi les autres bijoux d’Alice

A ma connaissance, la première fois qu’on voit le collier-diadème porté comme diadème, c’est en 1962, lors du bal précédant le mariage du prince Juan Carlos d’Espagne et de la princesse Sophia de Grèce et de Danemark :

Galerie Inès de Bourbon-Deux-Siciles

La princesse Inés de Bourbon-Deux-Siciles dans l’escalier d’Athènes (Copyright photos : ManueSevilla de Dinastias.Forogratis)

C’est la princesse Inés de Bourbon-Deux-Siciles (née en 1940), troisième et dernière enfant d’Alfonso et d’Alice qui arbore le diadème prêté par sa mère. Par la suite, c’est une autre fille d’Alice et d’Alfonso, Teresa (née en 1937), qui en hérite, peut-être au moment de son mariage, en 1961, avec Iñigo Moreno, marquis de Laserna (né en 1934). Dans ce cas, ce serait Teresa et non sa mère qui aurait prêté le diadème à Inés. Teresa s’est parée du diadème à différentes reprises :

1986 Noces d'argent des marquis de Laula 1.jpg

1986 : Noces d’argent des marquis de Laserna. Teresa est au centre de ses sept enfants, à côté de son époux, et porte le diadème dans sa version collier

Lors du mariage de l’infante Elena d’Espagne avec Jaime de Marichalar, le 18 mars 1995, Teresa arbore à nouveau le diadème en collier :

1995 03 18 Teresa au mariage d'Elena d'Espagne et de Jaime de Marichalar 2

18 mars 1995 : Doña Teresa lors du mariage d’Elena et Jaime

A peine deux mois plus tard l’une des filles des marquis de Laula, Beatriz (née en 1967), épouse Lucas de Urquijo (né en 1967), le 16 juin 1995. A cette occasion, elle porte le collier-diadème des Laula :

1995 06 16 Mariage Lucas de Urquijo & Dona Beatriz Moreno 1

16 juin 1995 : Beatriz Moreno y de Borbón le jour de son mariage avec Lucas de Urquijo

A l’instant où j’écris ces lignes, la dernière fois que la marquise de Laula a porté le diadème date du jour du mariage de l’actuel roi d’Espagne, Felipe VI et de Letizia Ortiz Rocosolano, le 21 mai 2004, allant à l’encontre du dress-code qui ne demandait pas de diadème pour les femmes, excepté pour la mariée (qui arborait le diadème prussien de la famille royale espagnole).

2004 05 20 Marquise de Laula au mariage espagnol 1

21 mai 2004 : la marquise de Laula, seule autre femme que Letizia à porter un diadème

Mais Beatriz n’est pas la seule à porter le diadème-collier des Laula le jour de ses noces. Dix ans après elle, sa sœur Delia (née en 1972) épouse Álvaro Ledesma (né en 1962) le 3 juin 2005. Elle est, elle aussi, coiffée du diadème, mais d’une façon légèrement plus originale :

2005 06 03 Mariage Álvaro Ledesma & Dona Delia Moreno 1

 3 juin 1995 : Delia Moreno y de Borbón le jour de ses noces

Comme vous pouvez le voir, c’est le diadème qui, posé à l’arrière de la tête de la mariée, retient son voile. Le mariage de Delia marque, me semble-t-il, la dernière apparition du diadème à l’heure actuelle. Espérons que nous le reverrons un de ces jours : les marquis de Laula ont encore deux enfants non mariés…

Mise à jour : Mon vœu ne s’est pas réalisé, j’ai découvert que le diadème avait fini dans la collection Faerber avant d’être certainement revendu…

Réalisation : Vers 1915

Joaillier : Chaumet

Statut : Possesseur inconnu. Peut-être encore dans la collection Faerber.

L’ont porté : Princesse Inés de Bourbon-Deux-Siciles, Princesse Teresa de Bourbon-Deux-Siciles, marquise de Laula, Beatriz Moreno y de Borbón, Delia Moreno y de Borbón

Apparitions identifiées du diadème :

  1. Mai 1962 : Bal précédant le mariage du prince Juan Carlos des Asturies et de la princesse Sophia de Grèce et de Danemark (Princesse Inés de Bourbon-Deux-Siciles) => diadème
  2. 14 mai 1962 : Mariage du prince Juan Carlos des Asturies et de la princesse Sophia de Grèce et de Danemark (Princesse Inés de Bourbon-Deux-Siciles) => collier
  3. 1986 : Noces d’argent du marquis et de la marquise de Laula (Princesse Teresa de Bourbon-Deux-Siciles, marquise de Laula) => collier
  4. 18 mars 1995 : Mariage de Jaime de Marichalar et de l’infante Elena d’Espagne (Princesse Teresa de Bourbon-Deux-Siciles, marquise de Laula) => collier
  5. 16 juin 1995 : Mariage de Lucas de Urquijo et de Beatriz Moreno y de Borbón (Beatriz Moreno y de Borbón) => diadème
  6. 21 mai 2004 : Mariage du Prince Felipe des Asturies et de Letizia Ortiz Rocosolano (Princesse Teresa de Bourbon-Deux-Siciles, marquise de Laula) => diadème
  7. 3 juin 2005 : Mariage d’Álvaro Ledesma et de Delia Moreno y de Borbón (Delia Moreno y de Borbón) => diadème

The Naasut Tiara

J’aimerais bien qu’il y ait bientôt un tiara event au Danemark, où la reine, la princesse héritière et la princesse Marie porteraient leurs diadèmes de création contemporaine : la princesse héritière serait alors coiffée du diadème de minuit, la princesse Marie du diadème aux lys d’argent. La reine Margrethe, elle, arborerait le diadème que nous allons voir maintenant : le diadème Naasut.

Le diadème Naasut en or

Il s’agit, tenez-vous bien, d’un diadème écologique : en effet, pour le créer ont été réutilisées des pièces d’or frappées pour l’Année Polaire Internationale. L’or de ces pièces a été extrait des mines de Kirkespidalen, au Groenland.

Gold coins

Exemple de pièces d’or

Il a été créé par Nicolai Appel en collaboration avec la reine Margrethe qui, décidément, a l’air d’aimer les diadèmes en or : elle possède également un diadème de coquelicots d’or, cousin presque germain de notre diadème du moment. Toujours est-il que ce diadème lui a été offert par le peuple du Groenland pour son jubilé de rubis, en 2012. Il est fait en or, diamants (tout petits) et rubis (qui me semblent invisibles à l’œil nu, s’ils existent…).

Margrethe II de Danemark tient le diadème qu’on vient de lui offrir et essaye les boucles d’oreilles

Le diadème a des motifs floraux et représentent des fleurs du Groenland :

Galerie motifs.JPG

4 motifs de fleurs du diadème

Le diadème est divisible en cinq broches ou trois peignes. Vont avec des boucles d’oreilles qui forment ainsi une demi-parure :

A gauche, 2 peignes ; à droite, les BO assorties au diadème

Etonnamment, Margrethe, qui avait reçu son diadème fin 2012, le porta pour la première fois assez rapidement après : elle l’inaugura pour le traditionnel dîner de gala du Nouvel An qui a lieu au Danemark chaque 1er janvier.

1er janvier 2013 : Réception du Nouvel An & 24 janvier 2017 : Visite d’Etat islandaise

Réalisation du diadème : 2012

Joaillier : Nicolai Appel

Statut actuel : En possession de la reine Margrethe II de Danemark

Apparitions du diadème :

  1. 1er janvier 2013 : Réception du Nouvel An (Reine Margrethe II de Danemark)
  2. 24 janvier 2017 : Visite d’Etat islandaise au Danemark (Reine Margrethe II de Danemark)

(Copyright photos du diadème, des motifs, des peignes et des BO : Site de Nicolai Appel)

The Ruby Dragonfly Tiara

Cela faisait quelque temps que nous n’avions pas évoqué de diadème de style Art Déco. Reprenons donc les bonnes habitudes en voyant aujourd’hui un diadème très original qui est la propriété de la Princesse Camilla de Bourbon-Deux-Siciles, Duchesse de Castro. Cette dernière est l’épouse de l’un des deux chefs de la Maison de Bourbon-Deux-Siciles, le Prince Charles de Bourbon-Deux-Siciles qu’elle a épouse le  31 octobre 1998.

Dans sa cassette, la Duchesse de Castro possède deux diadèmes, l’Ancona Tiara et la Dragonfly Tiara dont nous allons maintenant parler. L’origine exacte de ce diadème est inconnue. On ne sait rien de ses origines, sinon qu’il a été créé par Chaumet vers 1900, suivant la mode de l’Art Déco : on a donc un motif très naturaliste de libellules qui sont montées en tremblant et peuvent être démontées pour être portées en broches. Le diadème est fait en diamants et rubis #enfinunetiareavecdesrubis !!!

Diadème
Le diadème aux libellules
Détail
Détail d’une libellule qui peut être portée en broche

La Duchesse, née Camilla Crociani, vient d’une très riche famille italienne. Rien de sûr, mais on suppose que ce sont ses parents qui ont acheté le diadème en 1999 chez Sotheby’s. Toujours est-il que Camilla a porté deux fois le diadème, la première au dîner de gala qui eut lieu la veille du mariage du Prince Frederik de Danemark et de Mary Donaldson, le 13 mai 2004, la seconde au dîner qui se tint le soir du mariage du Prince Albert II de Monaco et de Charlene Wittstock, le 2 juillet 2011. Les ducs de Castro sont très proches de ces deux couples princiers : le Prince Albert était le témoin du Prince Charles de Bourbon-Deux-Siciles à son mariage, et le Prince Charles est le parrain de la Princesse Josephine de Danemark.

Réalisation du diadème : v. 1900

Joaillier : Chaumet

Statut actuel : En possession de la Duchesse de Castro

L’ont porté : La Duchesse de Castro

Apparitions du diadème :

  1. 13 mai 2004 : Dîner de Gala à la veille du mariage du Prince Héritier Frederik de Danemark et de Mary Donaldson
  2. 2 juillet 2011 : Dîner de gala le soir du mariage du Prince Albert II de Monaco et de Charlene Wittstock