The Miller Fringe Tiara

Nouveau diadème à aiguilles pour notre blog. Toutes les familles royales, ou presque, en possèdent un ou plusieurs dans leurs écrins CF celui de Monaco, ou ceux portés fréquemment par les princesses Madeleine et Victoria en Suède. Depuis une vingtaine d’années, la Grèce ne fait pas exception à la règle. Une vingtaine d’années seulement, car le diadème que nous allons évoquer a été porté par la princesse héritière Marie-Chantal de Grèce Continuer à lire … « The Miller Fringe Tiara »

Dîner de gala : Les 70 ans du roi Harald V de Norvège (2007) (III)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Quelques photos du bal

Dernier volet de notre reportage sur les 70 ans du roi Harald V. Retrouvez les deux premières parties ici et . A présent, nous allons voir les sœurs, cousines, parentes des souverains qui assistaient également au dîner de gala et au bal de l’anniversaire du roi de Norvège.
Continuer à lire … « Dîner de gala : Les 70 ans du roi Harald V de Norvège (2007) (III) »

Dîner de gala : Les 70 ans du roi Harald V de Norvège (2007) (II)

 

Après notre première série sur l’anniversaire du roi Harald V de Norvège, continuons d’examiner les diadèmes de sortie le 24 février 2007, en voyant à présent le reste de la famille très proche du roi Harald, c’est-à-dire sa fille et sa sœur, et les filles et belles-filles des souverains d’alors. Continuer à lire … « Dîner de gala : Les 70 ans du roi Harald V de Norvège (2007) (II) »

Dîner de gala : Les 70 ans du roi Harald V de Norvège (2007) (I)

2007 02 24 70 ans du roi Harald V de Norvège 19.jpg

De gauche à droite, en partant du premier rang : le couple héritier des Pays-Bas, le couple héritier de Danemark, le prince Henrik de Danemark, les grands-ducs de Luxembourg, le roi Harald V et la reine Sonja de Norvège, les souverains suédois, le prince Albert II de Monaco, le couple héritier de Norvège, la princesse héritière Victoria de Suède, le couple héritier de Belgique, le président d’Islande Ólafur Ragnar Grímsson, la président de Finlande Tarja Halonen.

2e rang : la comtesse Ruth de Rosenborg, la princesse Kristine Bernadotte, Madeleine Kogevinas, Johan Martin Ferner, la princesse Astrid de Norvège, Mrs. Ferner, l’amiral Timothy Lawrence, la princesse royale, le comte de Wessex, la princesse Märtha Louise de Norvège, Ari Behn, le roi Constantin II et la reine Anne-Marie de Grèce, la princesse Désirée de Suède, baronne Silfverschiöld, le baron Nikolaus Silfverschiöld, Dorrit Moussaieff (épouse du président Grímsson), Pentti Arajärvi (mari de Tarja Halonen).

3e rang : les ducs de Gloucester, le duc de Palma de Majorque et l’infante Cristina d’Espagne, la princesse Mabel et le prince Friso des Pays-Bas, le prince Constantijn et la princesse Laurentien des Pays-Bas, la princesse Madeleine de Suède, le prince Joachim de Danemark, la princesse Astrid et le prince Lorenz de Belgique, archiducs d’Autriche-Este, la princesse Christina de Suède, Mrs. Magnuson et Tord Magnuson, la princesse Alexia de Grèce, Mrs. Morales et Carlos Morales Quintana, la princesse Alexandra de SWB et le comte Jefferson von Pfeil und Klein-Ellguth.

4e rang : la comtesse Jutta et le comte Axel de Rosenborg, la comtesse Lynne et le comte Birger de Rosenborg,, la comtesse Desiree de Rosenborg et le comte Carl Johan de Rosenborg, Lady Elizabeth Shakerley et Sofie Ullens de Schooten.

Alors que s’approchent à grands pas les festivités des 80 ans du roi Harald V de Norvège, penchons-nous sur ses 70 ans, célébrés il y a 10 ans pendant plusieurs jours, au mois de février. Et notamment, ce qui évidemment nous intéresse particulièrement, il y eut un grand dîner de gala rassemblant une grande partie du Gotha européen. Voyons un peu les diadèmes présents ce jour-là, présents en masse, car nous pouvons compter, sur une photo montrant les invités, pas moins de trente dames. A noter l’absence très regrettable des souverains espagnols et belges de l’époque, de la reine de Danemark (représentée par son époux) ainsi que des princes des Asturies (Letizia venait de perdre une de ses sœurs). Vous avez ci-dessus la liste des invités figurant sur la photo. Continuer à lire … « Dîner de gala : Les 70 ans du roi Harald V de Norvège (2007) (I) »

The Antique Corsage Tiara

Toujours dans la série des diadèmes de l’ex-famille royale grecque, voyons aujourd’hui un fin et élégant diadème de perles et diamants, qui provient de la famille royale danoise si l’on remonte à ses origines, et encore plus haut de la famille royale suédoise. Je vous montre tout de suite l’objet en question :

The Antique Corsage Tiara.jpg

Le diadème de perles et diamants offert à la princesse Anne-Marie de Danemark par ses parents

Ce très léger diadème de feuillage de perles et diamants trouverait son origine dans un devant-de-corsage qui aurait appartenu à la reine Victoria de Suède, née princesse de Bade (1862-1930). CF le diadème à aiguilles de la famille de Bade si vous voulez en savoir plus. Je n’ai pas de photo de cet ornement de corsage. Il semblerait que de ce bijou ait été tirée une broche, qui fut offerte par la reine Victoria à sa petite-fille, la princesse Ingrid de Suède, fille du futur roi Gustave VI Adolphe (1882-1973) et de la princesse Margaret de Connaught (1882-1920). CF le diadème du khédive d’Egypte, le diadème Connaught, le diadème de rubis ou le bandeau de turquoises et diamants pour plus d’informations sur la princesse Margaret. Bref, c’est sans doute à l’occasion de ses 18 ou 20 ans, à moins qu’elle ne l’ait prévu en cadeau de mariage, qu’Ingrid de Suède (1910-2000), future reine de Danemark, reçut la broche. Elle l’a porté à plusieurs reprises, en broche ou en collier :

AntiqueCorsageTiaraQueenIngrid

La reine Ingrid de Danemark avec la broche portée en devant-de-corsage et en collier

Lors des 18 ans de sa plus jeune fille, le 30 août 1964, Anne-Marie, le roi Frederik et la reine Ingrid de Danemark lui offrent la broche convertie en diadème (par un joaillier inconnu). Leurs deux autres filles avaient également reçu un diadème : celui en tremblant de la reine Alexandrine pour la princesse héritière Margrethe, et un diadème floral pour la princesse Benedikte.

The brooch before the Antique Corsage Tiara

Etapes de la transformation de la broche en diadème

Mais trois semaines après son anniversaire, la princesse Anne-Marie devenait reine des Hellènes par son mariage avec le roi Constantin II. Pour les festivités précédant son mariage, elle porta à plusieurs reprises le diadème, et il faut dire qu’il lui seyait parfaitement comme premier diadème :

Septembre 1964 : Festivités précédant le mariage d’Anne-Marie : dîner de gala (G) et représentation de gala au théâtre de Copenhague (D)

Après son mariage, Anne-Marie porta son diadème, mais assez peu, car elle a montré très nettement une préférence pour trois autres diadèmes : le diadème de rubis à motifs de feuilles d’oliviers, et le kokoshnik d’émeraudes, puis plus tard le diadème du khédive d’Egypte légué par sa mère :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 2 occasions non identifiées ; 1994 : 60 ans du prince Henrik de Danemark

En 1986, tournant dans l’histoire du diadème : la reine Anne-Marie le prête à sa fille aînée Alexia pour le dîner retour de la visite d’Etat espagnole au Royaume-Uni. C’est la première et la seule fois qu’on le  vit sur cette dernière, me semble-t-il :

1986 04 Spanish State Visit to UK 6 Return dinner at Spanish Embassy

Avril 1986 : la princesse Alexia porte le diadème de sa mère

Dans les années 1990, la reine continue de prêter le diadème à sa famille. C’est le bijou qu’arbore en effet sa belle-fille Marie-Chantal Miller pour son mariage en 1995 avec le diadoque Paul de Grèce :

1995 01 07 Mariage CP Paul de Grèce & Marie-Chantal Miller 4

1er juillet 1995 : Mariage du diadoque Paul et de Marie-Chantal à Londres

Jusqu’à ce qu’elle reçoive l’usufruit du diadème à aiguilles offert par ses parents à sa fille Maria-Olympia, c’est le diadème que porte Marie-Chantal :

De gauche à droite : dîner de gala avant le mariage du prince Joachim de Danemark et mariage du prince Joachim de Danemark (1995), 50 ans du roi Carl XVI Gustaf de Suède (1996)

Le diadème disparaît ensuite quelques années pour réapparaître à plusieurs reprises sur la tête de la princesse Théodora de Grèce, avant-dernier enfant et dernière fille des anciens souverains grecs :

La princesse Theodora lors de la soirée de gala précédant le mariage de son cousin le prince héritier Frederik de Danemark puis le jour du mariage de Frederik, enfin lors du second mariage de Joachim de Danemark

Enfin, dernière personne en date à avoir arboré le diadème : Tatiana Blatnik, devenue princesse de Grèce en épousant le prince Nikolaos de Grèce, troisième enfant de Constantin et d’Anne-Marie. Elle le porte le jour du mariage, puis lors du mariage de la princesse Madeleine de Suède :

Tatiana Blatnik le jour de son mariage (25 août 2010) puis au mariage de la princesse Madeleine de Suède (2013)

Le diadème n’a pas été vu depuis 2013. Peut-être le reverrons-nous aux festivités des 80 ans des souverains norvégiens en mai, où beaucoup d’invités royaux sont annoncés… A voir. En tout cas, nous le reverrons sûrement sur l’épouse du prince Philippos de Grèce, plus jeune fils des souverains, le jour de son mariage…

Réalisation : 1964

Joaillier : Inconnu

En possession de : Reine Anne-Marie de Grèce

L’ont porté : La reine Anne-Marie de Grèce, la princesse héritière Marie-Chantal de Grèce, la princesse Alexia de Grèce, Mrs. Morales, la princesse Theodora de Grèce, la princesse Tatiana de Grèce

Apparitions identifiées du diadème :

Reine Ingrid de Danemark

  1. 18 mai 1951 : Visite d’Etat danoise au Royaume-Uni (broche)
  2. Occasion non identifiée (collier)

Reine Anne-Marie de Grèce

  1. Septembre 1964 : Bal donné à Copenhague avant le mariage du roi Constantin II de Grèce et de la princesse Anne-Marie de Danemark
  2. Septembre 1964 : Soirée de gala donnée au Théâtre royal de Copenhague avant le mariage du roi Constantin II de Grèce et de la princesse Anne-Marie de Danemark
  3. 1965s-1970s : Occasion non identifiée
  4. 1965 : Occasion non identifiée
  5. Juin 1994 : 60 ans du prince Henrik de Danemark

Princesse Alexia de Grèce, Mrs. Morales

  1. Avril 1986 : Visite d’Etat espagnole au Royaume-Uni : Dîner de retour offert par les souverains espagnols à l’Ambassade espagnole

Princesse héritière Marie-Chantal de Grèce

  1. 1er juillet 1995 : Mariage du diadoque Paul de Grèce et de Marie-Chantal Miller
  2. 17 novembre 1995 : Dîner de gala précédant le mariage du prince Joachim de Danemark et d’Alexandra Manley
  3. 18 novembre 1995 : Mariage du prince Joachim de Danemark et d’Alexandra Manley
  4. 30 avril 1996 : 50 ans du roi Carl XVI Gustaf de Suède

Princesse Theodora de Grèce

  1. 13 mai 2004 : Soirée de gala précédant le mariage du prince héritier Frederik de Danemark et de Mary Donaldson
  2. 14 mai 2004 : Mariage du prince héritier Frederik de Danemark et de Mary Donaldson
  3. 24 mai 2008 : Mariage du prince Joachim de Danemark et de Marie Cavallier
  4. 15 janvier 2012 : Dîner de gala pour le Jubilé de rubis de la reine Margrethe II de Danemark

Princesse Tatiana de Grèce

  1. 25 août 2010 : Mariage du prince Nikolaos de Grèce et de Tatiana Blatnik
  2. 8 juin 2013 : Mariage de Christopher O’Neill et de la princesse Madeleine de Suède

Visite d’Etat : Espagne-Japon (2017)

2017 04 05 Spanish State Visit to Japan 4

Le toast : la princesse héritière Masako, l’impératrice Michiko, le roi Felipe, l’empereur Akihito et la reine Letizia

Après les récentes visites d’Etat néerlandaise et belge au Japon, c’est au tour des souverains espagnols de commencer leurs visites de présentation (il est de tradition qu’un monarque nouvellement intronisé rende visite aux autres monarques. Le roi Felipe et la reine Letizia, en raison de la crise gouvernementale, n’avaient pu se rendre au Japon et au Royaume-Uni l’année dernière). Les souverains espagnols ont donc pu enfin se rendre à l’invitation de l’empereur Akihito et de l’impératrice Michiko après la visite reportée de l’année dernière. Ils sont sur tous les fronts en ce moment, car cette visite est placée juste après la visite d’Etat argentine, et juste avant la visite d’Etat que Felipe et Letizia effectueront en juin au Royaume-Uni…

La reine d’Espagne

Enfin, re-voici la somptueuse robe Felipe Varela, déjà portée lors d’une visite d’Etat péruvienne en Espagne en 2015. Cette robe de contes de fée, bleu nuit, rebrodée de fils et de cristaux bleu marine, bleu de prusse et bleu saphir est absolument merveilleuse. Comme en 2015, Letizia la porte avec le diadème floral espagnol que, décidément, sa belle-mère semble lui avoir prêté à long terme. Sont également un prêt de sa belle-mère les boucles d’oreilles en saphirs et diamants. En outre, la broche du diadème Princesse d’Ansorena retient le grand-cordon de l’ordre de la Couronne précieuse (le roi Felipe VI, lui, porte le collier de l’ordre du Chrysanthème), et les bracelets des joyas de pasar brillent à son poignet gauche.

2017 04 05 Spanish State Visit to Japan 10

L’impératrice Michiko ne porte plus de diadème

Pour des raisons de santé, l’impératrice Michiko ne porte plus de diadème depuis plusieurs années. Néanmoins, elle arborait tout de même des boucles d’oreilles et un bracelet en diamants ainsi qu’une rivière de diamants au cou… A la pointe de son encolure en V est accrochée la version miniature de l’ordre de Charles III, tandis que  l’empereur porte le collier de la Toison d’or.

2017 04 05 Spanish State Visit to Japan 3

La princesse héritière Masako, qui semble plus en forme ces derniers temps

On revoit davantage en ce moment la princesse héritière Masako, qui a souffert d’une très grave dépression pendant une quinzaine d’années. C’est un plaisir de la voir ici, portant la parure dite Sunburst avec l’ordre espagnol d’Isabelle la Catholique (son époux arborant l’ordre espagnol de Charles III).

2017 04 05 Spanish State Visit to Japan 5

Le prince héritier Naruhito, la princesse Kiko d’Akishino et la princesse Mako d’Akishino

La famille impériale japonaise, fort nombreuse, est exclusivement composée de femmes qui assistent à toutes les occasions officielles et aux banquets d’Etat avec diadèmes (jusqu’à leur mariage). Ce qui nous vaut, en plus de la princesse héritière et de l’impératrice, NEUF autres diadèmes !!! En voici deux au-dessus, portés par la princesse Kiko d’Akishino, épouse du second fils de l’empereur, le prince Fumihito, et l’une de ses filles, la princesse Mako. Kiko porte l’ordre d’Isabelle la Catholique et Mako l’ordre de la Couronne précieuse. Admirez au passage la décoration florale assortie aux cordons de l’ordre de la Couronne précieuse…

2017 04 05 Spanish State Visit to Japan 6

La princesse Kako à côté de son père, le prince Fumihito d’Akishino

Et voici un diadème de plus, porté par la seconde fille des princes d’Akishino, la princesse Kako. Cette dernière, comme sa sœur, porte l’ordre de la Couronne précieuse. Son père, lui, arbore le cordon de l’ordre d’Isabelle la Catholique. Remarquez que tous les diadèmes des princesses japonaises sont réfléchis en miroir par le collier qu’elle porte également, qui reproduit exactement le même motif que le diadème.

2017 04 05 Spanish State Visit to Japan 8

Arrivée d’autres princesses japonaises (on en voit deux à gauche)

Etaient également présentes la princesse Nobuko Tomohito de Mikasa (épouse d’un cousin germain décédé de l’empereur) et ses deux filles, les princesses Akiko et Yoko de Mikasa qui devraient se trouver du côté gauche, après la princesse Kako et le prince Fumihito. Ce sont donc deux d’entre elles que l’on voit arriver sur la photo ci-dessus, à gauche.

2017 04 05 Spanish State Visit to Japan 2

Vue du banquet

Enfin, si vous regardez bien sur la photo ci-dessus, à droite des princesses Kiko et Mako (elles-mêmes à droite de la reine Letizia et du prince héritier), vous apercevrez de loin trois autres dames coiffées de diadèmes. Il s’agit de la princesse Hisako Norihito de Takamado (également épouse d’un cousin germain décédé de l’empereur) et de deux de ses filles, les princesses Tsuguko et Ayako de Takamado (il y a une troisième fille, Noriko, qui a quitté la famille impériale lors de son mariage).

Alors, qui dit mieux qu’onze diadèmes en une seule visite d’Etat ??

(Copyright photos : Hola & Paris Match, Vanitatis & Compte Twitter de la Casa Real)

 

 

Visite d’Etat : Belgique-Danemark (2017)

2017 03 28 Belgian State Visit to Denmark 8.jpg

La princesse héritière Mary, le prince héritier Frederik, la reine Margrethe II, la reine Mathilde, le prince Joachim et la princesse Marie

Alors que se déroule en ce moment une visite d’Etat espagnole au Japon et que nous attendons avec impatience le banquet d’Etat, penchons-nous sur la dernière visite d’Etat en date, celle du roi Philippe et de la reine Mathilde de Belgique à leurs (lointains) cousins danois. Il y a une semaine avait lieu au palais d’Amalienborg un dîner de gala, le premier de cette visite d’Etat, qui rassemblait la reine Margrethe II de Danemark, ses deux fils et leurs épouses, la princesse Elisabeth de Danemark, sa cousine, et le roi Philippe et la reine Mathilde de Belgique.

La reine Margrethe II

La reine Margrethe, vêtue d’une étroite robe bleu ciel rebrodée de dentelles bleu gris ou grises (ce qui nous change de ses habituelles robes si amples), portait la parure de perles poires qui fait partie des joyaux de la Couronne danoise : diadème, collier, broche et boucles d’oreilles en perles et diamants. Elle arborait l’ordre de Léopold.

Arrivée des souverains belges au banquet et baise-main du roi Philippe à la reine Margrethe

La reine de Belgique était éblouissante dans une robe orange Armani Privé, barrée de l’ordre danois de l’Eléphant (porté également par son époux). Elle était coiffée, comme on pouvait s’y attendre, du diadème des Neuf Provinces version complète. A son poignet brillait un bracelet de diamants, tandis que des boucles d’oreilles en diamants et perles poires étincelaient à ses oreilles. A mentionner également : le cordon de l’ordre de l’Eléphant était retenu par une nouvelle broche en diamants en forme de papillon.

2017 03 28 Belgian State Visit to Denmark 1

Le couple héritier du Danemark

Comme au dîner de gala du Nouvel Andîner de gala du Nouvel An, la princesse Mary était vêtue d’une robe dorée Jesper Hovring déjà vue plusieurs fois. Excellente surprise : elle portait la parure de rubis de la reine Désirée. C’est la première fois qu’elle l’arbore à un banquet d’Etat, cette parure étant généralement réservée aux très grandes occasions et en particulier aux dîners du Nouvel An. Elle porte l’ordre belge de la Couronne, contrairement à son mari qui arbore l’ordre de Léopold, et comme le cordon de l’ordre de la Couronne est de couleur rouge bordeaux, il se marie parfaitement avec la parure de rubis.

La princesse Marie et le prince Joachim de Danemark

En doré également, la princesse Marie de Danemark rayonnait. Plus exactement, elle portait une robe blanche aux arabesques dorées signée Rikke Gudnitz. Pas de surprise quant au diadème : il s’agit encore une fois du diadème porté le jour de son mariage, même si on aurait bien aimé revoir le diadème Flora Danica. Tandis que son mari porte l’ordre de la Couronne, Marie arbore l’ordre de Léopold II.

2017 03 28 Belgian State Visit to Denmark 16

La princesse Elisabeth de Danemark, cousine germaine de la reine Margrethe II

Enfin, la dernière mais non la moindre, était également présente la princesse Elisabeth de Danemark. D’aucuns ont dit qu’elle avait été conviée pour « remplacer » la princesse Benedikte, qui vient tout juste de perdre son mari. Personnellement, je ne le pense pas : la princesse Elisabeth est généralement présente aux banquets d’Etat lors des visites d’autres monarques. En robe bleu sombre, la princesse portait, sans surprise, le diadème de saphirs et diamants de la princesse Thyra, des boucles d’oreilles en diamants, et un collier de perles avec un pendentif. Je pense qu’elle arbore l’ordre de l’Eléphant.

Bonus : les souverains et les princes héritiers pendant l’hymne national et le toast

(Copyright photos : Billed Bladet & Daily Mail & Hola & Royalwatchers Blog)