The Laula Ruby Tiara

Le diadème d’aujourd’hui est très peu connu, et pourtant il est très joli. Il s’agit d’un diadème qui se trouvait dans la famille des marquis de Laula et auparavant dans la branche espagnole des prétendants au trône de Naples, les Bourbon-Deux-Siciles. A ne pas confondre avec la branche italienne des prétendants au même trône, dont nous avions vu deux diadèmes, portés par la duchesse de Castro : le diadème aux libellules, et le diadème en perles et diamants des ducs d’Ancône. Mais revenons à nos moutons. Tout d’abord, voici une photo du diadème en question :

The Laula Ruby Tiara 1

Le diadème de rubis et diamants anciennement en possession des marquis de Laula

Comme vous pouvez le constater, il s’agit d’un fin diadème-collier en diamants, une sorte de mini-kokoshnik d’inspiration Art Déco, enrichi de quatorze rubis taille coussin. Le diadème fait partie d’une parure comprenant un bracelet, une broche, des boucles d’oreilles et un sautoir, le tout réalisé en diamants et rubis par Chaumet en 1930. Mais le diadème a été réalisé par Chaumet vers 1915 : se trouvait-il déjà dans la famille des ducs de Calabre ou était-il dans les magasins Chaumet quand le reste de la parure a été commandé ? Question en suspens…

lauladoblepaginasx0

Le reste de la parure de rubis et diamants réalisée par Chaumet

On sait que les rubis de la parure viennent de l’empereur François-Joseph d’Autriche-Hongrie (1830-1916), qui les offrit à une de ses lointaines nièces, l’archiduchesse Marie-Christine (1858-1929), à l’occasion de son mariage avec le roi Alphonse XII d’Espagne (1857-1885). Une nouvelle fois, les rubis sont offerts en cadeau de mariage par Marie-Christine à sa fille Mercedes, princesse des Asturies (1880-1904), lorsqu’elle épouse le prince Charles de Bourbon-Deux-Siciles (1870-1949) en 1901. Les rubis sont l’héritage de leur fils aîné, Alfonso, duc de Calabre (1901-1964). C’est ce dernier qui commanda la parure (sauf le diadème qui a été réalisé vers 1915) chez Chaumet en 1930. Par contre, une chose m’étonne un peu : la parure a été réalisée en 1930 mais Alfonso n’épousa qu’en 1936 la princesse Alice de Bourbon-Parme (née en 1916)…

1930 Corbeille de noces d'Alice

Voici le sautoir (démontable) exposé en 1930 parmi les autres bijoux d’Alice

A ma connaissance, la première fois qu’on voit le collier-diadème porté comme diadème, c’est en 1962, lors du bal précédant le mariage du prince Juan Carlos d’Espagne et de la princesse Sophia de Grèce et de Danemark :

Galerie Inès de Bourbon-Deux-Siciles

La princesse Inés de Bourbon-Deux-Siciles dans l’escalier d’Athènes (Copyright photos : ManueSevilla de Dinastias.Forogratis)

C’est la princesse Inés de Bourbon-Deux-Siciles (née en 1940), troisième et dernière enfant d’Alfonso et d’Alice qui arbore le diadème prêté par sa mère. Par la suite, c’est une autre fille d’Alice et d’Alfonso, Teresa (née en 1937), qui en hérite, peut-être au moment de son mariage, en 1961, avec Iñigo Moreno, marquis de Laserna (né en 1934). Dans ce cas, ce serait Teresa et non sa mère qui aurait prêté le diadème à Inés. Teresa s’est parée du diadème à différentes reprises :

1986 Noces d'argent des marquis de Laula 1.jpg

1986 : Noces d’argent des marquis de Laserna. Teresa est au centre de ses sept enfants, à côté de son époux, et porte le diadème dans sa version collier

Lors du mariage de l’infante Elena d’Espagne avec Jaime de Marichalar, le 18 mars 1995, Teresa arbore à nouveau le diadème en collier :

1995 03 18 Teresa au mariage d'Elena d'Espagne et de Jaime de Marichalar 2

18 mars 1995 : Doña Teresa lors du mariage d’Elena et Jaime

A peine deux mois plus tard l’une des filles des marquis de Laula, Beatriz (née en 1967), épouse Lucas de Urquijo (né en 1967), le 16 juin 1995. A cette occasion, elle porte le collier-diadème des Laula :

1995 06 16 Mariage Lucas de Urquijo & Dona Beatriz Moreno 1

16 juin 1995 : Beatriz Moreno y de Borbón le jour de son mariage avec Lucas de Urquijo

A l’instant où j’écris ces lignes, la dernière fois que la marquise de Laula a porté le diadème date du jour du mariage de l’actuel roi d’Espagne, Felipe VI et de Letizia Ortiz Rocosolano, le 21 mai 2004, allant à l’encontre du dress-code qui ne demandait pas de diadème pour les femmes, excepté pour la mariée (qui arborait le diadème prussien de la famille royale espagnole).

2004 05 20 Marquise de Laula au mariage espagnol 1

21 mai 2004 : la marquise de Laula, seule autre femme que Letizia à porter un diadème

Mais Beatriz n’est pas la seule à porter le diadème-collier des Laula le jour de ses noces. Dix ans après elle, sa sœur Delia (née en 1972) épouse Álvaro Ledesma (né en 1962) le 3 juin 2005. Elle est, elle aussi, coiffée du diadème, mais d’une façon légèrement plus originale :

2005 06 03 Mariage Álvaro Ledesma & Dona Delia Moreno 1

 3 juin 1995 : Delia Moreno y de Borbón le jour de ses noces

Comme vous pouvez le voir, c’est le diadème qui, posé à l’arrière de la tête de la mariée, retient son voile. Le mariage de Delia marque, me semble-t-il, la dernière apparition du diadème à l’heure actuelle. Espérons que nous le reverrons un de ces jours : les marquis de Laula ont encore deux enfants non mariés…

Mise à jour : Mon vœu ne s’est pas réalisé, j’ai découvert que le diadème avait fini dans la collection Faerber avant d’être certainement revendu…

Réalisation : Vers 1915

Joaillier : Chaumet

Statut : Possesseur inconnu. Peut-être encore dans la collection Faerber.

L’ont porté : Princesse Inés de Bourbon-Deux-Siciles, Princesse Teresa de Bourbon-Deux-Siciles, marquise de Laula, Beatriz Moreno y de Borbón, Delia Moreno y de Borbón

Apparitions identifiées du diadème :

  1. Mai 1962 : Bal précédant le mariage du prince Juan Carlos des Asturies et de la princesse Sophia de Grèce et de Danemark (Princesse Inés de Bourbon-Deux-Siciles) => diadème
  2. 14 mai 1962 : Mariage du prince Juan Carlos des Asturies et de la princesse Sophia de Grèce et de Danemark (Princesse Inés de Bourbon-Deux-Siciles) => collier
  3. 1986 : Noces d’argent du marquis et de la marquise de Laula (Princesse Teresa de Bourbon-Deux-Siciles, marquise de Laula) => collier
  4. 18 mars 1995 : Mariage de Jaime de Marichalar et de l’infante Elena d’Espagne (Princesse Teresa de Bourbon-Deux-Siciles, marquise de Laula) => collier
  5. 16 juin 1995 : Mariage de Lucas de Urquijo et de Beatriz Moreno y de Borbón (Beatriz Moreno y de Borbón) => diadème
  6. 21 mai 2004 : Mariage du Prince Felipe des Asturies et de Letizia Ortiz Rocosolano (Princesse Teresa de Bourbon-Deux-Siciles, marquise de Laula) => diadème
  7. 3 juin 2005 : Mariage d’Álvaro Ledesma et de Delia Moreno y de Borbón (Delia Moreno y de Borbón) => diadème

Publicités

Dîner de gala : Fête nationale du Luxembourg (2016)

2016 06 23 National Day 3

La famille grand-ducale au complet. De gauche à droite : la princesse Tessy, le prince Louise, la princesse Claire, le prince Félix, la grande-duchesse Maria Teresa, le grand-duc Henri, la grande-duchesse héritière Stéphanie, le grand-duc héritier Guillaume, la princesse Alexandra, le prince Sébastien

Vive les fêtes nationales luxembourgeoises !! Elles nous donnent ces dernières années de splendides photos des diadèmes de la collection luxembourgeoise portés par cinq princesses : la grande-duchesse, sa fille et ses trois belles-filles. Continuer à lire … « Dîner de gala : Fête nationale du Luxembourg (2016) »

Queen Ena’s Chaumet Spike Tiara

La famille royale d’Espagne n’est pas, actuellement, la mieux pourvue en diadèmes. Mais il fut un temps où la cassette des souveraines espagnoles était bien plus remplie et plus variée qu’à présent. Parmi les diadèmes de la Reine Ena d’Espagne (1887-1969) figurait notamment un diadème qui était initialement en diamants et turquoises :

The Tiara

Re-création du diadème avec la version des turquoises

C’était un diadème réalisé par Chaumet en diamants montés sur platine et cabochons de turquoises. Il avait été offert à Victoria-Eugénie par son époux, Alphonse XIII (1886-1941). Le motif rappelle des fleurs-de-lys, emblème des Bourbons, maison à laquelle appartient la famille royale espagnole. Ena, qui aimait, à faire transformer ses diadèmes, comme nous l’avons vu pour le diadème aux aigues-marines ou le diadème à fleur-de-lys des reines d’Espagne, fit remplacer les cabochons de turquoises par des diamants.

The Tiara

Le diadème Chaumet, version tout en diamants

Je ne possède aucune photographie de la reine Victoria-Eugénie parée du diadème avec les turquoises, et on en a très peu avec la version en diamants. On sait cependant qu’elle le porta pour la première fois dans sa version initiale la veille de son mariage, lors d’une soirée donnée à l’opéra de Madrid. La voici néanmoins durant le temps de son exil :

1ebf9308f452bf697bc37fd7a9e60700

Ena en exil avec le diadème Chaumet

Un portrait de la reine parée de ce diadème a cependant été peint par Tosti Russell dans les années 30. Voici une photo amusante d’Ena en 1938, posant à côté de son portrait :

1938 07 31 Ena pose à côté de son portrait par Tosti Russell

31 juillet 1938 : Ena pose à côté de son portrait réalisé par Tosti Russell

La dernière fois que la reine porta le diadème, du moins d’après mes archives, ce fut en 1954, lors de l’entrée dans le monde de sa petite-fille Sandra Torlonia (1936-2014):

1954 à Rome 5

1954 : Ena à Rome lors de l’entrée dans le monde de sa petite-fille Sandra Torlonia

Ce diadème a été vendu en 1984 par Christie’s à un collectionneur d’origine royale. On ne l’a pas revu depuis des années et nul ne sait donc, hélas, si ce diadème existe encore, tout comme d’autres diadèmes de Victoria-Eugénie.

Réalisation du diadème : 1906

Joaillier : Chaumet

Situation actuelle : Sans doute en possession « d’un collectionneur de bijoux de naissance royale »

L’ont porté : La Reine Victoria-Eugénie d’Espagne

Apparitions identifiées du diadème :

    1. 30 mai 1906 : Soirée à l’opéra de Madrid
    2. 1930s : Portrait de la Reine peint par Tosti Russell
    3. 1954 : Entrée dans le monde de Donna Sandra Torlonia

The Luxembourg Chaumet Choker Tiara

Eloignons-nous un temps des saphirs luxembourgeois pour mieux y revenir dans l’article suivant pour voir le second diadème Chaumet de la collection grand-ducale (le premier a déjà été vu ici). Ce diadème a été créé par la Maison Chaumet pour la grande-duchesse Joséphine-Charlotte avant les années 80 à partir d’une rivière de diamants et d’un collier de perles provenant de la grande-duchesse Charlotte #remiseaugoûtdujour !! Chaumet créa donc à partir de ces anciennes pièces un collier choker (c’est-à-dire qui entoure étroitement le coup) dont le genre a été mis à la mode par la reine Alexandra du Royaume-Uni au début du XXè siècle pour cacher des cicatrices. Ce collier choker est en diamants et est convertible en diadème. Continuer à lire … « The Luxembourg Chaumet Choker Tiara »

The Luxembourg Chaumet Emerald Tiara

Pour une fois, on connaît bien l’histoire de ce diadème. Nous sommes en 1926. Le Prince Félix de Bourbon-Parme, marié depuis sept ans à la Grande-Duchesse Charlotte de Luxembourg, envoie au joaillier Chaumet un lot de bijoux en lui demandant de créer quelque chose de nouveau avec cela.

Bijoux envoyés à Chaumet

Bijoux envoyés à Chaumet en 1926 par le Prince Félix

Chaumet crée donc un diadème de type Art Déco inspiré des modèles grecs. La tiare est faite de diamants montés en platine et comporte un énorme cabochon d’émeraude, de 5.5 cm de haut et de 15.5 cm de diamètre.

29c51m8

Comme le diadème fut livré au Prince Félix le 22 décembre 1926, on peut raisonnablement supposer qu’il s’agissait d’un cadeau de Noël à sa femme. Il devint l’un de ses bijoux favoris et elle le porta souvent.

Galerie MT & Charlotte

Après son abdication, le diadème passa à sa belle-fille Joséphine-Charlotte, qui le porta fréquemment également.

Enfin, en 2000, après l’abdication du Grand-Duc Jean, c’est Maria Teresa qui se mit à l’arborer à plusieurs reprises, notamment pour sa première série de portraits officiels en tant que Grande-Duchesse :

Par la suite, elle le porta à de nombreuses reprises :

Galerie MT & Charlotte

Réalisation du diadème : 1926

Joaillier : Chaumet

Statut actuel : En possession de la Famille grand-ducale de Luxembourg

L’ont porté : La Grande-Duchesse Charlotte de Luxembourg, la Grande-Duchesse Joséphine-Charlotte de Luxembourg, la Grande-Duchesse Maria Teresa de Luxembourg

Apparitions identifiées du diadème :

La Grande-Duchesse Charlotte de Luxembourg

  1. 1962 : Noces d’argent de la Reine Juliana et du Prince Bernhard des Pays-Bas

La Grande-Duchesse Joséphine-Charlotte de Luxembourg

  1. 19 juillet 1991 : Bal en l’honneur des 18 ans du Prince Héritier Haakon de Norvège
  2. 28 août 1993 : Bal en l’honneur des 25 ans de mariage du Roi Harald V et de la Reine Sonja de Norvège

La Grande-Duchesse Maria Teresa de Luxembourg

  1. 2000 : Série de portraits officiels pour marquer l’accession au trône du Grand-Duc Henri
  2. 2001 : Visite d’Etat luxembourgeoise en Espagne
  3. 23 juin 2003 : Fête nationale du Luxembourg
  4. 16 avril 2010 : 70 ans de la Reine Margrethe
  5. 11 décembre 2011 : Dîner en l’honneur des lauréats des Prix Nobel

The Ruby Dragonfly Tiara

Cela faisait quelque temps que nous n’avions pas évoqué de diadème de style Art Déco. Reprenons donc les bonnes habitudes en voyant aujourd’hui un diadème très original qui est la propriété de la Princesse Camilla de Bourbon-Deux-Siciles, Duchesse de Castro. Cette dernière est l’épouse de l’un des deux chefs de la Maison de Bourbon-Deux-Siciles, le Prince Charles de Bourbon-Deux-Siciles qu’elle a épouse le  31 octobre 1998.

Dans sa cassette, la Duchesse de Castro possède deux diadèmes, l’Ancona Tiara et la Dragonfly Tiara dont nous allons maintenant parler. L’origine exacte de ce diadème est inconnue. On ne sait rien de ses origines, sinon qu’il a été créé par Chaumet vers 1900, suivant la mode de l’Art Déco : on a donc un motif très naturaliste de libellules qui sont montées en tremblant et peuvent être démontées pour être portées en broches. Le diadème est fait en diamants et rubis #enfinunetiareavecdesrubis !!!

Diadème
Le diadème aux libellules
Détail
Détail d’une libellule qui peut être portée en broche

La Duchesse, née Camilla Crociani, vient d’une très riche famille italienne. Rien de sûr, mais on suppose que ce sont ses parents qui ont acheté le diadème en 1999 chez Sotheby’s. Toujours est-il que Camilla a porté deux fois le diadème, la première au dîner de gala qui eut lieu la veille du mariage du Prince Frederik de Danemark et de Mary Donaldson, le 13 mai 2004, la seconde au dîner qui se tint le soir du mariage du Prince Albert II de Monaco et de Charlene Wittstock, le 2 juillet 2011. Les ducs de Castro sont très proches de ces deux couples princiers : le Prince Albert était le témoin du Prince Charles de Bourbon-Deux-Siciles à son mariage, et le Prince Charles est le parrain de la Princesse Josephine de Danemark.

Réalisation du diadème : v. 1900

Joaillier : Chaumet

Statut actuel : En possession de la Duchesse de Castro

L’ont porté : La Duchesse de Castro

Apparitions du diadème :

  1. 13 mai 2004 : Dîner de Gala à la veille du mariage du Prince Héritier Frederik de Danemark et de Mary Donaldson
  2. 2 juillet 2011 : Dîner de gala le soir du mariage du Prince Albert II de Monaco et de Charlene Wittstock