Visite d’Etat : Espagne-Japon (2017)

2017 04 05 Spanish State Visit to Japan 4

Le toast : la princesse héritière Masako, l’impératrice Michiko, le roi Felipe, l’empereur Akihito et la reine Letizia

Après les récentes visites d’Etat néerlandaise et belge au Japon, c’est au tour des souverains espagnols de commencer leurs visites de présentation (il est de tradition qu’un monarque nouvellement intronisé rende visite aux autres monarques. Le roi Felipe et la reine Letizia, en raison de la crise gouvernementale, n’avaient pu se rendre au Japon et au Royaume-Uni l’année dernière). Les souverains espagnols ont donc pu enfin se rendre à l’invitation de l’empereur Akihito et de l’impératrice Michiko après la visite reportée de l’année dernière. Ils sont sur tous les fronts en ce moment, car cette visite est placée juste après la visite d’Etat argentine, et juste avant la visite d’Etat que Felipe et Letizia effectueront en juin au Royaume-Uni…

La reine d’Espagne

Enfin, re-voici la somptueuse robe Felipe Varela, déjà portée lors d’une visite d’Etat péruvienne en Espagne en 2015. Cette robe de contes de fée, bleu nuit, rebrodée de fils et de cristaux bleu marine, bleu de prusse et bleu saphir est absolument merveilleuse. Comme en 2015, Letizia la porte avec le diadème floral espagnol que, décidément, sa belle-mère semble lui avoir prêté à long terme. Sont également un prêt de sa belle-mère les boucles d’oreilles en saphirs et diamants. En outre, la broche du diadème Princesse d’Ansorena retient le grand-cordon de l’ordre de la Couronne précieuse (le roi Felipe VI, lui, porte le collier de l’ordre du Chrysanthème), et les bracelets des joyas de pasar brillent à son poignet gauche.

2017 04 05 Spanish State Visit to Japan 10

L’impératrice Michiko ne porte plus de diadème

Pour des raisons de santé, l’impératrice Michiko ne porte plus de diadème depuis plusieurs années. Néanmoins, elle arborait tout de même des boucles d’oreilles et un bracelet en diamants ainsi qu’une rivière de diamants au cou… A la pointe de son encolure en V est accrochée la version miniature de l’ordre de Charles III, tandis que  l’empereur porte le collier de la Toison d’or.

2017 04 05 Spanish State Visit to Japan 3

La princesse héritière Masako, qui semble plus en forme ces derniers temps

On revoit davantage en ce moment la princesse héritière Masako, qui a souffert d’une très grave dépression pendant une quinzaine d’années. C’est un plaisir de la voir ici, portant la parure dite Sunburst avec l’ordre espagnol d’Isabelle la Catholique (son époux arborant l’ordre espagnol de Charles III).

2017 04 05 Spanish State Visit to Japan 5

Le prince héritier Naruhito, la princesse Kiko d’Akishino et la princesse Mako d’Akishino

La famille impériale japonaise, fort nombreuse, est exclusivement composée de femmes qui assistent à toutes les occasions officielles et aux banquets d’Etat avec diadèmes (jusqu’à leur mariage). Ce qui nous vaut, en plus de la princesse héritière et de l’impératrice, NEUF autres diadèmes !!! En voici deux au-dessus, portés par la princesse Kiko d’Akishino, épouse du second fils de l’empereur, le prince Fumihito, et l’une de ses filles, la princesse Mako. Kiko porte l’ordre d’Isabelle la Catholique et Mako l’ordre de la Couronne précieuse. Admirez au passage la décoration florale assortie aux cordons de l’ordre de la Couronne précieuse…

2017 04 05 Spanish State Visit to Japan 6

La princesse Kako à côté de son père, le prince Fumihito d’Akishino

Et voici un diadème de plus, porté par la seconde fille des princes d’Akishino, la princesse Kako. Cette dernière, comme sa sœur, porte l’ordre de la Couronne précieuse. Son père, lui, arbore le cordon de l’ordre d’Isabelle la Catholique. Remarquez que tous les diadèmes des princesses japonaises sont réfléchis en miroir par le collier qu’elle porte également, qui reproduit exactement le même motif que le diadème.

2017 04 05 Spanish State Visit to Japan 8

Arrivée d’autres princesses japonaises (on en voit deux à gauche)

Etaient également présentes la princesse Nobuko Tomohito de Mikasa (épouse d’un cousin germain décédé de l’empereur) et ses deux filles, les princesses Akiko et Yoko de Mikasa qui devraient se trouver du côté gauche, après la princesse Kako et le prince Fumihito. Ce sont donc deux d’entre elles que l’on voit arriver sur la photo ci-dessus, à gauche.

2017 04 05 Spanish State Visit to Japan 2

Vue du banquet

Enfin, si vous regardez bien sur la photo ci-dessus, à droite des princesses Kiko et Mako (elles-mêmes à droite de la reine Letizia et du prince héritier), vous apercevrez de loin trois autres dames coiffées de diadèmes. Il s’agit de la princesse Hisako Norihito de Takamado (également épouse d’un cousin germain décédé de l’empereur) et de deux de ses filles, les princesses Tsuguko et Ayako de Takamado (il y a une troisième fille, Noriko, qui a quitté la famille impériale lors de son mariage).

Alors, qui dit mieux qu’onze diadèmes en une seule visite d’Etat ??

(Copyright photos : Hola & Paris Match, Vanitatis & Compte Twitter de la Casa Real)

 

 

Advertisements

Auteur : Bounty

Bonjour à tous et merci de consulter mon blog ! Née en 1995, je suis étudiante en Histoire. Rien ne me prédestinait à créer un jour un blog consacré aux bijoux royaux, sinon les Point de Vue que mes deux grands-mères achetaient toutes les semaines et qu'elles conservaient soigneusement à mon intention et à celle de mes cousines. De là est né mon intérêt pour le Gotha européen et plus particulièrement pour les splendides joyaux arborés en des occasions bien trop rares à mon goût (et au vôtre aussi, j'espère !). Mon but est de partager mon intérêt pour les bijoux royaux à travers des articles les plus complets possibles, des photos d'archives rarement vues sur Internet... Il n'existe que peu de blogs en français dédiés aux bijoux royaux, excepté le très intéressant blog Bijoussimo d'Huguette, et c'est ce qui m'a donné la motivation de créer ce site. Je réclame votre indulgence, car je mène des études en parallèle et ne suis pas ailleurs pas du tout douée en informatique, donc je découvre les arcanes de la création d'un blog au fur et à mesure que j'édite mes articles. J'espère cependant que vous prendrez plaisir à découvrir mon blog et (oui, je ne peux être complètement désintéressée...) que vous me fournirez des informations intéressantes susceptibles de compléter mes articles ! Bounty

3 réflexions sur « Visite d’Etat : Espagne-Japon (2017) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s