The Antique Corsage Tiara

Toujours dans la série des diadèmes de l’ex-famille royale grecque, voyons aujourd’hui un fin et élégant diadème de perles et diamants, qui provient de la famille royale danoise si l’on remonte à ses origines, et encore plus haut de la famille royale suédoise. Je vous montre tout de suite l’objet en question :

The Antique Corsage Tiara.jpg

Le diadème de perles et diamants offert à la princesse Anne-Marie de Danemark par ses parents

Ce très léger diadème de feuillage de perles et diamants trouverait son origine dans un devant-de-corsage qui aurait appartenu à la reine Victoria de Suède, née princesse de Bade (1862-1930). CF le diadème à aiguilles de la famille de Bade si vous voulez en savoir plus. Je n’ai pas de photo de cet ornement de corsage. Il semblerait que de ce bijou ait été tirée une broche, qui fut offerte par la reine Victoria à sa petite-fille, la princesse Ingrid de Suède, fille du futur roi Gustave VI Adolphe (1882-1973) et de la princesse Margaret de Connaught (1882-1920). CF le diadème du khédive d’Egypte, le diadème Connaught, le diadème de rubis ou le bandeau de turquoises et diamants pour plus d’informations sur la princesse Margaret. Bref, c’est sans doute à l’occasion de ses 18 ou 20 ans, à moins qu’elle ne l’ait prévu en cadeau de mariage, qu’Ingrid de Suède (1910-2000), future reine de Danemark, reçut la broche. Elle l’a porté à plusieurs reprises, en broche ou en collier :

AntiqueCorsageTiaraQueenIngrid

La reine Ingrid de Danemark avec la broche portée en devant-de-corsage et en collier

Lors des 18 ans de sa plus jeune fille, le 30 août 1964, Anne-Marie, le roi Frederik et la reine Ingrid de Danemark lui offrent la broche convertie en diadème (par un joaillier inconnu). Leurs deux autres filles avaient également reçu un diadème : celui en tremblant de la reine Alexandrine pour la princesse héritière Margrethe, et un diadème floral pour la princesse Benedikte.

The brooch before the Antique Corsage Tiara

Etapes de la transformation de la broche en diadème

Mais trois semaines après son anniversaire, la princesse Anne-Marie devenait reine des Hellènes par son mariage avec le roi Constantin II. Pour les festivités précédant son mariage, elle porta à plusieurs reprises le diadème, et il faut dire qu’il lui seyait parfaitement comme premier diadème :

Septembre 1964 : Festivités précédant le mariage d’Anne-Marie : dîner de gala (G) et représentation de gala au théâtre de Copenhague (D)

Après son mariage, Anne-Marie porta son diadème, mais assez peu, car elle a montré très nettement une préférence pour trois autres diadèmes : le diadème de rubis à motifs de feuilles d’oliviers, et le kokoshnik d’émeraudes, puis plus tard le diadème du khédive d’Egypte légué par sa mère :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 2 occasions non identifiées ; 1994 : 60 ans du prince Henrik de Danemark

En 1986, tournant dans l’histoire du diadème : la reine Anne-Marie le prête à sa fille aînée Alexia pour le dîner retour de la visite d’Etat espagnole au Royaume-Uni. C’est la première et la seule fois qu’on le  vit sur cette dernière, me semble-t-il :

1986 04 Spanish State Visit to UK 6 Return dinner at Spanish Embassy

Avril 1986 : la princesse Alexia porte le diadème de sa mère

Dans les années 1990, la reine continue de prêter le diadème à sa famille. C’est le bijou qu’arbore en effet sa belle-fille Marie-Chantal Miller pour son mariage en 1995 avec le diadoque Paul de Grèce :

1995 01 07 Mariage CP Paul de Grèce & Marie-Chantal Miller 4

1er juillet 1995 : Mariage du diadoque Paul et de Marie-Chantal à Londres

Jusqu’à ce qu’elle reçoive l’usufruit du diadème à aiguilles offert par ses parents à sa fille Maria-Olympia, c’est le diadème que porte Marie-Chantal :

De gauche à droite : dîner de gala avant le mariage du prince Joachim de Danemark et mariage du prince Joachim de Danemark (1995), 50 ans du roi Carl XVI Gustaf de Suède (1996)

Le diadème disparaît ensuite quelques années pour réapparaître à plusieurs reprises sur la tête de la princesse Théodora de Grèce, avant-dernier enfant et dernière fille des anciens souverains grecs :

La princesse Theodora lors de la soirée de gala précédant le mariage de son cousin le prince héritier Frederik de Danemark puis le jour du mariage de Frederik, enfin lors du second mariage de Joachim de Danemark

Enfin, dernière personne en date à avoir arboré le diadème : Tatiana Blatnik, devenue princesse de Grèce en épousant le prince Nikolaos de Grèce, troisième enfant de Constantin et d’Anne-Marie. Elle le porte le jour du mariage, puis lors du mariage de la princesse Madeleine de Suède :

Tatiana Blatnik le jour de son mariage (25 août 2010) puis au mariage de la princesse Madeleine de Suède (2013)

Le diadème n’a pas été vu depuis 2013. Peut-être le reverrons-nous aux festivités des 80 ans des souverains norvégiens en mai, où beaucoup d’invités royaux sont annoncés… A voir. En tout cas, nous le reverrons sûrement sur l’épouse du prince Philippos de Grèce, plus jeune fils des souverains, le jour de son mariage…

Réalisation : 1964

Joaillier : Inconnu

En possession de : Reine Anne-Marie de Grèce

L’ont porté : La reine Anne-Marie de Grèce, la princesse héritière Marie-Chantal de Grèce, la princesse Alexia de Grèce, Mrs. Morales, la princesse Theodora de Grèce, la princesse Tatiana de Grèce

Apparitions identifiées du diadème :

Reine Ingrid de Danemark

  1. 18 mai 1951 : Visite d’Etat danoise au Royaume-Uni (broche)
  2. Occasion non identifiée (collier)

Reine Anne-Marie de Grèce

  1. Septembre 1964 : Bal donné à Copenhague avant le mariage du roi Constantin II de Grèce et de la princesse Anne-Marie de Danemark
  2. Septembre 1964 : Soirée de gala donnée au Théâtre royal de Copenhague avant le mariage du roi Constantin II de Grèce et de la princesse Anne-Marie de Danemark
  3. 1965s-1970s : Occasion non identifiée
  4. 1965 : Occasion non identifiée
  5. Juin 1994 : 60 ans du prince Henrik de Danemark

Princesse Alexia de Grèce, Mrs. Morales

  1. Avril 1986 : Visite d’Etat espagnole au Royaume-Uni : Dîner de retour offert par les souverains espagnols à l’Ambassade espagnole

Princesse héritière Marie-Chantal de Grèce

  1. 1er juillet 1995 : Mariage du diadoque Paul de Grèce et de Marie-Chantal Miller
  2. 17 novembre 1995 : Dîner de gala précédant le mariage du prince Joachim de Danemark et d’Alexandra Manley
  3. 18 novembre 1995 : Mariage du prince Joachim de Danemark et d’Alexandra Manley
  4. 30 avril 1996 : 50 ans du roi Carl XVI Gustaf de Suède

Princesse Theodora de Grèce

  1. 13 mai 2004 : Soirée de gala précédant le mariage du prince héritier Frederik de Danemark et de Mary Donaldson
  2. 14 mai 2004 : Mariage du prince héritier Frederik de Danemark et de Mary Donaldson
  3. 24 mai 2008 : Mariage du prince Joachim de Danemark et de Marie Cavallier
  4. 15 janvier 2012 : Dîner de gala pour le Jubilé de rubis de la reine Margrethe II de Danemark

Princesse Tatiana de Grèce

  1. 25 août 2010 : Mariage du prince Nikolaos de Grèce et de Tatiana Blatnik
  2. 8 juin 2013 : Mariage de Christopher O’Neill et de la princesse Madeleine de Suède

Visite d’Etat : Islande-Danemark (2017)

Statsbesøg fra Island: Islands præsident Guðni Thorlacius Jóhannesson og fru Eliza Jean Reid besøgte sad til bords på Amalienborg til gallataffel sammen med dronnning Margrethe og prins Henrik, Prins Henrik

Vue de la salle du banquet

Première visite d’Etat de l’année ! Alors que le Danemark était sur le devant de la scène il y a peu pour le traditionnel dîner du Nouvel An, le revoici à l’occasion de la visite d’Etat du président islandais et de son épouse, Guðni Thorlacius Jóhannesson et Eliza Jean Reid, accueillis par la reine Margrethe II du 24 au 26 janvier. Comme à l’accoutumée a eu lieu le banquet d’Etat le premier soir.

Danish Queen Margrethe delivers a speech at the Gala Dinner at Amalienbog Castle

La reine de Danemark entourée du président irlandais et de son épouse

Bonne surprise de ce début d’année : Margrethe II avait choisi le diadème d’or offert pour ses 40 ans de règne. Ce n’est que la seconde fois qu’elle le porte et je pense qu’il est mieux mis en valeur que la première fois, avec cette robe en dentelle verte, même si je continue de penser que les cheveux bruns de Mary ou Marie le feraient davantage ressortir.

Gros plan sur les bijoux de la reine

Petit bémol cependant, la rivière de diamants : je trouve que le contraste de couleurs avec le diadème n’est pas très heureux. Remarquez au passage que la reine arbore également les boucles d’oreilles assorties au diadème, ainsi qu’une broche et une impressionnante bague avec une émeraude.

Arrivée du couple héritier

Je m’y attendais un peu, son nouveau diadème devient un favori : la princesse héritière de Danemark a choisi de porter le diadème edwardien qu’elle a acheté aux enchères il y a peu d’années. Great job, il va parfaitement avec le top de dentelle noire et la jupe longue à volants en satin. Il semble que la princesse porte également de nouvelles boucles d’oreilles, qui paraissent être en diamants.

Danish Crown Princess Mary attends the Gala Dinner at Amalienbog Castle

Mary pendant le banquet

Prière cependant de ne pas négliger le diadème de mariage, qu’on n’a pas vu depuis quelque temps ! A bon entendeur…

2017-01-24-icelandic-state-visit-to-denmark-2

Arrivée du prince Joachim et de la princesse Marie

Pas de surprise concernant la princesse Marie, parée de l’éternel diadème floral de la princesse Dagmar. Alors que je rêve de revoir le diadème Flora Danica… Mais, indéniablement, c’est une bonne apparition.

2017-01-24-icelandic-state-visit-to-denmark-6

Arrivée de la princesse Benedikte

On rajoute à la liste des royals présents la princesse Benedikte de SWB (entendez « Sayn-Wittgenstein-Berleburg »), ce qui nous vaut le plaisir d’avoir une apparition d’une des princesses les plus distinguées du Gotha (je trouve, en tout cas) et d’un diadème de provenance suédoise !

Au passage, les messieurs sont en habit et décorations, et tout le monde porte l’ordre du Faucon, ordre islandais, certes, mais instauré par le roi Christian X en 1921, roi de Danemark et… d’Islande (de 1918 à 1944). Amusant, non ?

(Copyrights photos : Scanpix & Cour royale de Danemark)

The Khedive of Egypt’s Tiara

Nous avions déjà vu quelques-uns des cadeaux de mariage reçus par la princesse Margaret de Connaught, devenue princesse de Suède par son mariage en 1905 puis princesse héritière en 1908 : on peut citer le diadème Connaught ou le diadème en rubis et diamants, tous deux en possession de la famille royale suédoise. Il nous en reste encore un à voir : le diadème du khédive d’Egypte.

Deux photos du diadème du khédive dans sa version actuelle

Sur la liste des cadeaux de la princesse Margaret apparaît en effet un diadème de diamants mentionné offert par « Her Highness the Khedive ». Que vient faire là ce personnage dont vous ignoriez probablement l’existence ? Eh bien, tout simplement, les parents de Margaret avaient élaboré de marier leur fille Patricia au futur roi Gustave VI Adolphe de Suède. Patricia, Margaret et leurs parents retrouvèrent donc le prince au Caire. Objectif atteint en partie : le prince tomba immédiatement amoureux d’une des princesses de Connaught, mais pas de la bonne, et c’est à Margaret qu’il fit sa demande lors d’un dîner à l’ambassade britannique au Caire. #Sissileretour. Le pays où avait eu lieu cette romantique histoire d’amour se devait de marquer le coup. A cette époque, il était sous domination britannique, avec un gouverneur appelé khédive. Abbas II, khédive d’Egypte, passa donc commande chez Cartier d’un diadème en diamants, tantôt décrit comme figurant des marguerites, tantôt des rinceaux.

princess-margaret-of-connaughts-wedding-gift-1-khedive-of-egypts-tiara

Dessin du diadème figurant sur une liste de cadeaux de mariage de 

La princesse Margaret porta le diadème à plusieurs reprises et de plusieurs façons. En diadème, bien sûr :

La princesse héritière de Suède vers 1908, en 1908 et dans les années 1910

Mais on sait que la princesse héritière Margareta le porta également en devant-de-corsage, comme en témoigne ce tableau d’Axel Jungstedt, peint en 1909 :

1909-cp-margareta-de-suede-par-axel-jungstedt

La princesse héritière Margareta par Axel Jungstedt

Hélas, la princesse héritière mourut très jeune, à trente-huit ans, en 1920, en laissant cinq enfants : quatre fils et une fille. Cette dernière, Ingrid, hérita du diadème égyptien et le porta dès avant son mariage :

A gauche et au milieu : photos prises vers 1931, probablement pour les 21 ans de la princesse. A droite : Ingrid au bal de l’Ordre de l’Innocence, en février 1935, trois mois avant son mariage

En mai 1935, Ingrid épouse le prince héritier Frederik de Danemark et porte le diadème lors d’une représentation de gala qui précède son mariage. Tout au long de sa vie, elle arbore régulièrement le diadème, moins souvent toutefois que sa parure de rubis :

De gauche à droite : Ingrid en 1935 pour un portrait officiel, en 1951 et 1955 pour des visites d’Etat au Royaume-Uni et en France, dans les années 1990 pour une visite d’Etat italienne au Danemark

Le 18 septembre 1964, la reine Ingrid de Danemark prête son diadème à sa plus jeune fille, Anne-Marie, âgée de 18 ans, qui épouse le roi Constantin de Grèce :

1964-09-18-mariage-roi-constantin-de-grece-pcesse-anne-marie-de-danemark-1

Anne-Marie et Constantin le jour de leur mariage

Anne-Marie est la première d’une longue série puisqu’en effet, dorénavant, Ingrid prête son diadème à ses deux autres filles et toutes ses petites filles pour leur mariage :

De gauche à droite : la princesse héritière Margrethe de Danemark (1967), la princesse Benedikte de Danemark (1968), la princesse Alexandra de Danemark (1998) et la princesse Alexia de Grèce (1999) le jour de leur mariage

La seule autre personne, d’après mes archives, qui ait porté le diadème égyptien est la princesse Margaretha de Suède, lors des 18 ans de sa cousine Margrethe, en 1958 :

1958-04-16-18ans-margrethe-de-danemark-2

La princesse Margaretha en 1958

En 2000, la reine Ingrid meurt et lègue alors le diadème à sa fille Anne-Marie. Celle-ci le porte régulièrement, moins souvent toutefois que ses deux autres diadèmes : celui d’émeraudes et diamants et celui de rubis et diamants, sauvés lors de l’exil de la famille royale grecque. On peut constater qu’une nouvelle base a été exécutée pour le diadème :

La reine Anne-Marie parée du diadème en 2001 pour le mariage du prince héritier de Norvège, en 2008 pour le mariage du prince Joachim de Danemark, en 2010 pour les 70 ans de sa sœur, en 2012 pour le dîner de gala précédant le mariage luxembourgeois

Dans son testament, la reine Ingrid a stipulé que le diadème devait continué d’être prêté à sa descendance féminine pour les mariages. En 2011, lors du mariage de la princesse Nathalie de Sanyn-Wittgenstein-Berleburg avec Alexander Johannsmann, la princesse arborait donc le diadème du khédive :

La princesse Nathalie le jour de son mariage (au bras de son père à droite)

Le diadème est donc actuellement en possession de la reine Anne-Marie de Grèce et nous devrions le revoir sur la tête de la princesse Theodora de Grèce quand celle-ci se mariera. Plusieurs questions se posent cependant : le diadème sera-t-il encore porté à la génération suivante ? D’autre part, fera-t-il retour à la famille royale de Danemark ou restera-t-il en possession de l’ancienne famille royale de Grèce ?

Réalisation du diadème : 1905

Joaillier : Cartier

Statut actuel : En possession de la reine Anne-Marie de Grèce

L’ont porté : La princesse héritière Margareta de Suède, la reine Ingrid de Danemark, la princesse Margaretha de Suède, la reine Anne-Marie de Grèce, la reine Margrethe II de Danemark, la princesse Benedikte de Sayn-Wittgenstein-Berleburg, la princesse Alexandra de Sayn-Wittgenstein-Berleburg, la princesse Alexia de Grèce, la princesse Nathalie de Sayn-Wittgenstein-Berleburg

Apparitions identifiées du diadème :

Princesse héritière Margareta de Suède

  1. Vers 1908 : photo officielle de la princesse héritière Margareta de Suède
  2. 1908 : Photo officielle de la princesse héritière Margareta de Suède
  3. 1909 : Portrait de la princesse héritière Margareta de Suède par Axel Jungstedt
  4. 1910s : La princesse héritière Margareta de Suède à un mariage

Reine Ingrid de Danemark

  1. Vers 1931 : Série de photos officielles de la princesse Ingrid de Suède
  2. 21 février 1935 : Bal de l’Ordre de l’Innocence
  3. Mai 1935 : Représentation de gala précédant le mariage du prince héritier Frederik de Danemark et de la princesse Ingrid de Suède
  4. 1935 : Première photo officielle de la princesse héritière Ingrid de Danemark
  5. 20 mai 1942 : Mariage d’Henning Bernhaf et de Benedikte Grut
  6. Vers 1950 : Photo officielle de la reine Ingrid de Danemark
  7. 18 mai 1951 : Visite d’Etat danoise au Royaume-Uni
  8. 23 avril 1955 : Visite d’Etat danoise en France : représentation de gala au théâtre des Champs-Elysées
  9. Janvier 1970 : Visite d’Etat danoise en Ethiopie
  10. Septembre 1974 : Visite d’Etat norvégienne au Danemark
  11. 9 octobre 1988 : Confirmation du prince Haakon de Norvège
  12. 1990s : Visite d’Etat italienne au Danemark
  13. Juin 1994 : 60 ans du prince Henrik de Danemark
  14. 17 novembre 1995 : Dîner de gala précédant le mariage du prince Joachim de Danemark et d’Alexandra Manley
  15. 10 octobre 1996 : Visite d’Etat lithuanienne au Danemark

Princesse Margareta de Suède

  1. 16 avril 1958 : 18 ans de la princesse héritière Margrethe de Danemark

Reine Anne-Marie de Grèce

  1. 18 septembre 1964 : Mariage du roi Constantin de Grèce et de la princesse Anne-Marie de Danemark
  2. 25 août 2001 : Mariage du prince héritier Haakon de Norvège et de Mette-Marit Tjessem Høiby
  3. 24 mai 2008 : Mariage du prince Joachim de Danemark et de Marie Cavallier
  4. 15 avril 2010 : 70 ans de la reine Margrethe II de Danemark : Représentation de gala
  5. 14 janvier 2012 : Jubilé de rubis de la reine Margrethe II de Danemark : Représentation de gala
  6. 19 octobre 2012 : Dîner de gala précédant le mariage du grand-duc héritier Guillaume de Luxembourg et de la comtesse Stéphanie de Lannoy

Reine Margrethe II de Danemark

  1. 10 juin 1967 : Mariage du comte Henri de Montpezat et de la princesse héritière Margrethe de Danemark

Princesse Benedikte de Sayn-Wittgenstein-Berleburg

  1. 3 février 1968 : Mariage du prince Richard de Sayn-Wittgenstein-Berleburg et de la princesse Benedikte de Danemark

Princesse Alexandra de Sayn-Wittgenstein-Berleburg

  1. 6 juin 1998 : Mariage du comte Jefferson von Pfeil und Klein-Ellguth et de la princesse Alexandra de Sayn-Wittgenstein-Berleburg

Princesse Alexia de Grèce

  1. 9 juillet 1999 : Mariage de Carlos Morales Quintana et de la princesse Alexia de Grèce

Princesse Nathalie de Sayn-Wittgenstein-Berleburg

  1. 18 juin 2011 : Mariage d’Alexander Johannsmann et de la princesse Nathalie de Sayn-Wittgenstein-Berleburg

The Milford-Haven Ruby Kokoshnik

Nous avons déjà évoqué des kokoshniks, vous savez, ces diadèmes qui forment des auréoles autour des têtes de celles qu’ils parent. En voici un qui a appartenu à des cousins de la reine Elizabeth et du prince Philip, les marquis Milford-Haven. L’histoire de cette famille nous fait remonter à la reine Victoria dont la fille Alice (1843-1878) épouse le prince Louis de Battenberg (1854-1921). Les princes de Battenberg sont une nouvelle branche de la famille grand-ducale de Hesse et du Rhin. Le père du prince Louis, le prince Alexander, a en effet contracté un mariage morganatique avec la comtesse Julia Hauke, titrée comtesse puis princesse de Battenberg, titre transmis à leurs enfants. Durant la Première Guerre mondiale, les Battenberg changent leur nom en Mountbatten (ils étaient accusés d’être pro-Allemands) et le titre de marquis Milford-Haven est alors créé pour le prince Louis.

Mais venons-en au diadème.

the-milford-haven-ruby-tiara-1

Le kokoshnik de rubis des Milford-Haven

Geoffrey Munn le décrit ainsi : « Un diadème en or en forme de kokoshnik, serti de rubis taillés à facettes et en cabochons et de diamants en forme d’étoiles et de croissants, de fleurs-de-lys, de trèfles, avec motif rayonnant au centre. Plusieurs des motifs peuvent se détacher et être portés en broches ». D’autres motifs peuvent servir d’épingles à cheveux, de bracelet, de pendentif…

Ce diadème a été réalisé pour la comtesse Sophie de Merenberg (petite-fille du poète Pouchkine), comtesse de Torby (1868-1927) par son mariage morganatique avec le grand-duc Michel Mikhailovitch de Russie (1861-1929). Le mariage a lieu en 1891 et c’est un an auparavant que Bolin crée le diadème. Je ne connais pas de photo de la comtesse Sophie le portant. En revanche, celui-ci passe à sa fille Nadejda (1896-1963) à l’occasion de son mariage avec le prince George de Battenberg, second marquis Milford-Haven (1892-1938) en 1916. C’est bon, vous avez fait le lien ?

1924-01-15-state-opening-of-parliament-1-marchioness-nada-of-mh-the-ctess-of-airlie-lady-zia-wernher-marquess-george-of-mh

15 janvier 1924 : Nadejda porte le diadème lors de l’ouverture du Parlement. Elle est à gauche, son époux à droite

Il existe très peu de photos du diadème porté. A ma connaissance, hormis celle qui se trouve ci-dessus, on sait que l’ex-épouse de Lord Ivar Mountbatten, Penelope Thompson, l’a porté le jour de son mariage :

23 avril 1994 : mariage de Lord Ivar Mountbatten et de Penelope Thompson en présence du prince Edward et de la princesse Margaret. Penelope arbore à son tour le diadème

Je me demande cependant si Nadejda de Torby ne l’aurait pas porté le jour de son mariage en « version allégée ». Le motif que l’on aperçoit dans son voile pourrait bien être le motif central du kokoshnik. Qu’en pensez-vous ?

1916-11-15-mariage-du-pce-george-de-battenberg-de-la-ctesse-nadejda-de-torby-1

15 novembre 1916 : Mariage du prince George de Battenberg et de la comtesse Nadejda de Torby

Au début des années 2000, le diadème a été vendu, semble-t-il, par Sarah Walker, ex-marquise Milford-Haven. J’ignore qui l’a acheté, donc si quelqu’un a des informations….

Réalisation du diadème : 1890

Joaillier : Bolin

Statut actuel : Inconnu

L’ont porté : La comtesse Nadejda de Torby, marquise Milford-Haven, Penelope Thompson, Lady Ivar Mountbatten

Apparitions identifiées du diadème :

  1. 15 janvier 1924 : Ouverture du Parlement (Nadejda, marquise Milford-Haven)
  2. 23 avril 1994 : Mariage de Lord Ivar Mountbatten et de Penelope Thompson (Penelope Thompson)

 

 

The Baden Sunburst Tiara

Sept soleils rayonnants sur une monture de diadème… Telle est la description – rapide – de notre diadème d’aujourd’hui. Nous avons vu il y a peu un diadème de la maison de Bade, continuons à explorer les écrins de cette famille.

The Baden Sunburst Tiara 1.JPG

Le diadème aux sept soleils de la famille de Bade

C’est donc un diadème composé de sept broches en diamants (très en vogue au XIXe siècle), détachables, disposées dans un ordre croissant puis décroissant sur une monture de diadème. On ignore qui a créé ce diadème et sa provenance exacte. En fait, plusieurs broches ou diadèmes similaires ont été portés au XIXe et au début du XXe siècles, ce qui augmente la confusion :

A gauche (Copyright Royal Magazin), la princesse Alexandrine de Bade, duchesse de Saxe-Cobourg-Gotha (1820-1904)  porte une broche-soleil en ornement de cheveux. A droite, la princesse Hilda de Nassau, grande-duchesse de Bade (1864-1952) pourrait bien porter une broche-soleil au sommet de son chignon

Tout d’abord, la princesse Alexandrine de Bade, duchesse de Saxe-Cobourg-Gotha, et la princesse Hilda de Nassau, dernière grande-duchesse de Bade et toutes deux princesses liées, par naissance ou par mariage, à la maison de Bade ont porté ce qui semble être une broche-soleil dans les cheveux. Ces deux broches étaient-elles une ou deux des sept broches-soleil du diadème actuel ?

Ensuite, on trouve une photo plus troublante d’une jeune princesse de Saxe-Cobourg-Gotha, née princesse de Bavière, Mathilde (1877-1906). Celle-ci arbore en effet ce qui ressemble beaucoup à notre diadème.

princesse-mathilde-von-scg-nee-de-baviere-1877-1906

La princesse Mathilde de Saxe-Cobourg-Gotha

Mathilde est morte jeune, les deux enfants nés de son mariage avec le prince Ludwig de Saxe-Cobourg-Gotha (1870-1942) n’ont pas eu d’enfants. Ce diadème serait-il passé pour une raison inconnue (cadeau de mariage, cadeau d’un parrain ou d’une marraine à sa filleule…) dans la branche de la famille de Bade ? Actuellement, j’en doute, ne voyant pas par quel biais ou quel lien de parenté le diadème aurait pu passer. Je pense jusqu’à preuve du contraire qu’il y a deux diadèmes…

Enfin, dernière photo (help, help, help, chers lecteurs !!) : au mariage de la princesse Elisabeth de Luxembourg et du prince Philipp von Thurn und Taxis, le 14 novembre 1922, une dame est assise au premier rang, la deuxième en partant de la droite, et porte ce qui, une nouvelle fois, pourrait bien être notre diadème. Serez-vous capable de l’identifier ? Moi, je n’ai pas encore réussi… (mais je me demande si ce ne pourrait pas être la princesse Marie-Louise de Hanovre, margravine de Bade (1867-1929. Seulement, je me demande à quel titre elle serait là).

1922-11-14-mariage-delisabeth-de-luxembourg-philipp-von-thurn-und-taxis

14 novembre 1922 : Mariage du prince Philipp von Thurn und Taxis et de la princesse Elisabeth de Luxembourg au château d’Hohenburg. La dame entourée en rouge est à identifier.

Bon, j’en arrive maintenant à ce qu’on sait être notre diadème ! En 1938, la princesse Theodora de Grèce, margravine de Bade (1096-1963), mère du margrave actuel et sœur du duc d’Edimbourg, assiste aux 80 ans du roi Gustave V de Suède. A cette occasion, elle arbore le diadème aux sept soleils :

1938-80-ans-gustav-v-de-suede-1

1938 : la margravine de Bade

Ensuite, d’après mes archives, il faut attendre presque trois décennies pour revoir le diadème qui fait deux apparitions en 1966. L’archiduchesse Valérie de Habsbourg-Lorraine, épouse de l’actuel margrave, le porte (je n’en suis pas tout à fait sûre) lors du bal donné avant son mariage puis le jour de ses noces :

Royals Baden

L’archiduchesse Valérie de Habsbourg-Lorraine lors du bal précédant son mariage à gauche, avec les princesses Maria Antonia von Hohenzollern-Sigmaringen et Margarita zu Leiningen

1966-09-30-mariage-margrave-maximilian-de-bade-archiduchesse-valerie-de-hl-1

30 septembre 1966 : Mariage du margrave et de la margravine de Bade actuels

Par la suite, la margravine Valérie le porte à d’autres reprises, comme sur la photo (non-identifiée…) qui est en couverture. En 2001, elle le prête à sa nouvelle belle-fille, Stéphanie (née Stéphanie Kaul) pour son mariage :

Hochzeit Erbprinz Bernhard von Baden mit Stephanie Kaul Prinz

23 juin 2003 : Mariage du prince Bernhard de Bade et de Stéphanie Kaul

Ces dernières années, on a davantage le diadème aux sept soleils. La princesse Stéphanie le porte en effet lors du mariage du prince Albert et de la princesse Charlene de Monaco, le 2 juillet 2011 :

2011-07-02-mariage-albert-charlene-1-cp-de-bade

2 juillet 2011 : le prince Bernhard et la princesse Stéphanie au mariage monégasque

Un mois plus tard, la margravine porte à son tour le diadème le soir du mariage du prince Georg-Friedrich de Prusse et de la princesse Sophie d’Isenbourg :

2011-08-27-mariage-pce-gf-de-prusse-pcesse-sophia-disembourg-7-margrave-margravine-de-bade

27 août 2011 : le margrave et la margravine de Bade au mariage prussien

Il y a peu, c’est une autre belle-fille des margraves de Bade qui a porté le diadème le jour de ses noces, la princesse Christina, née Christina Höhne, épouse du prince Michaël de Bade :

2015-07-04-mariage-pce-michael-de-bade-christina-hohne-4

4 juillet 2015 : Mariage du prince Michaël de Bade et de Christina Höhne

Espérons que ce diadème reste encore longtemps dans la famille de Bade pour le voir embellir d’autres mariées ou étinceler lors de dîners de gala…

Réalisation du diadème : Date inconnue. Probablement au XIXe siècle

Joaillier : Joaillier inconnu

Statut actuel : En possession des margraves de Bade

L’ont porté : La princesse Théodora de Grèce, margravine de Bade, l’archiduchesse Valérie de Habsbourg-Lorraine, margravine de Bade, la princesse Stéphanie de Bade, la princesse Christina de Bade

Apparitions identifiées du diadème :

  1. 1938 : 80 ans du roi Gustave V de Suède (Margravine Théodora de Bade)
  2. Septembre 1966 : Bal précédant le mariage du margrave Maximilian de Bade et de l’archiduchesse Valérie de Habsbourg-Lorraine (Archiduchesse Valérie de Habsbourg-Lorraine)
  3. 30 septembre 1966 : Mariage du margrave Maximilian de Bade et de l’archiduchesse Valérie de Habsbourg-Lorraine (Archiduchesse Valérie de Habsbourg-Lorraine)
  4. 1960s-1970s : Occasion non identifiée
  5. 23 juin 2001 : Mariage du prince héritier Bernhard de Bade et de Stéphanie Kaul (Stéphanie Kaul)
  6. 2 juillet 2011 : Dîner de gala suivant le mariage du prince Albert de Monaco et de Charlene Wittstock (Stéphanie Kaul)
  7. 27 août 2011 : Dîner de gala suivant le mariage du prince héritier Georg-Friedrich de Prusse et de la princesse Sophie d’Isenburg (Margravine Valérie de Bade)
  8. 4 juillet 2015 : Mariage du prince Michaël de Bade et de Christina Höhne (Christina Höhne)

 

The Ligne Diamond Tiara

Parmi la dizaine de familles princières que compte la noblesse belge, il en est une qui a été récemment sur le devant de la scène, en juin, lors du mariage de l’un de ses membres, la princesse Alix de Ligne, avec le comte Guillaume de Dampierre. Ce mariage a été marqué par la présence d’un grand nombre de membres du gotha, comme la famille grand-ducale de Luxembourg au grand complet, des membres de la famille d’Orléans et des représentants de toute la noblesse belge. Mais surtout, le mariage de Guillaume et Alix a été l’occasion de revoir un diadème peu arboré.

The Ligne Diamond Tiara 2

Le diadème en diamants porté par les princesses de Ligne

Il s’agit donc d’un diadème tout en diamants, qui se compose d’un rang de diamants formant la base, qui est elle-même surmontée de plusieurs arches de diamants. Trois diamants de belle taille s’intercalent de part et d’autre des deux arches centrales. Entre chaque arche, se trouve une fleur de diamants à trois pétales. L’ensemble est léger et convient bien à un diadème de mariage : on est loin de l’imposant diadème aux camées suédois ou du diadème plus minimaliste de la princesse héritière de Norvège. Je ne connais pas le nom du joaillier ; à mon humble avis, même s’il n’est à ma connaissance apparu que récemment, ce diadème est ancien. Les royal watchers s’accordent pour dire qu’il est en possession des princes de Ligne. Et de fait, ce diadème a été porté récemment par deux mariées appartenant ou apparentées à la famille de Ligne. Le 16 août 2014, il y a deux ans tout juste, la princesse Amelia d’Orléans-Bragance épousait le noble écossais James Spearman :

2014 08 16 Mariage James Spearman & Pcesse Amelia d'OB 1

16 août 2014 : Mariage de James Spearman et de la princesse Amelia d’Orléans-Bragance

Amelia est la fille du prince Antonio d’Orléans-Bragance (né en 1950), prétendant au trône impérial du Brésil, et de la princesse Christine de Ligne (née en 1955). Le diadème lui a été prêté, très probablement, soit par sa mère, la princesse Christine, soit par sa tante Eleonora, princesse de Ligne, qui est doublement sa tante. En effet, la princesse Eleonora est née princesse d’Orléans-Bragance (en 1953) et est la sœur du prince Antonio ; elle a épousé le prince Michel de Ligne (né en 1951), chef de la famille princière de Ligne et frère de la princesse Christine. Vous suivez ? Je résume : un frère et une sœur (Antonio et Eleonora) ont épousé une sœur et un frère (Christine et Michel). Leurs enfants sont donc doublement cousins germains.

Après Amelia, le diadème a été arboré par la princesse Alix de Ligne, fille du prince Michel et de la princesse Eleonora de Ligne pour son mariage dont nous parlions plus haut :

2016 06 18 Mariage Cte Guillaume de Dampierre & Pcesse Alix de Ligne 1 L'Express

18 juin 2016 : Mariage du comte Guillaume de Dampierre et de la princesse Alix de Ligne

Avant ces deux mariages, on connaît une apparition du diadème, assez récente, puisqu’elle eut lieu lors du gala précédant le mariage du grand-duc héritier Guillaume de Luxembourg et de la comtesse Stéphanie de Lannoy. La princesse Christine de Ligne arbora le diadème à cette occasion.

2012 10 19 Pre-wedding Guillaume & Steph 1

19 octobre 2012 : la princesse Christine de Ligne porte le diadème de diamants

Je ne connais pas de photo du diadème antérieure à 2012. A vot’bon cœur, comme toujours !

Réalisation du diadème : Date inconnue

Joaillier : Inconnu

Statut actuel : En possession de la famille princière de Ligne ou de la princesse Christine d’Orléans-Bragance

L’ont porté : La princesse Christine d’Orléans-Bragance, la princesse Amelia d’Orléans-Bragance, la princesse Alix de Ligne, comtesse Guillaume de Dampierre

Apparitions identifiées du diadème :

  1. 19 octobre 2012 : Dîner de gala précédant le mariage du grand-duc héritier Guillaume de Luxembourg et de la comtesse Stéphanie de Lannoy (Princesse Christine de Ligne)
  2. 16 août 2014 : Mariage de James Spearman et de la princesse Amelia d’Orléans-Bragance (Princesse Amelia d’Orléans-Bragance)
  3. 18 juin 2016 : Mariage du comte Guillaume de Dampierre et de la princesse Alix de Ligne (Princesse Alix de Ligne)

 

Dîner de gala : Fête nationale du Luxembourg (2016)

2016 06 23 National Day 3

La famille grand-ducale au complet. De gauche à droite : la princesse Tessy, le prince Louise, la princesse Claire, le prince Félix, la grande-duchesse Maria Teresa, le grand-duc Henri, la grande-duchesse héritière Stéphanie, le grand-duc héritier Guillaume, la princesse Alexandra, le prince Sébastien

Vive les fêtes nationales luxembourgeoises !! Elles nous donnent ces dernières années de splendides photos des diadèmes de la collection luxembourgeoise portés par cinq princesses : la grande-duchesse, sa fille et ses trois belles-filles. Continuer à lire … « Dîner de gala : Fête nationale du Luxembourg (2016) »