Visite d’Etat : Islande-Danemark (2017)

Statsbesøg fra Island: Islands præsident Guðni Thorlacius Jóhannesson og fru Eliza Jean Reid besøgte sad til bords på Amalienborg til gallataffel sammen med dronnning Margrethe og prins Henrik, Prins Henrik

Vue de la salle du banquet

Première visite d’Etat de l’année ! Alors que le Danemark était sur le devant de la scène il y a peu pour le traditionnel dîner du Nouvel An, le revoici à l’occasion de la visite d’Etat du président islandais et de son épouse, Guðni Thorlacius Jóhannesson et Eliza Jean Reid, accueillis par la reine Margrethe II du 24 au 26 janvier. Comme à l’accoutumée a eu lieu le banquet d’Etat le premier soir.

Danish Queen Margrethe delivers a speech at the Gala Dinner at Amalienbog Castle

La reine de Danemark entourée du président irlandais et de son épouse

Bonne surprise de ce début d’année : Margrethe II avait choisi le diadème d’or offert pour ses 40 ans de règne. Ce n’est que la seconde fois qu’elle le porte et je pense qu’il est mieux mis en valeur que la première fois, avec cette robe en dentelle verte, même si je continue de penser que les cheveux bruns de Mary ou Marie le feraient davantage ressortir.

Gros plan sur les bijoux de la reine

Petit bémol cependant, la rivière de diamants : je trouve que le contraste de couleurs avec le diadème n’est pas très heureux. Remarquez au passage que la reine arbore également les boucles d’oreilles assorties au diadème, ainsi qu’une broche et une impressionnante bague avec une émeraude.

Arrivée du couple héritier

Je m’y attendais un peu, son nouveau diadème devient un favori : la princesse héritière de Danemark a choisi de porter le diadème edwardien qu’elle a acheté aux enchères il y a peu d’années. Great job, il va parfaitement avec le top de dentelle noire et la jupe longue à volants en satin. Il semble que la princesse porte également de nouvelles boucles d’oreilles, qui paraissent être en diamants.

Danish Crown Princess Mary attends the Gala Dinner at Amalienbog Castle

Mary pendant le banquet

Prière cependant de ne pas négliger le diadème de mariage, qu’on n’a pas vu depuis quelque temps ! A bon entendeur…

2017-01-24-icelandic-state-visit-to-denmark-2

Arrivée du prince Joachim et de la princesse Marie

Pas de surprise concernant la princesse Marie, parée de l’éternel diadème floral de la princesse Dagmar. Alors que je rêve de revoir le diadème Flora Danica… Mais, indéniablement, c’est une bonne apparition.

2017-01-24-icelandic-state-visit-to-denmark-6

Arrivée de la princesse Benedikte

On rajoute à la liste des royals présents la princesse Benedikte de SWB (entendez « Sayn-Wittgenstein-Berleburg »), ce qui nous vaut le plaisir d’avoir une apparition d’une des princesses les plus distinguées du Gotha (je trouve, en tout cas) et d’un diadème de provenance suédoise !

Au passage, les messieurs sont en habit et décorations, et tout le monde porte l’ordre du Faucon, ordre islandais, certes, mais instauré par le roi Christian X en 1921, roi de Danemark et… d’Islande (de 1918 à 1944). Amusant, non ?

(Copyrights photos : Scanpix & Cour royale de Danemark)

The Khedive of Egypt’s Tiara

Nous avions déjà vu quelques-uns des cadeaux de mariage reçus par la princesse Margaret de Connaught, devenue princesse de Suède par son mariage en 1905 puis princesse héritière en 1908 : on peut citer le diadème Connaught ou le diadème en rubis et diamants, tous deux en possession de la famille royale suédoise. Il nous en reste encore un à voir : le diadème du khédive d’Egypte.

Deux photos du diadème du khédive dans sa version actuelle

Sur la liste des cadeaux de la princesse Margaret apparaît en effet un diadème de diamants mentionné offert par « Her Highness the Khedive ». Que vient faire là ce personnage dont vous ignoriez probablement l’existence ? Eh bien, tout simplement, les parents de Margaret avaient élaboré de marier leur fille Patricia au futur roi Gustave VI Adolphe de Suède. Patricia, Margaret et leurs parents retrouvèrent donc le prince au Caire. Objectif atteint en partie : le prince tomba immédiatement amoureux d’une des princesses de Connaught, mais pas de la bonne, et c’est à Margaret qu’il fit sa demande lors d’un dîner à l’ambassade britannique au Caire. #Sissileretour. Le pays où avait eu lieu cette romantique histoire d’amour se devait de marquer le coup. A cette époque, il était sous domination britannique, avec un gouverneur appelé khédive. Abbas II, khédive d’Egypte, passa donc commande chez Cartier d’un diadème en diamants, tantôt décrit comme figurant des marguerites, tantôt des rinceaux.

princess-margaret-of-connaughts-wedding-gift-1-khedive-of-egypts-tiara

Dessin du diadème figurant sur une liste de cadeaux de mariage de 

La princesse Margaret porta le diadème à plusieurs reprises et de plusieurs façons. En diadème, bien sûr :

La princesse héritière de Suède vers 1908, en 1908 et dans les années 1910

Mais on sait que la princesse héritière Margareta le porta également en devant-de-corsage, comme en témoigne ce tableau d’Axel Jungstedt, peint en 1909 :

1909-cp-margareta-de-suede-par-axel-jungstedt

La princesse héritière Margareta par Axel Jungstedt

Hélas, la princesse héritière mourut très jeune, à trente-huit ans, en 1920, en laissant cinq enfants : quatre fils et une fille. Cette dernière, Ingrid, hérita du diadème égyptien et le porta dès avant son mariage :

A gauche et au milieu : photos prises vers 1931, probablement pour les 21 ans de la princesse. A droite : Ingrid au bal de l’Ordre de l’Innocence, en février 1935, trois mois avant son mariage

En mai 1935, Ingrid épouse le prince héritier Frederik de Danemark et porte le diadème lors d’une représentation de gala qui précède son mariage. Tout au long de sa vie, elle arbore régulièrement le diadème, moins souvent toutefois que sa parure de rubis :

De gauche à droite : Ingrid en 1935 pour un portrait officiel, en 1951 et 1955 pour des visites d’Etat au Royaume-Uni et en France, dans les années 1990 pour une visite d’Etat italienne au Danemark

Le 18 septembre 1964, la reine Ingrid de Danemark prête son diadème à sa plus jeune fille, Anne-Marie, âgée de 18 ans, qui épouse le roi Constantin de Grèce :

1964-09-18-mariage-roi-constantin-de-grece-pcesse-anne-marie-de-danemark-1

Anne-Marie et Constantin le jour de leur mariage

Anne-Marie est la première d’une longue série puisqu’en effet, dorénavant, Ingrid prête son diadème à ses deux autres filles et toutes ses petites filles pour leur mariage :

De gauche à droite : la princesse héritière Margrethe de Danemark (1967), la princesse Benedikte de Danemark (1968), la princesse Alexandra de Danemark (1998) et la princesse Alexia de Grèce (1999) le jour de leur mariage

La seule autre personne, d’après mes archives, qui ait porté le diadème égyptien est la princesse Margaretha de Suède, lors des 18 ans de sa cousine Margrethe, en 1958 :

1958-04-16-18ans-margrethe-de-danemark-2

La princesse Margaretha en 1958

En 2000, la reine Ingrid meurt et lègue alors le diadème à sa fille Anne-Marie. Celle-ci le porte régulièrement, moins souvent toutefois que ses deux autres diadèmes : celui d’émeraudes et diamants et celui de rubis et diamants, sauvés lors de l’exil de la famille royale grecque. On peut constater qu’une nouvelle base a été exécutée pour le diadème :

La reine Anne-Marie parée du diadème en 2001 pour le mariage du prince héritier de Norvège, en 2008 pour le mariage du prince Joachim de Danemark, en 2010 pour les 70 ans de sa sœur, en 2012 pour le dîner de gala précédant le mariage luxembourgeois

Dans son testament, la reine Ingrid a stipulé que le diadème devait continué d’être prêté à sa descendance féminine pour les mariages. En 2011, lors du mariage de la princesse Nathalie de Sanyn-Wittgenstein-Berleburg avec Alexander Johannsmann, la princesse arborait donc le diadème du khédive :

La princesse Nathalie le jour de son mariage (au bras de son père à droite)

Le diadème est donc actuellement en possession de la reine Anne-Marie de Grèce et nous devrions le revoir sur la tête de la princesse Theodora de Grèce quand celle-ci se mariera. Plusieurs questions se posent cependant : le diadème sera-t-il encore porté à la génération suivante ? D’autre part, fera-t-il retour à la famille royale de Danemark ou restera-t-il en possession de l’ancienne famille royale de Grèce ?

Réalisation du diadème : 1905

Joaillier : Cartier

Statut actuel : En possession de la reine Anne-Marie de Grèce

L’ont porté : La princesse héritière Margareta de Suède, la reine Ingrid de Danemark, la princesse Margaretha de Suède, la reine Anne-Marie de Grèce, la reine Margrethe II de Danemark, la princesse Benedikte de Sayn-Wittgenstein-Berleburg, la princesse Alexandra de Sayn-Wittgenstein-Berleburg, la princesse Alexia de Grèce, la princesse Nathalie de Sayn-Wittgenstein-Berleburg

Apparitions identifiées du diadème :

Princesse héritière Margareta de Suède

  1. Vers 1908 : photo officielle de la princesse héritière Margareta de Suède
  2. 1908 : Photo officielle de la princesse héritière Margareta de Suède
  3. 1909 : Portrait de la princesse héritière Margareta de Suède par Axel Jungstedt
  4. 1910s : La princesse héritière Margareta de Suède à un mariage

Reine Ingrid de Danemark

  1. Vers 1931 : Série de photos officielles de la princesse Ingrid de Suède
  2. 21 février 1935 : Bal de l’Ordre de l’Innocence
  3. Mai 1935 : Représentation de gala précédant le mariage du prince héritier Frederik de Danemark et de la princesse Ingrid de Suède
  4. 1935 : Première photo officielle de la princesse héritière Ingrid de Danemark
  5. 20 mai 1942 : Mariage d’Henning Bernhaf et de Benedikte Grut
  6. Vers 1950 : Photo officielle de la reine Ingrid de Danemark
  7. 18 mai 1951 : Visite d’Etat danoise au Royaume-Uni
  8. 23 avril 1955 : Visite d’Etat danoise en France : représentation de gala au théâtre des Champs-Elysées
  9. Janvier 1970 : Visite d’Etat danoise en Ethiopie
  10. Septembre 1974 : Visite d’Etat norvégienne au Danemark
  11. 9 octobre 1988 : Confirmation du prince Haakon de Norvège
  12. 1990s : Visite d’Etat italienne au Danemark
  13. Juin 1994 : 60 ans du prince Henrik de Danemark
  14. 17 novembre 1995 : Dîner de gala précédant le mariage du prince Joachim de Danemark et d’Alexandra Manley
  15. 10 octobre 1996 : Visite d’Etat lithuanienne au Danemark

Princesse Margareta de Suède

  1. 16 avril 1958 : 18 ans de la princesse héritière Margrethe de Danemark

Reine Anne-Marie de Grèce

  1. 18 septembre 1964 : Mariage du roi Constantin de Grèce et de la princesse Anne-Marie de Danemark
  2. 25 août 2001 : Mariage du prince héritier Haakon de Norvège et de Mette-Marit Tjessem Høiby
  3. 24 mai 2008 : Mariage du prince Joachim de Danemark et de Marie Cavallier
  4. 15 avril 2010 : 70 ans de la reine Margrethe II de Danemark : Représentation de gala
  5. 14 janvier 2012 : Jubilé de rubis de la reine Margrethe II de Danemark : Représentation de gala
  6. 19 octobre 2012 : Dîner de gala précédant le mariage du grand-duc héritier Guillaume de Luxembourg et de la comtesse Stéphanie de Lannoy

Reine Margrethe II de Danemark

  1. 10 juin 1967 : Mariage du comte Henri de Montpezat et de la princesse héritière Margrethe de Danemark

Princesse Benedikte de Sayn-Wittgenstein-Berleburg

  1. 3 février 1968 : Mariage du prince Richard de Sayn-Wittgenstein-Berleburg et de la princesse Benedikte de Danemark

Princesse Alexandra de Sayn-Wittgenstein-Berleburg

  1. 6 juin 1998 : Mariage du comte Jefferson von Pfeil und Klein-Ellguth et de la princesse Alexandra de Sayn-Wittgenstein-Berleburg

Princesse Alexia de Grèce

  1. 9 juillet 1999 : Mariage de Carlos Morales Quintana et de la princesse Alexia de Grèce

Princesse Nathalie de Sayn-Wittgenstein-Berleburg

  1. 18 juin 2011 : Mariage d’Alexander Johannsmann et de la princesse Nathalie de Sayn-Wittgenstein-Berleburg

Dîner de gala : Réception du Nouvel An au château d’Amalienborg (2017)

2017 01 01 Danish NY Banquet 10 New My Royals.jpg

Arrivée de la reine de Danemark et du prince Henrik

 Premier dîner de gala de l’année ! Ce qu’il y a de bien, avec les Danois, c’est qu’ils nous éblouissent systématiquement les trois ou quatre premiers jours de l’année. En effet, il est de tradition au Danemark d’offrir plusieurs réceptions de Nouvel An. Et pour la première, qui a lieu tous les premiers de l’an, robes longues et diadèmes sont de mise…

Margrethe II et Henrik

Pas beaucoup de surprises côté diadèmes. La reine Margrethe a revêtu une tenue qui correspond bien à son style bien particulier : robe longue de soie sauvage ou de satin à ample traîne, avec étole de fourrure. Elle porte le diadème de perles poire et de diamants appartenant à la Couronne danoise, ainsi que les boucles d’oreilles en rubis, perles et diamants, le collier de perles auquel elle a accroché un devant-de-corsage, le tout appartenant à la demi-parure de perles, rubis et diamants des joyaux de la Couronne. Notez que Margrethe peut être assez facétieuse et inventive avec ses bijoux, la preuve en est pour ce devant-de-corsage porté en pendentif. En même temps que les étoiles de plusieurs ordres danois, elle porte le collier de l’Ordre de l’Eléphant. C’est une des seules occasions de l’année où l’on peut voir le collier ainsi porté. Habituellement, l’Ordre de l’Eléphant est un ruban arboré en bandoulière. Le prince Henrik, en habit, arbore également les étoiles de plusieurs ordres danois, ses décorations et le collier de l’Ordre de l’Eléphant.

Le couple héritier arrive pour le dîner de gala

Pas de surprise non plus quant à la tenue de la princesse héritière Mary. Cette dernière était vêtue d’une longue robe dorée, déjà portée pour une photo officielle il y a peu. Sur la robe, elle porte une cape bordeaux, également signée Jesper Hovring, qui rehausse magnifiquement sa parure de rubis héritée de la reine Ingrid de Danemark. En effet, comme presque toujours à cette occasion, Mary est coiffée du diadème de feuillages de rubis et diamants, ainsi que le bracelet, le devant-de-corsage et les boucles d’oreilles girandoles de la parure. Il ne manque que le collier et les épingles à cheveux… Tout comme son mari, le prince héritier Frederik, en grand uniforme, elle arbore le collier et l’étoile de l’Ordre de l’Eléphant.

Arrivée du prince et de la princesse Joachim de Danemark

La robe métallique de la princesse Marie de Danemark faisait écho à la tenue de sa belle-sœur. Marie, vêtue d’une robe droite YDE à courte traîne, était parée du diadème floral de la princesse Dagmar, qui lui a été prêté à vie au moment de son mariage et qu’elle arbore systématiquement, à chaque tiara event auquel elle assiste. Souhaitons qu’elle puisse un jour davantage puiser dans les écrins danois. Joachim, également en uniforme, et son épouse, portaient eux aussi le collier et l’étoile de l’Ordre de l’Eléphant…

(Copyright photos : Hellen Elektra de New My Royals, Tim Rooke/REX/Shutterstock, Julian Parker pour GettyImages)

Dîner de gala : Réception diplomatique à Buckingham Palace (2016)

2016 12 08 Réception diplomatique 8.jpg

De gauche à droite : la duchesse de Cornouailles et le prince de Galles, la reine et le prince Philip, les ducs de Cambridge

Mini-révolution de palais à Buckingham ! Pour la première fois, une photo de la réception diplomatique annuelle (le 8 décembre cette année) a été autorisée par Her Maj’ ! Voyons un peu ce que nous réservait le cru de cette année.

Sa Majesté scintillait en blanc, parée du diadème en saphirs qu’elle arbore presque systématiquement ces deux dernières années (pour mémoire, nous avons vu le diadème, mais aussi le diadème auquel il était assorti dans sa première vie de collier), ainsi que du collier, des boucles d’oreilles et du bracelet de saphirs et diamants offerts par son père. Sa Très Gracieuse Majesté porte les ordres de famille (le sien, celui de son père George VI et de son grand-père George V), le cordon et l’étoile de l’Ordre de la Jarretière. Si vous n’êtes pas las de la voir dans cette tenue, CF banquet pour le président colombien.

Arrivée du prince de Galles et son épouse

La duchesse de Cornouailles était de crème vêtue, dans une robe et un manteau signés Bruce Oldfield. Elle porte le diadème Greville (signé Boucheron) de la reine-mère, un collier choker fermé par une broche en diamants, des boucles d’oreilles de diamants. Ses décorations sont l’ordre de famille et le cordon de dame grand-croix de l’Ordre royal de Victoria.

Les ducs de Cambridge à la réception

Kate portait la même robe rouge Jenny Packham que lors du banquet pour le président chinois, des boucles d’oreilles et un bracelet en diamants (fait à partir d’un diadème de la princesse André de Grèce) prêtés par la reine et la Cambridge Lovers Knot Tiara, si souvent arborée par sa défunte belle-mère. Souhait pour l’année prochaine : revoir le diadème de son mariage, qui serait l’un des trois diadèmes mis à sa disposition par la reine…

Ah oui, n’oublions pas ces messieurs : ils sont en habits à la française, portant tous les trois l’Ordre de la Jarretière en cordon et au-dessus du genou. Le duc d’Edimbourg et le prince de Galles arborent en outre l’Ordre du Mérite autour du cou et l’étoile de l’Ordre du Bain sur le côté gauche…

(Copyright photos : Buckingham Palace, Andrew Parsons/i-Images, Tim Rooke/REX/Shutterstock/Jamie Wiseman for The Daily Mail)

The Rosenborg Kokoshnik Tiara

Me revoilà, un peu tard, pour ce premier article de l’année 2017. Meilleurs vœux à tous mes lecteurs, que cette année nous apporte beaucoup beaucoup de tiara events ! Comme vous l’avez peut-être remarqué également, le premier anniversaire de votre blog préféré est également passé il y a une dizaine de jours… Aujourd’hui, nous allons voir un kokoshnik danois, qui n’est pas sans évoquer celui possédé par les Milford-Haven.

The Rosenborg Kokoshnik Tiara 4.jpg

Le kokoshnik appartenant à une branche cadette de la famille royale danoise

Il s’agit d’un diadème très fin et très aéré, créé dans les années 1930 par un joaillier danois, Aage Dragsted. La commande lui fut passée par le prince Viggo de Danemark (1893-1970), titré comte de Rosenborg après un mariage morganatique avec l’Américaine Eleanor Green (1895-1966). Pour vous re-situer un peu chez la famille royale danoise, le prince Viggo était le petit-fils du roi Christian IX de Danemark, et la reine Margrethe II est son arrière-arrière-petite-fille. Donc, le prince Viggo passa commande d’un diadème pour sa femme. Ce diadème est monté en platine et or 18 carats, et présente des motifs de rubans, de nœuds, de feuilles et de fleurs en diamants, grenats (et non, comme on l’a longtemps cru, rubis) et perles naturelles et de culture.

Détails du diadème

A noter que la rivière de diamants qui surplombe le kokoshnik est amovible et peut donc être arborée séparément même si, à ma connaissance, on n’a jamais vu le diadème porté sans la rivière :

the-rosenborg-kokoshnik-tiara-2

La rivière de diamants pouvant se porter séparément

Eleanor, dite « princesse Viggo » par abus, a porté son diadème a de nombreuses reprises, pour la première fois (en tout cas à ma connaissance) au bal précédant le mariage de la princesse Ingrid de Suède avec le prince héritier de Danemark ou à d’autres occasions. La voici ci-dessous (si quelqu’un peut identifier l’occasion où a été prise cette photo…) :

1391849_10152000267491554_1656227397_n

Au mariage d’une des princesses du Danemark ou du prince héritier de Norvège

Le prince et la « princesse » Viggo de Danemark n’eurent pas d’enfants, et le diadème passa donc au frère du prince Viggo, Axel (1888-1964) qui avait épousé  en 1919 la princesse Margaretha de Suède (1899-1977), sœur de la princesse héritière Märtha de Norvège (voir ici et ici, par exemple) et de la reine Astrid des Belges (voir , et pour ses diadèmes). Margaretha ne porta jamais le diadème. Par contre, il passa à son fils, le prince (puis comte de Rosenborg suite à son mariage morganatique) Flemming de Danemark (1922-2002), époux de Ruth Nielsen (1924-2010). Ruth porta plusieurs diadèmes tout au long de sa vie, dont le kokoshnik à plusieurs reprises :

La comtesse Ruth en 1987, 1991, 2000 et 2001

Pouvez-vous identifier ces autres occasions où le diadème apparut aussi porté par la comtesse Ruth ?

 (Copyright 3e photo en portant de la gauche : Stig)

A la mort de la comtesse, en 2010, le diadème fut légué à un de ses quatre enfants qui le mit en vente en 2012 tout d’abord chez Bukowski – oui, celui qui a vendu un diadème dont nous avons parlé il y a peu – avec une estimation comprise entre 1 400 000 et 1 600 000 SEK (couronnes suédoises), soit entre 149 253 et 170 575 €. Le diadème ne fut pas vendu. Deux ans plus tard, le 13 mai 2014,le kokoshnik fut de nouveau présenté en vente aux enchères, cette fois chez Sotheby’s, avec une estimation comprise entre 55 000 et 90 000 francs suisses (entre 51 335 et 84 003 €), soit très nettement inférieure. Le diadème fut vendu…

Joaillier : Aage Dragsted

Statut actuel : Possesseur inconnu

L’ont porté : La comtesse Eleanor de Rosenborg, la comtesse Ruth de Rosenborg

Apparitions  du diadème :

  1. Mai 1935 : Bal précédant le mariage du prince héritier Frederik de Danemark et de la princesse Ingrid de Suède (Comtesse Eleanor de Rosenborg)
  2. 21 février 1987 : Cinquante ans du prince héritier Harald de Norvège (Comtesse Ruth de Rosenborg)
  3. 19 juillet 1991 : Bal donné pour les 18 ans du prince héritier Haakon de Norvège (Comtesse Ruth de Rosenborg)
  4. 15 avril 2000 : Représentation de gala en l’honneur des 60 ans de la reine Margrethe II de Danemark
  5. 25 août 2001 : Mariage du prince héritier Haakon de Norvège et de Mette-Marit Tjessem Høiby
  6. 24 mai 2002 : Mariage d’Ari Behn et de la princesse Märtha-Louise de Norvège
  7. 24 février 2007 : 70 ans du roi Harald de Norvège