Visite d’Etat : Luxembourg-Suède (2008) (1)

En cette période de pénurie de visite d’Etat (la prochaine est celle des souverains suédois en Indonésie), il est temps pour nous de nous plonger un peu dans le passé, afin de voir une visite d’Etat entre deux monarchies. Ce n’est pas si courant, bien que récemment, nous ayons été assez gâtés par celle des souverains belges aux Pays-Bas, (ici et là) et au Danemark, ainsi que des souverains espagnols au Japon. Retour en deux parties, donc, sur la visite d’Etat luxembourgeoise en Suède en avril 2015.

Juste une petite photo des deux sœurs, Victoria et Madeleine, à l’arrivée à l’aéroport, parce que je raffole de la tenue de Victoria et de leur complicité

A l’invitation des souverains suédois, le grand-duc Henri et la grande-duchesse Maria Teresa de Luxembourg se sont donc rendus en Suède. Ils arrivèrent à Stockholm le 15 avril 2008 où ils furent accueillis par les souverains suédois et leurs deux filles (que vous pouvez voir ci-dessus. La tenue de Victoria est de Natan, et son chapeau serait de Fabienne Delvigne). Le soir, comme toujours, banquet d’Etat au Palais royal de Stockholm

La reine Silvia, la grande-duchesse Maria Teresa, le grand-duc Henri et le roi Carl XVI Gustaf

Ce fut une soirée fructueuse avec six diadèmes de sortie ! Continuer à lire … « Visite d’Etat : Luxembourg-Suède (2008) (1) »

Visite d’Etat : Espagne-Japon (2017)

2017 04 05 Spanish State Visit to Japan 4

Le toast : la princesse héritière Masako, l’impératrice Michiko, le roi Felipe, l’empereur Akihito et la reine Letizia

Après les récentes visites d’Etat néerlandaise et belge au Japon, c’est au tour des souverains espagnols de commencer leurs visites de présentation (il est de tradition qu’un monarque nouvellement intronisé rende visite aux autres monarques. Le roi Felipe et la reine Letizia, en raison de la crise gouvernementale, n’avaient pu se rendre au Japon et au Royaume-Uni l’année dernière). Les souverains espagnols ont donc pu enfin se rendre à l’invitation de l’empereur Akihito et de l’impératrice Michiko après la visite reportée de l’année dernière. Ils sont sur tous les fronts en ce moment, car cette visite est placée juste après la visite d’Etat argentine, et juste avant la visite d’Etat que Felipe et Letizia effectueront en juin au Royaume-Uni…

La reine d’Espagne

Enfin, re-voici la somptueuse robe Felipe Varela, déjà portée lors d’une visite d’Etat péruvienne en Espagne en 2015. Cette robe de contes de fée, bleu nuit, rebrodée de fils et de cristaux bleu marine, bleu de prusse et bleu saphir est absolument merveilleuse. Comme en 2015, Letizia la porte avec le diadème floral espagnol que, décidément, sa belle-mère semble lui avoir prêté à long terme. Sont également un prêt de sa belle-mère les boucles d’oreilles en saphirs et diamants. En outre, la broche du diadème Princesse d’Ansorena retient le grand-cordon de l’ordre de la Couronne précieuse (le roi Felipe VI, lui, porte le collier de l’ordre du Chrysanthème), et les bracelets des joyas de pasar brillent à son poignet gauche.

2017 04 05 Spanish State Visit to Japan 10

L’impératrice Michiko ne porte plus de diadème

Pour des raisons de santé, l’impératrice Michiko ne porte plus de diadème depuis plusieurs années. Néanmoins, elle arborait tout de même des boucles d’oreilles et un bracelet en diamants ainsi qu’une rivière de diamants au cou… A la pointe de son encolure en V est accrochée la version miniature de l’ordre de Charles III, tandis que  l’empereur porte le collier de la Toison d’or.

2017 04 05 Spanish State Visit to Japan 3

La princesse héritière Masako, qui semble plus en forme ces derniers temps

On revoit davantage en ce moment la princesse héritière Masako, qui a souffert d’une très grave dépression pendant une quinzaine d’années. C’est un plaisir de la voir ici, portant la parure dite Sunburst avec l’ordre espagnol d’Isabelle la Catholique (son époux arborant l’ordre espagnol de Charles III).

2017 04 05 Spanish State Visit to Japan 5

Le prince héritier Naruhito, la princesse Kiko d’Akishino et la princesse Mako d’Akishino

La famille impériale japonaise, fort nombreuse, est exclusivement composée de femmes qui assistent à toutes les occasions officielles et aux banquets d’Etat avec diadèmes (jusqu’à leur mariage). Ce qui nous vaut, en plus de la princesse héritière et de l’impératrice, NEUF autres diadèmes !!! En voici deux au-dessus, portés par la princesse Kiko d’Akishino, épouse du second fils de l’empereur, le prince Fumihito, et l’une de ses filles, la princesse Mako. Kiko porte l’ordre d’Isabelle la Catholique et Mako l’ordre de la Couronne précieuse. Admirez au passage la décoration florale assortie aux cordons de l’ordre de la Couronne précieuse…

2017 04 05 Spanish State Visit to Japan 6

La princesse Kako à côté de son père, le prince Fumihito d’Akishino

Et voici un diadème de plus, porté par la seconde fille des princes d’Akishino, la princesse Kako. Cette dernière, comme sa sœur, porte l’ordre de la Couronne précieuse. Son père, lui, arbore le cordon de l’ordre d’Isabelle la Catholique. Remarquez que tous les diadèmes des princesses japonaises sont réfléchis en miroir par le collier qu’elle porte également, qui reproduit exactement le même motif que le diadème.

2017 04 05 Spanish State Visit to Japan 8

Arrivée d’autres princesses japonaises (on en voit deux à gauche)

Etaient également présentes la princesse Nobuko Tomohito de Mikasa (épouse d’un cousin germain décédé de l’empereur) et ses deux filles, les princesses Akiko et Yoko de Mikasa qui devraient se trouver du côté gauche, après la princesse Kako et le prince Fumihito. Ce sont donc deux d’entre elles que l’on voit arriver sur la photo ci-dessus, à gauche.

2017 04 05 Spanish State Visit to Japan 2

Vue du banquet

Enfin, si vous regardez bien sur la photo ci-dessus, à droite des princesses Kiko et Mako (elles-mêmes à droite de la reine Letizia et du prince héritier), vous apercevrez de loin trois autres dames coiffées de diadèmes. Il s’agit de la princesse Hisako Norihito de Takamado (également épouse d’un cousin germain décédé de l’empereur) et de deux de ses filles, les princesses Tsuguko et Ayako de Takamado (il y a une troisième fille, Noriko, qui a quitté la famille impériale lors de son mariage).

Alors, qui dit mieux qu’onze diadèmes en une seule visite d’Etat ??

(Copyright photos : Hola & Paris Match, Vanitatis & Compte Twitter de la Casa Real)

 

 

Visite d’Etat : Belgique-Danemark (2017)

2017 03 28 Belgian State Visit to Denmark 8.jpg

La princesse héritière Mary, le prince héritier Frederik, la reine Margrethe II, la reine Mathilde, le prince Joachim et la princesse Marie

Alors que se déroule en ce moment une visite d’Etat espagnole au Japon et que nous attendons avec impatience le banquet d’Etat, penchons-nous sur la dernière visite d’Etat en date, celle du roi Philippe et de la reine Mathilde de Belgique à leurs (lointains) cousins danois. Il y a une semaine avait lieu au palais d’Amalienborg un dîner de gala, le premier de cette visite d’Etat, qui rassemblait la reine Margrethe II de Danemark, ses deux fils et leurs épouses, la princesse Elisabeth de Danemark, sa cousine, et le roi Philippe et la reine Mathilde de Belgique.

La reine Margrethe II

La reine Margrethe, vêtue d’une étroite robe bleu ciel rebrodée de dentelles bleu gris ou grises (ce qui nous change de ses habituelles robes si amples), portait la parure de perles poires qui fait partie des joyaux de la Couronne danoise : diadème, collier, broche et boucles d’oreilles en perles et diamants. Elle arborait l’ordre de Léopold.

Arrivée des souverains belges au banquet et baise-main du roi Philippe à la reine Margrethe

La reine de Belgique était éblouissante dans une robe orange Armani Privé, barrée de l’ordre danois de l’Eléphant (porté également par son époux). Elle était coiffée, comme on pouvait s’y attendre, du diadème des Neuf Provinces version complète. A son poignet brillait un bracelet de diamants, tandis que des boucles d’oreilles en diamants et perles poires étincelaient à ses oreilles. A mentionner également : le cordon de l’ordre de l’Eléphant était retenu par une nouvelle broche en diamants en forme de papillon.

2017 03 28 Belgian State Visit to Denmark 1

Le couple héritier du Danemark

Comme au dîner de gala du Nouvel Andîner de gala du Nouvel An, la princesse Mary était vêtue d’une robe dorée Jesper Hovring déjà vue plusieurs fois. Excellente surprise : elle portait la parure de rubis de la reine Désirée. C’est la première fois qu’elle l’arbore à un banquet d’Etat, cette parure étant généralement réservée aux très grandes occasions et en particulier aux dîners du Nouvel An. Elle porte l’ordre belge de la Couronne, contrairement à son mari qui arbore l’ordre de Léopold, et comme le cordon de l’ordre de la Couronne est de couleur rouge bordeaux, il se marie parfaitement avec la parure de rubis.

La princesse Marie et le prince Joachim de Danemark

En doré également, la princesse Marie de Danemark rayonnait. Plus exactement, elle portait une robe blanche aux arabesques dorées signée Rikke Gudnitz. Pas de surprise quant au diadème : il s’agit encore une fois du diadème porté le jour de son mariage, même si on aurait bien aimé revoir le diadème Flora Danica. Tandis que son mari porte l’ordre de la Couronne, Marie arbore l’ordre de Léopold II.

2017 03 28 Belgian State Visit to Denmark 16

La princesse Elisabeth de Danemark, cousine germaine de la reine Margrethe II

Enfin, la dernière mais non la moindre, était également présente la princesse Elisabeth de Danemark. D’aucuns ont dit qu’elle avait été conviée pour « remplacer » la princesse Benedikte, qui vient tout juste de perdre son mari. Personnellement, je ne le pense pas : la princesse Elisabeth est généralement présente aux banquets d’Etat lors des visites d’autres monarques. En robe bleu sombre, la princesse portait, sans surprise, le diadème de saphirs et diamants de la princesse Thyra, des boucles d’oreilles en diamants, et un collier de perles avec un pendentif. Je pense qu’elle arbore l’ordre de l’Eléphant.

Bonus : les souverains et les princes héritiers pendant l’hymne national et le toast

(Copyright photos : Billed Bladet & Daily Mail & Hola & Royalwatchers Blog)

 

 

 

 

Visite d’Etat : Argentine-Pays-Bas (2017)

2017 03 27 Argentinian State Visit to Netherlands 5

Juliana Awada et Mauricio Macri aux côtés des souverains néerlandais

Vive les visites d’Etat argentines ! Elles sont propices aux retours de bijoux restés enfermés dans les écrins royaux depuis des années, voire des décennies, comme on l’a vu pour le grand retour de La Buena lors de la visite d’Etat en Espagne.

2017 03 27 Argentinian State Visit to Netherlands 4

La reine des Pays-Bas, étincelante

Hier soir avait en effet lieu le banquet d’Etat de la visite d’Etat du président argentin Mauricio Macri et de son épouse Juliana Awada au Palais royal d’Amsterdam. Toujours aussi élégante, la Première dame argentine faisait concurrence à la reine des Pays-Bas. Cette dernière était vêtue d’une robe Jan Taminiau portée l’été dernier au mariage de son frère (à tout jamais une des plus belles apparitions de Máxima). Dans ses cheveux étincelait le diadème de roses de diamants (vu l’année dernière sur la princesse Beatrix lors de la visite d’Etat belge). Elle portait trois bracelets, dont l’un dit des Indes de l’Est, en diamants, et deux autres en diamants plus fins.

Et toujours aussi souriante

Mais surtout, surtout, hier soir était le grand retour d’une partie de la parure Stuart néerlandaise, qui a disparu de la circulation depuis la fin du règne de la reine Juliana. Máxima avait déjà porté une partie de la broche au Japon, et à sa taille, vous pouvez voir une autre partie de cette broche. Elle arbore également le collier de la parure, qu’on n’avait pas vu depuis 1972, semble-t-il, lors d’une visite d’Etat de la reine Juliana au Royaume-Uni.

Corsage brooch 1

La broche de la parure Stuart (Copyright : RJWMB)

Mais étaient également présentes hier soir deux autres dames de la famille royale néerlandaise.  J’ai nommé l’ex-reine Beatrix et la princesse Laurentien, belle-sœur de l’actuel souverain. Cela nous a valu deux diadèmes de plus…

2017 03 27 Argentinian State Visit to Netherlands 10

La princesse Beatrix

La princesse Beatrix portait un diadème en diamants rehaussé de perles poires, un collier de perles et des boucles d’oreilles en perles et diamants.

2017 03 27 Argentinian State Visit to Netherlands 9

La princesse Laurentien des Pays-Bas

La belle-sœur des souverains, la princesse Laurentien, portait une parure qu’elle affectionne et très adaptée à son prénom : le diadème de lauriers de diamants. Elle accompagnait ce dernier dd’une rivière de diamants, d’une énorme broche et de boucles d’oreilles de diamants.

2017 03 27 Argentinian State Visit to Netherlands 11

Discours du roi des Pays-Bas

Dans son discours, le roi Wilhem-Alexander a rappelé les liens unissant l’Argentine et les Pays-Bas, en évoquant « le plus précieux des cadeaux fait aux Pays-Bas par l’Argentine », sa femme, la reine des Pays-Bas. Máxima est en effet d’origine argentine.

Rien à dire, cette visite fait partie des grands crus de 2017, au contraire de la visite d’Etat islandaise en Norvège l’autre jour. Mon grand souhait, suite à cette visite, est de voir le diadème Stuart lors de grand dîner de gala offert aux autres têtes couronnées le 29 avril prochain, à l’occasion des 50 ans de Wilhem-Alexander. Croisons les doigts !

2017 03 27 Argentinian State Visit to Netherlands 6

Discours du président argentin

PS : Juste un point sur les décorations : le président argentin porte l’ordre du Lion néerlandais, tout comme la reine (qui, de manière très surprenante, n’a pas reçu de décoration argentine). Le roi des Pays-Bas, lui, est décoré de l’ordre du Libérateur Général San Martín. Et Juliana Awada arbore l’ordre (néerlandais, il en existe dans plusieurs pays) de la Couronne.

(Copyright photos : BlauwBoed & Daily Mail & Newmyroyals)

 

Visite d’Etat : Argentine-Espagne (2017)

2017-02-22-argentinian-state-visit-to-spain-8

Juliana Awada, Mauricio Macri, le roi Felipe VI, la reine Letizia

Il y a une semaine, le 22 février, a eu lieu la visite d’Etat du président argentin Mauricio Macri et de son épouse Juliana Awada. Durant toute la visite, la reine et la première dame ont rivalisé d’élégance. Le soir, en particulier, lors du dîner de gala qui a eu lieu au Palais royal de Madrid

Sa Majesté la reine d’Espagne en compagnie de la première dame d’Argentine

Juliana Awada était vêtue d’une robe rose poudré brodée de fleurs et de cristaux, une vraie robe de contes de fées, parfaitement accessoirisée avec ses longues boucles d’oreilles de diamants, une minaudière étincelante et un ravissant chignon bas. Elle porte la décoration de l’ordre d’Isabelle la Catholique (grade de chevalier grand-croix).

2017-02-22-argentinian-state-visit-to-spain-3

La reine Letizia

Pourtant, toute l’élégance de la première dame n’était rien auprès de celle de Letizia. Tout d’abord, cette dernière arborait quelques-uns des joyas de pasar, c’est-à-dire des joyaux qui se transmettent de reine en reine depuis Victoria-Eugénie. La reine portait les boucles d’oreilles et les deux bracelets de diamants (visibles sur la photo de droite avec Juliana Awada). D’autre part, c’est la broche fleur-de-lys de son diadème Ansorena qui retient sa décoration. Mais surtout, elle était coiffée de La Buena, ce diadème des reines d’Espagne porté par la reine Sofia pour la dernière fois en juin 2014, pour la visite d’Etat mexicaine. Très probablement, la nouvelle reine a voulu attendre la fin de l’affaire Noos pour l’arborer, faisant preuve de tact alors que la famille royale était dans la tourmente.

Autres détails

Je craignais un peu la taille du diadème pour la tête fine de la reine. Mais La Buena a démontré une fois de plus sa parfaite mobilité. Alors que Victoria-Eugénie l’a d’abord porté en couronne, avant de le faire ouvrir, la comtesse de Barcelone et la reine Sofia l’avaient également arboré, mais sur des coiffures plus impressionnantes. Mais aucun problème, cela va très bien à Letizia.

2017-02-22-argentinian-state-visit-to-spain-5

D’autre part, le bon goût de la reine est à souligner : Letizia est parée d’un diadème imposant, et porte en outre l’ordre argentin du Général Libérateur San Martín (grade de grand-croix), extrêmement large (alors que dans plusieurs pays européens, il y a des décorations d’une largeur adaptée aux femmes, ce n’est pas le cas dans les pays sud-américains). Elle a donc misé sur une robe fourreau de velours noir, aux manches longues, extrêmement sobre, ce qui attire non seulement l’attention sur son visage et donc son diadème, mais encore sur la décoration. Well done ! Tout le monde est sous le charme, à commencer par son époux (qui regarde sa femme pendant le toast, et non la première dame…) et le président argentin…

2017-02-22-argentinian-state-visit-to-spain-1

Toast pendant le banquet

Il faut dire qu’après la déception de la visite d’Etat portugaise où Letizia n’a pas porté de diadème (à moins qu’il n’y ait un nouveau dress-code pour les banquets d’Etat, comme en France… ?), la reine se rattrape en beauté. Reste à savoir si nous reverrons La Buena au Japon début avril… Je vous donne tout de suite mon opinion : à mon avis, non, par égard pour l’impératrice Michiko qui ne porte plus de diadème, je pense que Letizia choisira un diadème moins important, comme l’avait fait la reine Mathilde. Sans doute reverrons-nous l’autre diadème Ansorena (je vote pour !) ou le diadème floral !

(Copyright photos : Hola & Daily Mail)

Visite d’Etat : Canada-Suède (2017)

2017-02-20-canadian-state-visit-to-sweden-7

La reine Silvia, Sharon Johnston, son époux David et le roi Carl XVI Gustaf

Deux visites d’Etat avec tiara events cette semaine, nous sommes gâtés. Au début de la semaine, le gouverneur-général du Canada et son épouse se sont rendus en visite officielle au royaume de Suède pour la seconde visite d’Etat de l’année, après la visite d’Etat islandaise de janvier. Du 20 au 23 février, le gouverneur-général David Lloyd Johnston et son épouse Sharon ont répondu à l’invitation des souverains suédois. Pour mémoire, le roi et la reine ont déjà reçu une visite officielle du Canada en 1981 et s’y sont rendus en visite d’Etat en 1988 et 2006. Comme la coutume l’exige, un banquet d’Etat a eu lieu lundi soir. Etaient présentes le roi et la reine, le prince Carl-Philip et la princesse Sofia, la princesse Madeleine et Christopher O’Neill mais le prince Daniel et la princesse héritière étaient absents, étant en vacances.

La reine de Suède

La reine Silvia a fait forte impression, vêtue d’une longue robe bleu pâle rebrodée d’un bleu plus soutenu, déjà portée aux Nobel de 2012 avec les saphirs Leuchtenberg. Mais cette fois, la souveraine arborait les « dents de diamant », une rivière de diamants, une énorme broche et des boucles d’oreilles en diamants.

La princesse Sofia de Suède

L’excellente surprise de cette soirée vient de la princesse Sofia qui porte son 4e diadème différent depuis son mariage. En effet, je rappelle qu’aux prix Nobel de décembre 2016 (voir ici et ), elle a arboré le diadème des 4 boutons et le bandeau d’acier ciselé, en plus de son diadème de mariage arboré à plusieurs reprises. Ce soir, la princesse a sorti des écrins les améthystes de l’impératrice Joséphine, diadème que nous n’avions pas vu depuis bientôt quatre ans, depuis le mariage de la princesse Madeleine de Suède. Great job ! Avec des boucles d’oreilles de diamants, la princesse a attaché son ordre du Séraphin par une petite broche ronde composée de diamants et d’un cabochon de saphir rappelant le bleu nuit de sa robe. Mon avis : je suis ravie que Sofia ait ressorti le diadème mais je pense néanmoins que ce n’est pas elle qui met les améthystes le plus en valeur, car les pierres ressortent presque noires sur les cheveux très sombres de la princesse.

La princesse Madeleine de Suède

Aaaaah, la princesse Madeleine me prend par les sentiments !! Le kokoshnik d’aigues-marines est ressorti des coffres, pour s’allier avec la robe bleu pâle Temperley, l’ordre du Séraphin et les yeux bleus de la princesse. Les magnifiques boucles d’oreilles de Madeleine seraient un cadeau de mariage (la princesse les arborait lors du dîner de gala, la veille de son mariage). Elles seraient signées La Campanina, Capri et les aigues-marines seraient amovibles et pourraient se changer pour des perles.

MAIS ce n’est pas tout. Il nous reste encore trois diadèmes à voir. Hé oui, mesdames et messieurs !

2017-02-20-canadian-state-visit-to-sweden-9

Une dame d’honneur de la reine Silvia

Voici ci-dessus Harriet Bredelius, dame d’honneur de la reine Silvia et portant le très ancien uniforme des dames d’honneur de la Cour suédoise. Elle arbore un fin diadème de diamants.

2017-02-20-canadian-state-visit-to-sweden-11

Une autre dame d’honneur

Voici ici une autre dame d’honneur (à gauche de la photo) qui porte également un diadème de diamants. Je ne sais pas son nom et n’ai pas non plus réussi à trouver une photo de face…

Enfin, last but not least, l’une des invitées arborait également un diadème de diamants assez fin, mais elle aussi est non identifiée.

2017-02-20-canadian-state-visit-to-sweden-10

L’invitée au diadème

Conclusion : je dois dire que la semaine a très bien commencé. Six diadèmes de sortie… En bonus, voici une photo de la décoration de la salle du banquet :

2017-02-20-canadian-state-visit-to-sweden-12

La salle du banquet

 

Visite d’Etat : Pays-Bas-Nouvelle-Zélande (2016)

2016-11-07-netherlands-state-visit-to-nz-7

Les souverains néerlandais lors du banquet d’Etat

On continue à rattraper, on continue à rattraper ! La reine Maxima nous a offert cette année déjà trois apparitions avec des diadèmes : le dîner du corps diplomatique en mai, la visite d’Etat en Nouvelle-Zélande que nous allons couvrir à présent, et la visite d’Etat des souverains belges qui se déroule actuellement. Mais pour cette visite en Nouvelle-Zélande, il y a eu une bonne surprise : ce fut la seconde fois que la reine d’origine argentine arbora le diadème en diamants de la reine Emma, le diadème favori de sa belle-mère, l’ex-reine Beatrix. Elle ne l’avait jusqu’alors porté qu’en tant que princesse héritière.

2016-11-07-netherlands-state-visit-to-nz-1

Bon, il faut bien dire que le banquet d’Etat à la maison du gouvernement, offert par Dame Patricia Reddy, gouverneur général de Nouvelle-Zélande et son époux, Sir David Gascoigne, est une excellente apparition de la reine Maxima. Je raffole de la robe de la reine (robe de Claes Iversen déjà portée au Danemark l’année dernière), je suis faaan de son diadème, de sa broche en diamants, de son sourire chaleureux ! Bref, viva Maxima !!

La reine des Pays-Bas, souriante et lumineuse

A noter que Maxima porte une mini-version de l’ordre du Lion néerlandais. Bon, je vous remets des photos de Maxima, je trouve que cette apparition est extrêmement réussie !

(Copyright photos : PPE Agency)