The Saxe-Coburg-Gotha Turquoise Tiara

Laissons momentanément de côté les diadèmes danois (nous avons vu il y a peu le bandeau de turquoises et le diadème floral de la princesse Marie) pour nous pencher sur un diadème allemand qui est ressorti des coffres il y a seulement quelques années, après avoir disparu de la circulation pendant presque quatre-vingts ans.

The Saxe-Coburg-Gotha Turquoise Tiara 1.jpg

Le diadème de turquoises et de diamants des Saxe-Cobourg-Gotha

Il y a peu, nous évoquions deux autres diadèmes ayant appartenu à une autre branche des Saxe-Cobourg, les Saxe-Cobourg-Gotha-Kohary (voir ici et ici). Le diadème d’aujourd’hui appartient à des Saxe-Cobourg descendant de la reine Victoria et plus précisément du quatrième fils de la reine, Leopold, duc d’Albany (1853-1884). Le fils posthume de Leopold, Charles Edward (1884-1954) récupéra les droits du duché de Saxe-Cobourg-Gotha et devint le dernier duc régnant jusqu’en 1918 où il fut contraint d’abdiquer. Mais cette histoire n’est pas notre sujet. En 1905, Charles Edward épousa la princesse Victoria Adelaide de Schleswig-Holstein-Sonderburg-Glücksburg (ouuuuuf !). Est-ce à cette occasion que Victoria Adelaide reçut une parure de turquoises et diamants de son fiancé, de ses beaux-parents ou de ses beaux-parents ? C’est probable, car on possède un portrait datant du tout début du mariage de la nouvelle duchesse de SCG…

victoria-adelaide-de-shsg-duchesse-de-scg-1

La jeune duchesse de Saxe-Cobourg-Gotha

Comme vous pouvez donc le voir, le diadème (dont on ignore la date de réalisation et le joaillier) est composé d’un rang de diamants, surmonté par des arabesques de diamants alternées avec des cabochons de turquoises, arabesques elles-mêmes surmontées par des boutons plus gros de cabochons de turquoises entourés de diamants. Le diadème fait partie d’une parure qui comprend un collier, une broche/devant-de-corsage et des boucles d’oreilles. Ci-dessus, Victoria Adelaide porte la parure complète moins les boucles d’oreilles.

1930s : La duchesse portant la parure complète

Malgré la perte du duché, Victoria Adelaide conserva sa parure de turquoises (qu’elle arbore complète ci-dessus). Le grand événement pour lequel le diadème fut utilisé est l’un des événements précédant le mariage de la fille des ducs de Saxe-Coburg-Gotha, Sibylla, avec le prince Gustav Adolf de Suède.

1932-10-gala-evening-before-ga-sibyllas-wedding

Octobre 1932 : Evénement précédant le mariage de Gustaf Adolf et Sibylla. Victoria Adelaide est tout à droite

Victoria Adelaide, née en 1885, mourut en 1970.  Son mari était mort seize ans plus tôt, leur fils aîné,  Johann Leopold (1906-1972), avait renoncé à ses droits au trône en 1932, leur second fils (1909-1943) mourut sur le front de l’Est durant la Seconde Guerre mondiale et ce fut donc leur troisième fils, Friedrich Josias (1918-1998), qui devint prince héritier. Il semble qu’aucune de ses trois épouses n’ait arboré la parure de turquoises et diamants, pas plus que l’épouse du petit-fils de Victoria Adelaide, née Carin Dabelstein, épouse de l’actuel chef de la famille de Saxe-Cobourg-Gotha. Le diadème a-t-il été vendu puis racheté ? Nul ne le sait. En tout cas, c’est en 2010 qu’il a fait son grand retour :

2010-06-19-mariage-dan-vic-1

2010 :  Le prince héritier Hubertus et son épouse Kelly

Le 19 juin 2010 en effet, la princesse Kelly, qui a épousé un an plus tôt le prince héritier Hubertus, arbore le diadème de turquoises et diamants avec le collier au mariage de la princesse héritière Victoria de Suède.

La princesse héritière Kelly en 2011, 2013 et 2016

Depuis 2010, le diadème a été vu à trois autres reprises : au mariage des princes héritiers de Prusse (2011), au mariage de Christopher O’Neill et de la princesse Madeleine de Suède (2013) et aux 70 ans du roi Carl XVI Gustaf (2016).

Espérons que nous reverrons le diadème dans un futur proche et qu’il passera à l’épouse du prince Philipp, futur chef de la maison de Saxe-Cobourg-Gotha…

Réalisation : Date inconnue

Joaillier : Inconnu

L’ont porté : La duchesse Victoria Adelaide de Saxe-Cobourg-Gotha, la princesse héritière Kelly de Saxe-Cobourg-Gotha

Apparitions identifiées du diadème :

Duchesse Victoria Adelaide de Saxe-Cobourg-Gotha

  1. 1905s-1910s : Série de photos officielles de la duchesse Victoria Adelaide de SCG
  2. 1930s : Série de photos officielles de la duchesse Victoria Adelaide de SCG
  3. Octobre 1932 : Evénement précédant le mariage du prince Gustaf Adolf de Suède et de la princesse Sibylla de Saxe-Cobourg-Gotha

Princesse héritière Kelly de Saxe-Cobourg-Gotha

  1. 19 juin 2010 : Mariage de Daniel Westling et de la princesse héritière Victoria de Suède
  2. 27 août 2011 : Dîner de gala le soir du mariage du prince héritier Georg-Friedrich de Prusse et de la princesse Sophie d’Isenburg
  3. 8 juin 2013 : Mariage de Christopher O’Neill et de la princesse Madeleine de Suède
  4. 30 avril 2016 : 70 ans du roi Carl XVI Gustaf de Suède

Publicités

The Turquoise Bandeau Tiara

Vous ne vous y attendiez certainement pas, vu les derniers articles sur la réception du Nouvel An ou la visite d’Etat islandaise, mais le diadème du jour est danois. Hé oui ! Il s’agit d’un diadème un peu mystérieux, faisant partie d’une parure dont les origines remonteraient à l’impératrice Catherine de Russie (1729-1796). Là, vous vous creusez la cervelle en vous demandant de quel diadème il peut bien être question. Bon, je vous aide :

the-turquoise-bandeau-tiara-1

Le bandeau de turquoises et diamants de la reine Margrethe II

Ce diadème, représentant des marguerites de turquoises et de diamants séparées par des cabochons de turquoise, est dit avoir appartenu à la princesse Margaret de Connaught, devenue princesse héritière de Suède par son mariage en 1905. Nous l’avons évoquée à de nombreuses reprises, comme pour le diadème du khédive d’Egypte la semaine dernière ou le diadème de rubis et diamants. On pense que ce diadème a été réalisé à la fin du XIXe siècle et était à l’origine un bracelet, plus tard converti en bandeau. Pas d’indication sur la ou les personnes qui ont offert le bijou à la princesse héritière Margareta de Suède. Juste une photo (dont j’ignore actuellement la provenance. Si quelqu’un a une idée…) :

turquoise-wedding-parure-given-to-cp-margareta-by-duke-dchess-of-connaught-1

La parure de turquoise et diamants

Mais à vrai dire, si l’on reconnaît bien la parure de turquoises et de diamants, j’ignore si cette photo a été prise à l’occasion du mariage de la princesse héritière Margareta ou celui de sa fille la princesse Ingrid, future reine de Danemark en 1935. Il semble que Margareta n’ait jamais porté le diadème, y compris sous sa forme de bracelet. Par contre, sa fille Ingrid en hérita et il semble que c’est le premier diadème qu’elle arbora, l’année de ses 18 ans, pour l’ouverture du parlement suédois :

1928 : Année des 18 ans d’Ingrid

Par la suite, on ne revoit pas le diadème avant 1926, date à laquelle la princesse Astrid de Suède, cousine de la princesse Ingrid, épouse religieusement le duc de Brabant, futur roi Léopold III de Belgique. A cette occasion, Ingrid prête le diadème à la sœur d’Astrid, Märtha, future princesse héritière de Norvège (qui a notamment porté le diadème d’émeraudes norvégiens) :

1926-11-mariage-dastrid-et-leopold-1

La princesse Märtha au mariage de sa sœur

Puis le diadème disparaît pendant une trentaine d’années. On ne le voit ni sur Ingrid, qui préfère sa parure de rubis, le diadème du khédive, le diadème d’émeraudes et diamants de la Couronne danoise ou le diadème de perles poires et diamants, ni sur quelqu’un d’autre. Il semblerait que la princesse Désirée de Suède l’ait arboré pour un événement à Stockholm dans les années 60 mais je n’ai pas d’infos et encore moins de photos (à vous de jouer, chers lecteurs !!). On le retrouve en 1964 pour la première fois sur la tête de la princesse héritière Margrethe, ce qui vu le motif du diadème et le prénom de la princesse se révèle tout à fait approprié.

1964-09-10-a-verifier-1

10 septembre 1964 : Margrethe porte le bandeau de turquoises

Petite parenthèse ici : je me demande à quelle occasion a été prise cette photo. La princesse Margaret du Royaume-Uni et son époux ont fait une visite officielle au Danemark en septembre 1964 et la photo est datée de cette époque-là dans les sources que j’ai pu trouver. Est-ce à l’occasion de cette visite que Margrethe porte le diadème, ou alors est-ce pour l’une des festivités liées au mariage de sa sœur Anne-Marie avec le roi Constantin de Grèce, qui ont eu lieu dans ce même mois de septembre ? Cela expliquerait que Margrethe porte un autre diadème que son habituel diadème en diamants de la reine Alexandrine, extrêmement fréquemment porté avant son mariage. Refermons la parenthèse.

1966-02-02-belgian-state-visit-to-denmark-1-gala-dinner-at-christiansborg-palace

Février 1966 : Visite d’Etat belge au Danemark (Margrethe arrive juste derrière le roi Baudouin et la reine Fabiola)

Il me semble (mais il faut que je demande à mon ami Valentin de Royalement Blog de me le confirmer) que Margrethe porte le bandeau pour la visite d’Etat du roi Baudouin et de la reine Fabiola. Après cette occasion, le diadème est encore une fois porté, mais cette fois par Madeleine Tengbom, grand-mère du prince Richard de Sayn-Wittgenstein-Berleburg, qui épouse la princesse Benedikte de Danemark deux ans plus tard. Là, faites un acte de foi et croyez-moi sur parole, car la photo est floue et je n’en ai pas de meilleure.

1968-02-03-mariage-pce-richard-de-swb-pcesse-benedikte-de-danemark-2-madeleine-tengbom-a-verifier

3 février 1968 : Madeleine Tengbom au mariage de son petit-fils

Ensuite, le diadème disparaît à nouveau des radars pendant une trentaine d’années et on le revoit pour la première fois sur la tête de la princesse Nathalie de Sayn-Wittgenstein-Berleburg lors des festivités des noces d’argent de la reine Margrethe et du prince Henrik.

1992-06-10-danish-silver-wedding-2

10 juin 1992 : les deux filles de la princesse Benedikte. La princesse Nathalie est à gauche

Est-ce à ce moment que le diadème rentre dans les bonnes grâces de la reine ? Il paraît qu’elle le porte lors d’une visite d’Etat en Afrique du Sud en 1996. Je n’ai pas photo, si quelqu’un en sait quelque chose… Par contre, à partir de 2008, on revoit régulièrement le diadème porté par la reine lors de visites d’Etat « mineures », c’est-à-dire ne venant pas d’autres monarchies ou de pays ayant des liens privilégiés avec le Danemark.

Visites d’Etat en Tanzanie (2008), au Viêtnam (2009), de la Corée du Sud au Danemark (2011) et de la Chine au Danemark (2012)

Une nouvelle fois, ce diadème fut prêté en 2012, lors du Jubilé de rubis de Sa Majesté la reine de Danemark, à sa nièce, la princesse Théodora de Grèce :

queen-margrethe-iis-ruby-jubilee-1

2012 : la princesse Théodora durant le jubilé de rubis de la reine Margrethe

En tout cas, ce diadème fera une parfaite starter tiara pour les quatre petites-filles de la reine, tout comme le diadème des 18 ans de la princesse héritière de Suède, ou le bandeau-cyclope de la princesse Madeleine pour ne citer qu’eux.

Réalisation du diadème : probablement dans les 1890s

Joaillier : Joaillier inconnu

Statut actuel : En possession de la reine Margrethe II de Danemark

L’ont porté : La reine Ingrid de Danemark, la princesse héritière Märtha de Norvège, la reine Margrethe II de Danemark, la princesse Désirée de Suède (?) Madeleine Tengbom, la princesse Nathalie de Sayn-Wittgenstein-Berleburg, la princesse Théodora de Grèce

Apparitions identifiées du diadème :

  1. Novembre 1926 : Mariage du prince héritier Léopold de Belgique et de la princesse Astrid de Suède (Princesse Märtha de Suède)
  2. 1928 : Ouverture du Parlement suédois (Princesse Ingrid de Suède)
  3. 10 septembre 1964 : réception où est présente la princesse Margaret du Royaume-Uni, comtesse Snowdon (Princesse héritière Margrethe de Danemark)
  4. Février 1966 (à vérifier) : Visite d’Etat belge au Danemark (Princesse héritière Margrethe de Danemark)
  5. 3 février 1968 : Mariage du prince Richard de Sayn-Wittgenstein-Berleburg et de la princesse Benedikte de Danemark (Madeleine Tengbom, ex-duchesse d’Otrante, née comtesse Douglas et grand-mère du prince Richard)
  6. 10 juin 1992 : Noces d’argent de la reine Margrethe II et du prince Henrik de Danemark (Princesse Nathalie de Sayn-Wittgenstein-Berleburg)
  7. Novembre 2008 : Visite d’Etat danoise en Tanzanie (Reine Margrethe II de Danemark)
  8. 2 novembre 2009 : Visite d’Etat danoise au Vietnam (Reine Margrethe II de Danemark)
  9. 11 mai 2011 : Visite d’Etat sud-coréenne au Danemark (Reine Margrethe II de Danemark)
  10. 14 janvier 2012 : Jubilé de rubis de la reine Margrethe II de Danemark : représentation de gala (Princesse Théodora de Grèce)
  11. 15 juin 2012 : Visite d’Etat chinoise au Danemark (Reine Margrethe II de Danemark)
  12. 22 octobre 2015 : Visite d’Etat danoise en Indonésie (Reine Margrethe II de Danemark)

 

Stortingsmiddag épisode 2 (2016)

Ces derniers temps, la famille royale de Norvège est sur le devant de notre scène ! Nous avons vu tous les diadèmes de la reine Sonja, de sa fille et de sa belle-fille. Entre la visite d’Etat de Singapour, celle en Finlande des souverains et ce dîner de gala offert le 27 octobre aux parlementaires suédois, nous sommes gâtés !

2016 10 27 Stortingsmiddag 1.jpg

Arrivée du roi Harald, de la reine Sonja, de la princesse Astrid et des princes héritiers

La reine Sonja arborait la version complète du diadème en perles et diamants de la reine Maud. Un grand classique de sa part, tout comme la robe qu’elle portait, déjà vue et revue…

2016-10-27-stortingsmiddag-3

Les souverains pendant le dîner, visiblement hilares pendant le discours

Pas de surprise non plus du côté des tenues de la princesse Astrid et de sa nièce Mette-Marit. Astrid, vêtue d’une robe en soie d’un joli bleu argenté, arborait le diadème de turquoises et de diamants qui est l’une des pièces les plus importantes de sa collection de joyaux. La princesse héritière, elle, en robe Pucci bleu nuit recyclée, était coiffée de son diadème de mariage.

2016-10-27-stortingsmiddag-2

La princesse Astrid aux côtés des princes héritiers de Norvège

(Copyright photos : VGTV)

 

Queen Ena’s Chaumet Spike Tiara

La famille royale d’Espagne n’est pas, actuellement, la mieux pourvue en diadèmes. Mais il fut un temps où la cassette des souveraines espagnoles était bien plus remplie et plus variée qu’à présent. Parmi les diadèmes de la Reine Ena d’Espagne (1887-1969) figurait notamment un diadème qui était initialement en diamants et turquoises :

The Tiara

Re-création du diadème avec la version des turquoises

C’était un diadème réalisé par Chaumet en diamants montés sur platine et cabochons de turquoises. Il avait été offert à Victoria-Eugénie par son époux, Alphonse XIII (1886-1941). Le motif rappelle des fleurs-de-lys, emblème des Bourbons, maison à laquelle appartient la famille royale espagnole. Ena, qui aimait, à faire transformer ses diadèmes, comme nous l’avons vu pour le diadème aux aigues-marines ou le diadème à fleur-de-lys des reines d’Espagne, fit remplacer les cabochons de turquoises par des diamants.

The Tiara

Le diadème Chaumet, version tout en diamants

Je ne possède aucune photographie de la reine Victoria-Eugénie parée du diadème avec les turquoises, et on en a très peu avec la version en diamants. On sait cependant qu’elle le porta pour la première fois dans sa version initiale la veille de son mariage, lors d’une soirée donnée à l’opéra de Madrid. La voici néanmoins durant le temps de son exil :

1ebf9308f452bf697bc37fd7a9e60700

Ena en exil avec le diadème Chaumet

Un portrait de la reine parée de ce diadème a cependant été peint par Tosti Russell dans les années 30. Voici une photo amusante d’Ena en 1938, posant à côté de son portrait :

1938 07 31 Ena pose à côté de son portrait par Tosti Russell

31 juillet 1938 : Ena pose à côté de son portrait réalisé par Tosti Russell

La dernière fois que la reine porta le diadème, du moins d’après mes archives, ce fut en 1954, lors de l’entrée dans le monde de sa petite-fille Sandra Torlonia (1936-2014):

1954 à Rome 5

1954 : Ena à Rome lors de l’entrée dans le monde de sa petite-fille Sandra Torlonia

Ce diadème a été vendu en 1984 par Christie’s à un collectionneur d’origine royale. On ne l’a pas revu depuis des années et nul ne sait donc, hélas, si ce diadème existe encore, tout comme d’autres diadèmes de Victoria-Eugénie.

Réalisation du diadème : 1906

Joaillier : Chaumet

Situation actuelle : Sans doute en possession « d’un collectionneur de bijoux de naissance royale »

L’ont porté : La Reine Victoria-Eugénie d’Espagne

Apparitions identifiées du diadème :

    1. 30 mai 1906 : Soirée à l’opéra de Madrid
    2. 1930s : Portrait de la Reine peint par Tosti Russell
    3. 1954 : Entrée dans le monde de Donna Sandra Torlonia