The Baden Sunburst Tiara

Sept soleils rayonnants sur une monture de diadème… Telle est la description – rapide – de notre diadème d’aujourd’hui. Nous avons vu il y a peu un diadème de la maison de Bade, continuons à explorer les écrins de cette famille.

The Baden Sunburst Tiara 1.JPG

Le diadème aux sept soleils de la famille de Bade

C’est donc un diadème composé de sept broches en diamants (très en vogue au XIXe siècle), détachables, disposées dans un ordre croissant puis décroissant sur une monture de diadème. On ignore qui a créé ce diadème et sa provenance exacte. En fait, plusieurs broches ou diadèmes similaires ont été portés au XIXe et au début du XXe siècles, ce qui augmente la confusion :

A gauche (Copyright Royal Magazin), la princesse Alexandrine de Bade, duchesse de Saxe-Cobourg-Gotha (1820-1904)  porte une broche-soleil en ornement de cheveux. A droite, la princesse Hilda de Nassau, grande-duchesse de Bade (1864-1952) pourrait bien porter une broche-soleil au sommet de son chignon

Tout d’abord, la princesse Alexandrine de Bade, duchesse de Saxe-Cobourg-Gotha, et la princesse Hilda de Nassau, dernière grande-duchesse de Bade et toutes deux princesses liées, par naissance ou par mariage, à la maison de Bade ont porté ce qui semble être une broche-soleil dans les cheveux. Ces deux broches étaient-elles une ou deux des sept broches-soleil du diadème actuel ?

Ensuite, on trouve une photo plus troublante d’une jeune princesse de Saxe-Cobourg-Gotha, née princesse de Bavière, Mathilde (1877-1906). Celle-ci arbore en effet ce qui ressemble beaucoup à notre diadème.

princesse-mathilde-von-scg-nee-de-baviere-1877-1906

La princesse Mathilde de Saxe-Cobourg-Gotha

Mathilde est morte jeune, les deux enfants nés de son mariage avec le prince Ludwig de Saxe-Cobourg-Gotha (1870-1942) n’ont pas eu d’enfants. Ce diadème serait-il passé pour une raison inconnue (cadeau de mariage, cadeau d’un parrain ou d’une marraine à sa filleule…) dans la branche de la famille de Bade ? Actuellement, j’en doute, ne voyant pas par quel biais ou quel lien de parenté le diadème aurait pu passer. Je pense jusqu’à preuve du contraire qu’il y a deux diadèmes…

Enfin, dernière photo (help, help, help, chers lecteurs !!) : au mariage de la princesse Elisabeth de Luxembourg et du prince Philipp von Thurn und Taxis, le 14 novembre 1922, une dame est assise au premier rang, la deuxième en partant de la droite, et porte ce qui, une nouvelle fois, pourrait bien être notre diadème. Serez-vous capable de l’identifier ? Moi, je n’ai pas encore réussi… (mais je me demande si ce ne pourrait pas être la princesse Marie-Louise de Hanovre, margravine de Bade (1867-1929. Seulement, je me demande à quel titre elle serait là).

1922-11-14-mariage-delisabeth-de-luxembourg-philipp-von-thurn-und-taxis

14 novembre 1922 : Mariage du prince Philipp von Thurn und Taxis et de la princesse Elisabeth de Luxembourg au château d’Hohenburg. La dame entourée en rouge est à identifier.

Bon, j’en arrive maintenant à ce qu’on sait être notre diadème ! En 1938, la princesse Theodora de Grèce, margravine de Bade (1096-1963), mère du margrave actuel et sœur du duc d’Edimbourg, assiste aux 80 ans du roi Gustave V de Suède. A cette occasion, elle arbore le diadème aux sept soleils :

1938-80-ans-gustav-v-de-suede-1

1938 : la margravine de Bade

Ensuite, d’après mes archives, il faut attendre presque trois décennies pour revoir le diadème qui fait deux apparitions en 1966. L’archiduchesse Valérie de Habsbourg-Lorraine, épouse de l’actuel margrave, le porte (je n’en suis pas tout à fait sûre) lors du bal donné avant son mariage puis le jour de ses noces :

Royals Baden

L’archiduchesse Valérie de Habsbourg-Lorraine lors du bal précédant son mariage à gauche, avec les princesses Maria Antonia von Hohenzollern-Sigmaringen et Margarita zu Leiningen

1966-09-30-mariage-margrave-maximilian-de-bade-archiduchesse-valerie-de-hl-1

30 septembre 1966 : Mariage du margrave et de la margravine de Bade actuels

Par la suite, la margravine Valérie le porte à d’autres reprises, comme sur la photo (non-identifiée…) qui est en couverture. En 2001, elle le prête à sa nouvelle belle-fille, Stéphanie (née Stéphanie Kaul) pour son mariage :

Hochzeit Erbprinz Bernhard von Baden mit Stephanie Kaul Prinz

23 juin 2003 : Mariage du prince Bernhard de Bade et de Stéphanie Kaul

Ces dernières années, on a davantage le diadème aux sept soleils. La princesse Stéphanie le porte en effet lors du mariage du prince Albert et de la princesse Charlene de Monaco, le 2 juillet 2011 :

2011-07-02-mariage-albert-charlene-1-cp-de-bade

2 juillet 2011 : le prince Bernhard et la princesse Stéphanie au mariage monégasque

Un mois plus tard, la margravine porte à son tour le diadème le soir du mariage du prince Georg-Friedrich de Prusse et de la princesse Sophie d’Isenbourg :

2011-08-27-mariage-pce-gf-de-prusse-pcesse-sophia-disembourg-7-margrave-margravine-de-bade

27 août 2011 : le margrave et la margravine de Bade au mariage prussien

Il y a peu, c’est une autre belle-fille des margraves de Bade qui a porté le diadème le jour de ses noces, la princesse Christina, née Christina Höhne, épouse du prince Michaël de Bade :

2015-07-04-mariage-pce-michael-de-bade-christina-hohne-4

4 juillet 2015 : Mariage du prince Michaël de Bade et de Christina Höhne

Espérons que ce diadème reste encore longtemps dans la famille de Bade pour le voir embellir d’autres mariées ou étinceler lors de dîners de gala…

Réalisation du diadème : Date inconnue. Probablement au XIXe siècle

Joaillier : Joaillier inconnu

Statut actuel : En possession des margraves de Bade

L’ont porté : La princesse Théodora de Grèce, margravine de Bade, l’archiduchesse Valérie de Habsbourg-Lorraine, margravine de Bade, la princesse Stéphanie de Bade, la princesse Christina de Bade

Apparitions identifiées du diadème :

  1. 1938 : 80 ans du roi Gustave V de Suède (Margravine Théodora de Bade)
  2. Septembre 1966 : Bal précédant le mariage du margrave Maximilian de Bade et de l’archiduchesse Valérie de Habsbourg-Lorraine (Archiduchesse Valérie de Habsbourg-Lorraine)
  3. 30 septembre 1966 : Mariage du margrave Maximilian de Bade et de l’archiduchesse Valérie de Habsbourg-Lorraine (Archiduchesse Valérie de Habsbourg-Lorraine)
  4. 1960s-1970s : Occasion non identifiée
  5. 23 juin 2001 : Mariage du prince héritier Bernhard de Bade et de Stéphanie Kaul (Stéphanie Kaul)
  6. 2 juillet 2011 : Dîner de gala suivant le mariage du prince Albert de Monaco et de Charlene Wittstock (Stéphanie Kaul)
  7. 27 août 2011 : Dîner de gala suivant le mariage du prince héritier Georg-Friedrich de Prusse et de la princesse Sophie d’Isenburg (Margravine Valérie de Bade)
  8. 4 juillet 2015 : Mariage du prince Michaël de Bade et de Christina Höhne (Christina Höhne)

 

Publicités

The Baden Empire Tiara

Article dédié à Huguette

Premier diadème allemand évoqué sur ce blog ! Aujourd’hui, voyons le diadème d’une princesse méconnue, la princesse Hilda de Nassau (1864-1952). Cette dernière est la fille cadette du duc Adolphe de Nassau (1817-1905), devenu grand-duc de Luxembourg en 1890, et de la princesse Adélaïde d’Anhalt-Dessau (1833-1916). En 1885, Hilda épouse le prince héritier de Bade, Frédéric (1857-1928), fils du grand-duc Frédéric Ier (1826-1907) et de la grande-duchesse, née princesse Louise de Prusse (1838-1923). Oui, vous avez compris, Frédéric est le frère de Victoria de Bade, reine de Suède (1862-1930) : direction le diadème à aiguilles de la famille de Bade si vous voulez en savoir plus sur cette reine suédoise. Bon, je continue. En 1907, Frédéric Ier meurt : son fils Frédéric et sa belle-fille Hilda deviennent grands-ducs. C’est là qu’intervient notre diadème.

the-baden-empire-tiara-1

Le diadème en diamants de la grande-duchesse Hilda

En effet, c’est vers 1906-1907 qu’est réalisé le magnifique diadème ci-dessus. Il est tout en diamants,  sertis en or et platine. Sa base représente une guirlande de fleurs de lauriers stylisées encadrée par un rang de diamants de taille carrée ou rectangulaire et une bande de volutes de diamants. Le motif central représente les ondulations d’un ruban et d’une guirlande. Dans les espaces libres laissés par les festons de la guirlande et du ruban se trouvent onze diamants montés en tremblant qui totalisent quinze carats à eux tous, et le plus gros des onze, cinq carats à lui seul. Le bijou a été créé par Hermann Schmidt-Staub, de Pforzheim (situé alors dans le Bade) et la date laisse penser que c’est à l’occasion de l’accession au trône du nouveau grand-duc de Bade. Dans tous les cas, on connaît un portrait (à la une) de la grande-duchesse Hilda l’arborant et on sait qu’elle l’a porté en une autre occasion :

1938-80-ans-gustave-v-de-suede

1938 : 80 ans du beau-frère d’Hilda, le roi Gustave V de Suède

Frédéric et Hilda n’eurent pas d’enfants. A sa mort, en 1952, vingt-quatre ans après son mari, Hilda le légua donc à sa nièce, Antonia de Luxembourg, princesse héritière de Bavière par son mariage (1899-1954). Cette dernière n’eut pas eu le temps de le porter, car Antonia mourut à son tour deux ans après Hilda. Le diadème resta cependant un peu dans sa descendance, car l’une des six filles d’Antonia, Editha, le porta en 1956 :

1956-04-pre-wedding-archiduc-ferdinand-dautriche-ctesse-helen-zu-toerring-jettenbach-2

1956 : les six enfants des princes héritiers Rupprecht et Antonia de Bavière. Editha porte le diadème de sa grande-tante

Ce fut la dernière fois que le diadème fut vu (à ma connaissance). En 1973, les descendants de la princesse Antonia le vendirent pour 250 000 francs suisses. En 1984, le Musée du Land de Bade le racheta pour un prix inconnu. Le Musée du Land de Bade (Badisches Landesmuseum) est situé à Karlsruhe (détruit pendant la Seconde Guerre mondiale et dont l’extérieur fut reconstruit à l’identique après) dans l’ancien château des grands-ducs de Bade, où Hilda vécut donc une partie de sa vie.

the-baden-empire-tiara-2

Exposition du diadème au Badisches Landesmuseum

Joli clin d’œil, non ?

Réalisation du diadème : Vers 1906-1907

Joaillier : Hermann Schmidt-Staub

Statut actuel : Exposé au Badisches Landesmuseum

L’ont porté : La grande-duchesse Hilda de Bade, la princesse Editha de Bavière

Apparitions identifiées du diadème :

  1. 1920s : Série de photos non datées de la grande-duchesse Hilda de Bade (Grande-duchesse Hilda de Bade)
  2. 1938 : 80 ans du roi Gustave V de Suède (Grande-duchesse Hilda de Bade)
  3. Avril 1956 : Soirée de gala précédant le mariage de l’archiduc Ferdinand de Habsbourg-Lorraine et de la comtesse Hélène zu Toerring-Jettenbach (Princesse Editha de Bavière)

The Baden Fringe Tiara

Vous vous souvenez du diadème à aiguilles « moderne » actuellement porté par la princesse Madeleine de Suède ? Nous allons en voir un certain nombre sur ce blog, car presque toutes les familles royales ou princières en possèdent un : au Danemark, il y a le diadème de la reine Alexandrine et celui porté par la princesse Benedikte de Sayn-Wittgenstein-Berleburg, en Angleterre, celui de la reine Mary, de la reine Alexandra, de la duchesse de Kent, de la princesse de Kent, au Liechtenstein, celui dit des Habsbourg… Bref, nous n’avons pas fini de braquer les projecteurs dessus ! Mais place au diadème du jour :

The Baden Fringe Tiara.png

Le diadème à aiguilles suédois provenant de Victoria de Bade

Le diadème arrive dans la famille royale suédoise en 1881, lors du mariage de la princesse Victoria de Bade (1862-1930) et du prince héritier Gustave de Suède, futur Gustave V (1858-1950). Continuer à lire … « The Baden Fringe Tiara »