The Dutch Mellerio Ruby Parure

« Le 18 décembre 1888, les ateliers Mellerio de la Rue de la Paix, à Paris, reçurent une facture d’une valeur de 160 000 florins, une véritable fortune pour l’époque. C’était le prix de la pièce que Willem III avait commandée pour son épouse, la reine Emma. L’ensemble, formé d’un diadème, d’un splendide collier et d’un fastueux éventail contenait presque mille pierres, de rubis et de diamants. L’importance de la pièce était telle que Mellerio confectionna un modèle en argent pour faire les essayages sur la tête de la souveraine avant de la commencer. A la mort du roi Willem III […], sa veuve décida, en signe de respect, de substituer des diamants aux rubis. On l’appela le diadème blanc. » (Traduction de la Revista Vanity Fair). C’est ainsi que commence l’histoire de notre diadème du jour, le premier que nous allons voir venant de la très abondante cassette de la famille royale des Pays-Bas.

The Dutch Mellerio Ruby Tiara 2

Le diadème Mellerio de rubis et de diamants Continuer à lire … « The Dutch Mellerio Ruby Parure »

Publicités

The Baden Sunburst Tiara

Sept soleils rayonnants sur une monture de diadème… Telle est la description – rapide – de notre diadème d’aujourd’hui. Nous avons vu il y a peu un diadème de la maison de Bade, continuons à explorer les écrins de cette famille.

The Baden Sunburst Tiara 1.JPG

Le diadème aux sept soleils de la famille de Bade

C’est donc un diadème composé de sept broches en diamants (très en vogue au XIXe siècle), détachables, disposées dans un ordre croissant puis décroissant sur une monture de diadème. On ignore qui a créé ce diadème et sa provenance exacte. En fait, plusieurs broches ou diadèmes similaires ont été portés au XIXe et au début du XXe siècles, ce qui augmente la confusion :

A gauche (Copyright Royal Magazin), la princesse Alexandrine de Bade, duchesse de Saxe-Cobourg-Gotha (1820-1904)  porte une broche-soleil en ornement de cheveux. A droite, la princesse Hilda de Nassau, grande-duchesse de Bade (1864-1952) pourrait bien porter une broche-soleil au sommet de son chignon

Tout d’abord, la princesse Alexandrine de Bade, duchesse de Saxe-Cobourg-Gotha, et la princesse Hilda de Nassau, dernière grande-duchesse de Bade et toutes deux princesses liées, par naissance ou par mariage, à la maison de Bade ont porté ce qui semble être une broche-soleil dans les cheveux. Ces deux broches étaient-elles une ou deux des sept broches-soleil du diadème actuel ?

Ensuite, on trouve une photo plus troublante d’une jeune princesse de Saxe-Cobourg-Gotha, née princesse de Bavière, Mathilde (1877-1906). Celle-ci arbore en effet ce qui ressemble beaucoup à notre diadème.

princesse-mathilde-von-scg-nee-de-baviere-1877-1906

La princesse Mathilde de Saxe-Cobourg-Gotha

Mathilde est morte jeune, les deux enfants nés de son mariage avec le prince Ludwig de Saxe-Cobourg-Gotha (1870-1942) n’ont pas eu d’enfants. Ce diadème serait-il passé pour une raison inconnue (cadeau de mariage, cadeau d’un parrain ou d’une marraine à sa filleule…) dans la branche de la famille de Bade ? Actuellement, j’en doute, ne voyant pas par quel biais ou quel lien de parenté le diadème aurait pu passer. Je pense jusqu’à preuve du contraire qu’il y a deux diadèmes…

Enfin, dernière photo (help, help, help, chers lecteurs !!) : au mariage de la princesse Elisabeth de Luxembourg et du prince Philipp von Thurn und Taxis, le 14 novembre 1922, une dame est assise au premier rang, la deuxième en partant de la droite, et porte ce qui, une nouvelle fois, pourrait bien être notre diadème. Serez-vous capable de l’identifier ? Moi, je n’ai pas encore réussi… (mais je me demande si ce ne pourrait pas être la princesse Marie-Louise de Hanovre, margravine de Bade (1867-1929. Seulement, je me demande à quel titre elle serait là).

1922-11-14-mariage-delisabeth-de-luxembourg-philipp-von-thurn-und-taxis

14 novembre 1922 : Mariage du prince Philipp von Thurn und Taxis et de la princesse Elisabeth de Luxembourg au château d’Hohenburg. La dame entourée en rouge est à identifier.

Bon, j’en arrive maintenant à ce qu’on sait être notre diadème ! En 1938, la princesse Theodora de Grèce, margravine de Bade (1096-1963), mère du margrave actuel et sœur du duc d’Edimbourg, assiste aux 80 ans du roi Gustave V de Suède. A cette occasion, elle arbore le diadème aux sept soleils :

1938-80-ans-gustav-v-de-suede-1

1938 : la margravine de Bade

Ensuite, d’après mes archives, il faut attendre presque trois décennies pour revoir le diadème qui fait deux apparitions en 1966. L’archiduchesse Valérie de Habsbourg-Lorraine, épouse de l’actuel margrave, le porte (je n’en suis pas tout à fait sûre) lors du bal donné avant son mariage puis le jour de ses noces :

Royals Baden

L’archiduchesse Valérie de Habsbourg-Lorraine lors du bal précédant son mariage à gauche, avec les princesses Maria Antonia von Hohenzollern-Sigmaringen et Margarita zu Leiningen

1966-09-30-mariage-margrave-maximilian-de-bade-archiduchesse-valerie-de-hl-1

30 septembre 1966 : Mariage du margrave et de la margravine de Bade actuels

Par la suite, la margravine Valérie le porte à d’autres reprises, comme sur la photo (non-identifiée…) qui est en couverture. En 2001, elle le prête à sa nouvelle belle-fille, Stéphanie (née Stéphanie Kaul) pour son mariage :

Hochzeit Erbprinz Bernhard von Baden mit Stephanie Kaul Prinz

23 juin 2003 : Mariage du prince Bernhard de Bade et de Stéphanie Kaul

Ces dernières années, on a davantage le diadème aux sept soleils. La princesse Stéphanie le porte en effet lors du mariage du prince Albert et de la princesse Charlene de Monaco, le 2 juillet 2011 :

2011-07-02-mariage-albert-charlene-1-cp-de-bade

2 juillet 2011 : le prince Bernhard et la princesse Stéphanie au mariage monégasque

Un mois plus tard, la margravine porte à son tour le diadème le soir du mariage du prince Georg-Friedrich de Prusse et de la princesse Sophie d’Isenbourg :

2011-08-27-mariage-pce-gf-de-prusse-pcesse-sophia-disembourg-7-margrave-margravine-de-bade

27 août 2011 : le margrave et la margravine de Bade au mariage prussien

Il y a peu, c’est une autre belle-fille des margraves de Bade qui a porté le diadème le jour de ses noces, la princesse Christina, née Christina Höhne, épouse du prince Michaël de Bade :

2015-07-04-mariage-pce-michael-de-bade-christina-hohne-4

4 juillet 2015 : Mariage du prince Michaël de Bade et de Christina Höhne

Espérons que ce diadème reste encore longtemps dans la famille de Bade pour le voir embellir d’autres mariées ou étinceler lors de dîners de gala…

Réalisation du diadème : Date inconnue. Probablement au XIXe siècle

Joaillier : Joaillier inconnu

Statut actuel : En possession des margraves de Bade

L’ont porté : La princesse Théodora de Grèce, margravine de Bade, l’archiduchesse Valérie de Habsbourg-Lorraine, margravine de Bade, la princesse Stéphanie de Bade, la princesse Christina de Bade

Apparitions identifiées du diadème :

  1. 1938 : 80 ans du roi Gustave V de Suède (Margravine Théodora de Bade)
  2. Septembre 1966 : Bal précédant le mariage du margrave Maximilian de Bade et de l’archiduchesse Valérie de Habsbourg-Lorraine (Archiduchesse Valérie de Habsbourg-Lorraine)
  3. 30 septembre 1966 : Mariage du margrave Maximilian de Bade et de l’archiduchesse Valérie de Habsbourg-Lorraine (Archiduchesse Valérie de Habsbourg-Lorraine)
  4. 1960s-1970s : Occasion non identifiée
  5. 23 juin 2001 : Mariage du prince héritier Bernhard de Bade et de Stéphanie Kaul (Stéphanie Kaul)
  6. 2 juillet 2011 : Dîner de gala suivant le mariage du prince Albert de Monaco et de Charlene Wittstock (Stéphanie Kaul)
  7. 27 août 2011 : Dîner de gala suivant le mariage du prince héritier Georg-Friedrich de Prusse et de la princesse Sophie d’Isenburg (Margravine Valérie de Bade)
  8. 4 juillet 2015 : Mariage du prince Michaël de Bade et de Christina Höhne (Christina Höhne)

 

Empress Alexandra Feodorovna’s Kochli Sapphire Tiara

L’image qui se trouve à la une de cet article est assez curieuse : c’est un portrait de l’impératrice Alexandra Feodorovna, dernière tsarine de Russie (1872-1918). Je ne sais pas qui a peint ce tableau ni de quand il date (avis à la population…). Alexandra porte un diadème qui paraît ici fait de diamants et rubis. Or, il se trouve qu’on connaît ce diadème, bien qu’il ait disparu après le vol des joyaux des Romanov par les bolcheviks.

The Kochli Sapphire Tiara 2.JPG

Photo du diadème Kochli dans les années 1920

Ce diadème assez festif (je trouve que le motif principal rappelle un feu d’artifices) a été réalisé vers 1894 par un joaillier de la cour impériale russe, Kochli (aussi orthographié Koechli, Kochly…). C’est une commande du tsar Alexandre III (1845-1894) et de son épouse, Maria Feodorovna (1847-1928) à l’occasion du mariage de leur fils Nicolas (1868-1918) avec la princesse Alix de Hesse et du Rhin. Le musée de l’Ermitage, à Saint-Pétersbourg, possède des dessins, réalisés à l’aquarelle et à la gouache, de cette commande. On sait donc que le diadème fait partie d’une parure comprenant également un collier-miroir et une broche :

En haut, le diadème « à plat », la broche ; en bas, le collier

Et ces dessins nous permettent de voir qu’en réalité, contrairement au portrait de l’impératrice se trouvant à la une, il ne s’agit pas de rubis, mais de saphirs ! On dit que ce diadème fut l’un des favoris de la tsarine. Voici un autre portrait, grâce auquel nous pouvons à nouveau constater que ce sont bien des saphirs :

1914 Empress Alexandra Feodorovna by Alexander Makovsky 1

1914 : Alexandra Feodorovna par Alexandre Makovski (1869-1924)

Nul ne sait ce qu’est devenue la parure de saphirs réalisée par Kochli, contrairement au diadème d’aigues-marines vu précédemment. La dernière fois qu’elle fut vue, c’était en 1925, quand les bolcheviks exposaient toutes les parures des Romanov qu’ils avaient spoliées. Il est probable que la parure a été vendue ou démontée.1925 Kochli Sapphire Tiara 2

1925 : les joyaux des Tsars. Tout à droite, se trouve notre diadème

Réalisation du diadème : 1894

Joaillier : Kochli

Statut actuel : Inconnu

L’ont porté : L’impératrice Alexandra Feodorovna de Russie

Apparitions identifiées du diadème :

  1. 1900s : Photo officielle de l’impératrice Alexandra Feodorovna de Russie
  2. 1900s : Portrait de l’impératrice Alexandra Feodorovna de Russie, par un peintre non identifié
  3. 1914 : Portrait de l’impératrice Alexandra Feodorovna de Russie, par Alexandre Makovski

 

The Diamond Foam Tiara

Le thème de la mer et des vagues était au cœur des choix de bijoux faits par le Prince Albert II de Monaco pour son épouse Charlène lors de leur mariage. Nous l’avons déjà vu précédemment avec le diadème de l’océan. Voyons maintenant l’autre diadème offert par le Prince à Charlène. Il s’agit d’une aigrette en diamants imitant l’écume de la mer, réalisée par le joaillier Lorenz Bäumer.

Le diadème
Le diadème imitant l’écume

Le diadème est composé de diamants sertis dans de l’or blanc. Plus de 60 carats de diamants ont été utilisés, de diverses tailles : poires, ronds, brillants, montés en tremblant… avant de donner l’impression de l’eau de mer qui s’avance et recule en laissant de l’écume. Le plus gros diamant-poire que vous pouvez voir sur le côté le plus à droite de l’aigrette ne fait pas moins de 8 carats… Charlène elle-même a participé à la conception du diadème. Personnellement, je trouve qu’elle a fait preuve d’un goût très sûr, car j’adore cette aigrette… mais d’autres trouveront sûrement que c’est trop moderne. Enfin, voici la future princesse lors d’une séance « d’essayage » :

Essayage 1
2011 : Essayage du diadème

Notons qu’une fois encore ce diadème est convertible en un ornement de cheveux plus petit, comme bijou d’épaule ou en broche. La Princesse de Monaco n’a porté qu’une fois cette tiare actuellement, le soir de son mariage pour le dîner de gala :

2011 07 02 Mariage 2
2 juillet 2011: Dîner de gala de leur mariage

Nous la reverrons sûrement un de ces jours, pourvu qu’il y ait prochainement une occasion réunissant le Gotha, ou même un portrait officiel en tenue de gala…

2011 07 02 Mariage 1

Réalisation du diadème : 2011

Joaillier : Lorenz Bäumer

Statut actuel : En possession de la Princesse Charlène de Monaco

L’ont porté : la Princesse Charlène de Monaco

Essayage

Apparitions du diadème :

  1. 2 juillet 2011 : Dîner de gala du mariage de Charlène Wittstock et du Prince Albert II de Monaco

Queen Letizia of Spain’s Ansorena Fleur-de-Lys Tiara

Elle court, elle court la rumeur… Le diadème que nous allons voir maintenant a été créé il y a plus de dix ans par le joaillier espagnol Ansorena, devenu le joaillier favori de la Cour d’Espagne depuis la Reine Ena. En 2005 donc, Ansorena créa un magnifique diadème monté sur or blanc 18 carats. 450 diamants forment une rangée d’où partent des arabesques au milieu desquelles se tient un motif central en fleur-de-lys. Dix perles australiennes sélectionnées parmi trois mille perles surmontent le diadème. La fleur-de-lys est depuis quelques siècles le symbole des Bourbons dont fait partie la dynastie espagnole.

Diadème
Le diadème à la fleur-de-lys d’Ansorena

Le diadème existe depuis 2005 et l’on dit que c’est en 2009 que l’actuel roi Felipe VI d’Espagne l’aurait acheté 50 000 euros pour son épouse, alors Princesse des Asturies (d’où l’autre nom du diadème la Tiara Princesa), et le lui aurait offert pour leurs cinq ans de mariage. Mais là-dessus, beaucoup de bruits vont et viennent. On dit que le diadème aurait été offert par le joaillier Ansorena et non acheté par Felipe. Que la Reine Letizia l’aurait dans sa cassette depuis 2007 et non 2009… Bref, en réalité on ne sait pas grand-chose sur la manière dont ce diadème a été acquis.

On ne peut donc que constater que la Reine Letizia a seulement porté le motif central comme broche lorsqu’elle était Princesse des Asturies :

2009 04 27 French State Visit
27 avril 2009 : Visite d’Etat française

Mais aussi depuis qu’elle est Reine d’Espagne :

Enfin, elle a arboré une fois le diadème le 15 avril 2015, lors du dîner de gala des 75 ans de la Reine Margrethe de Danemark :

2015 04 15 75 ans Margrethe

Espérons que nous le reverrons bientôt, puisque c’est actuellement le seul diadème qui appartienne en propre à Letizia !!

Réalisation du diadème : 2005

Joaillier : Ansorena

Statut actuel : En possession de la Reine Letizia d’Espagne

L’ont porté : la Reine Letizia d’Espagne

Apparitions du diadème :

  1. 27 avril 2009: Visite d’Etat française en Espagne (broche)
  2. 29 octobre 2014: Visite d’Etat chilienne en Espagne (broche)
  3. 2 mars 2015: Visite d’Etat colombienne en Espagne (broche)
  4. 15 avril 2015 : 70 ans de la Reine Margrethe de Danemark (diadème)