The Baden Empire Tiara

Article dédié à Huguette

Premier diadème allemand évoqué sur ce blog ! Aujourd’hui, voyons le diadème d’une princesse méconnue, la princesse Hilda de Nassau (1864-1952). Cette dernière est la fille cadette du duc Adolphe de Nassau (1817-1905), devenu grand-duc de Luxembourg en 1890, et de la princesse Adélaïde d’Anhalt-Dessau (1833-1916). En 1885, Hilda épouse le prince héritier de Bade, Frédéric (1857-1928), fils du grand-duc Frédéric Ier (1826-1907) et de la grande-duchesse, née princesse Louise de Prusse (1838-1923). Oui, vous avez compris, Frédéric est le frère de Victoria de Bade, reine de Suède (1862-1930) : direction le diadème à aiguilles de la famille de Bade si vous voulez en savoir plus sur cette reine suédoise. Bon, je continue. En 1907, Frédéric Ier meurt : son fils Frédéric et sa belle-fille Hilda deviennent grands-ducs. C’est là qu’intervient notre diadème.

the-baden-empire-tiara-1

Le diadème en diamants de la grande-duchesse Hilda

En effet, c’est vers 1906-1907 qu’est réalisé le magnifique diadème ci-dessus. Il est tout en diamants,  sertis en or et platine. Sa base représente une guirlande de fleurs de lauriers stylisées encadrée par un rang de diamants de taille carrée ou rectangulaire et une bande de volutes de diamants. Le motif central représente les ondulations d’un ruban et d’une guirlande. Dans les espaces libres laissés par les festons de la guirlande et du ruban se trouvent onze diamants montés en tremblant qui totalisent quinze carats à eux tous, et le plus gros des onze, cinq carats à lui seul. Le bijou a été créé par Hermann Schmidt-Staub, de Pforzheim (situé alors dans le Bade) et la date laisse penser que c’est à l’occasion de l’accession au trône du nouveau grand-duc de Bade. Dans tous les cas, on connaît un portrait (à la une) de la grande-duchesse Hilda l’arborant et on sait qu’elle l’a porté en une autre occasion :

1938-80-ans-gustave-v-de-suede

1938 : 80 ans du beau-frère d’Hilda, le roi Gustave V de Suède

Frédéric et Hilda n’eurent pas d’enfants. A sa mort, en 1952, vingt-quatre ans après son mari, Hilda le légua donc à sa nièce, Antonia de Luxembourg, princesse héritière de Bavière par son mariage (1899-1954). Cette dernière n’eut pas eu le temps de le porter, car Antonia mourut à son tour deux ans après Hilda. Le diadème resta cependant un peu dans sa descendance, car l’une des six filles d’Antonia, Editha, le porta en 1956 :

1956-04-pre-wedding-archiduc-ferdinand-dautriche-ctesse-helen-zu-toerring-jettenbach-2

1956 : les six enfants des princes héritiers Rupprecht et Antonia de Bavière. Editha porte le diadème de sa grande-tante

Ce fut la dernière fois que le diadème fut vu (à ma connaissance). En 1973, les descendants de la princesse Antonia le vendirent pour 250 000 francs suisses. En 1984, le Musée du Land de Bade le racheta pour un prix inconnu. Le Musée du Land de Bade (Badisches Landesmuseum) est situé à Karlsruhe (détruit pendant la Seconde Guerre mondiale et dont l’extérieur fut reconstruit à l’identique après) dans l’ancien château des grands-ducs de Bade, où Hilda vécut donc une partie de sa vie.

the-baden-empire-tiara-2

Exposition du diadème au Badisches Landesmuseum

Joli clin d’œil, non ?

Réalisation du diadème : Vers 1906-1907

Joaillier : Hermann Schmidt-Staub

Statut actuel : Exposé au Badisches Landesmuseum

L’ont porté : La grande-duchesse Hilda de Bade, la princesse Editha de Bavière

Apparitions identifiées du diadème :

  1. 1920s : Série de photos non datées de la grande-duchesse Hilda de Bade (Grande-duchesse Hilda de Bade)
  2. 1938 : 80 ans du roi Gustave V de Suède (Grande-duchesse Hilda de Bade)
  3. Avril 1956 : Soirée de gala précédant le mariage de l’archiduc Ferdinand de Habsbourg-Lorraine et de la comtesse Hélène zu Toerring-Jettenbach (Princesse Editha de Bavière)
Publicités

Auteur : Bounty

Bonjour à tous et merci de consulter mon blog ! Née en 1995, je suis étudiante en Histoire. Rien ne me prédestinait à créer un jour un blog consacré aux bijoux royaux, sinon les Point de Vue que mes deux grands-mères achetaient toutes les semaines et qu'elles conservaient soigneusement à mon intention et à celle de mes cousines. De là est né mon intérêt pour le Gotha européen et plus particulièrement pour les splendides joyaux arborés en des occasions bien trop rares à mon goût (et au vôtre aussi, j'espère !). Mon but est de partager mon intérêt pour les bijoux royaux à travers des articles les plus complets possibles, des photos d'archives rarement vues sur Internet... Il n'existe que peu de blogs en français dédiés aux bijoux royaux, excepté le très intéressant blog Bijoussimo d'Huguette, et c'est ce qui m'a donné la motivation de créer ce site. Je réclame votre indulgence, car je mène des études en parallèle et ne suis pas ailleurs pas du tout douée en informatique, donc je découvre les arcanes de la création d'un blog au fur et à mesure que j'édite mes articles. J'espère cependant que vous prendrez plaisir à découvrir mon blog et (oui, je ne peux être complètement désintéressée...) que vous me fournirez des informations intéressantes susceptibles de compléter mes articles ! Bounty

2 réflexions sur « The Baden Empire Tiara »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s