The Antique Corsage Tiara

Toujours dans la série des diadèmes de l’ex-famille royale grecque, voyons aujourd’hui un fin et élégant diadème de perles et diamants, qui provient de la famille royale danoise si l’on remonte à ses origines, et encore plus haut de la famille royale suédoise. Je vous montre tout de suite l’objet en question :

The Antique Corsage Tiara.jpg

Le diadème de perles et diamants offert à la princesse Anne-Marie de Danemark par ses parents

Ce très léger diadème de feuillage de perles et diamants trouverait son origine dans un devant-de-corsage qui aurait appartenu à la reine Victoria de Suède, née princesse de Bade (1862-1930). CF le diadème à aiguilles de la famille de Bade si vous voulez en savoir plus. Je n’ai pas de photo de cet ornement de corsage. Il semblerait que de ce bijou ait été tirée une broche, qui fut offerte par la reine Victoria à sa petite-fille, la princesse Ingrid de Suède, fille du futur roi Gustave VI Adolphe (1882-1973) et de la princesse Margaret de Connaught (1882-1920). CF le diadème du khédive d’Egypte, le diadème Connaught, le diadème de rubis ou le bandeau de turquoises et diamants pour plus d’informations sur la princesse Margaret. Bref, c’est sans doute à l’occasion de ses 18 ou 20 ans, à moins qu’elle ne l’ait prévu en cadeau de mariage, qu’Ingrid de Suède (1910-2000), future reine de Danemark, reçut la broche. Elle l’a porté à plusieurs reprises, en broche ou en collier :

AntiqueCorsageTiaraQueenIngrid

La reine Ingrid de Danemark avec la broche portée en devant-de-corsage et en collier

Lors des 18 ans de sa plus jeune fille, le 30 août 1964, Anne-Marie, le roi Frederik et la reine Ingrid de Danemark lui offrent la broche convertie en diadème (par un joaillier inconnu). Leurs deux autres filles avaient également reçu un diadème : celui en tremblant de la reine Alexandrine pour la princesse héritière Margrethe, et un diadème floral pour la princesse Benedikte.

The brooch before the Antique Corsage Tiara

Etapes de la transformation de la broche en diadème

Mais trois semaines après son anniversaire, la princesse Anne-Marie devenait reine des Hellènes par son mariage avec le roi Constantin II. Pour les festivités précédant son mariage, elle porta à plusieurs reprises le diadème, et il faut dire qu’il lui seyait parfaitement comme premier diadème :

Septembre 1964 : Festivités précédant le mariage d’Anne-Marie : dîner de gala (G) et représentation de gala au théâtre de Copenhague (D)

Après son mariage, Anne-Marie porta son diadème, mais assez peu, car elle a montré très nettement une préférence pour trois autres diadèmes : le diadème de rubis à motifs de feuilles d’oliviers, et le kokoshnik d’émeraudes, puis plus tard le diadème du khédive d’Egypte légué par sa mère :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 2 occasions non identifiées ; 1994 : 60 ans du prince Henrik de Danemark

En 1986, tournant dans l’histoire du diadème : la reine Anne-Marie le prête à sa fille aînée Alexia pour le dîner retour de la visite d’Etat espagnole au Royaume-Uni. C’est la première et la seule fois qu’on le  vit sur cette dernière, me semble-t-il :

1986 04 Spanish State Visit to UK 6 Return dinner at Spanish Embassy

Avril 1986 : la princesse Alexia porte le diadème de sa mère

Dans les années 1990, la reine continue de prêter le diadème à sa famille. C’est le bijou qu’arbore en effet sa belle-fille Marie-Chantal Miller pour son mariage en 1995 avec le diadoque Paul de Grèce :

1995 01 07 Mariage CP Paul de Grèce & Marie-Chantal Miller 4

1er juillet 1995 : Mariage du diadoque Paul et de Marie-Chantal à Londres

Jusqu’à ce qu’elle reçoive l’usufruit du diadème à aiguilles offert par ses parents à sa fille Maria-Olympia, c’est le diadème que porte Marie-Chantal :

De gauche à droite : dîner de gala avant le mariage du prince Joachim de Danemark et mariage du prince Joachim de Danemark (1995), 50 ans du roi Carl XVI Gustaf de Suède (1996)

Le diadème disparaît ensuite quelques années pour réapparaître à plusieurs reprises sur la tête de la princesse Théodora de Grèce, avant-dernier enfant et dernière fille des anciens souverains grecs :

La princesse Theodora lors de la soirée de gala précédant le mariage de son cousin le prince héritier Frederik de Danemark puis le jour du mariage de Frederik, enfin lors du second mariage de Joachim de Danemark

Enfin, dernière personne en date à avoir arboré le diadème : Tatiana Blatnik, devenue princesse de Grèce en épousant le prince Nikolaos de Grèce, troisième enfant de Constantin et d’Anne-Marie. Elle le porte le jour du mariage, puis lors du mariage de la princesse Madeleine de Suède :

Tatiana Blatnik le jour de son mariage (25 août 2010) puis au mariage de la princesse Madeleine de Suède (2013)

Le diadème n’a pas été vu depuis 2013. Peut-être le reverrons-nous aux festivités des 80 ans des souverains norvégiens en mai, où beaucoup d’invités royaux sont annoncés… A voir. En tout cas, nous le reverrons sûrement sur l’épouse du prince Philippos de Grèce, plus jeune fils des souverains, le jour de son mariage…

Réalisation : 1964

Joaillier : Inconnu

En possession de : Reine Anne-Marie de Grèce

L’ont porté : La reine Anne-Marie de Grèce, la princesse héritière Marie-Chantal de Grèce, la princesse Alexia de Grèce, Mrs. Morales, la princesse Theodora de Grèce, la princesse Tatiana de Grèce

Apparitions identifiées du diadème :

Reine Ingrid de Danemark

  1. 18 mai 1951 : Visite d’Etat danoise au Royaume-Uni (broche)
  2. Occasion non identifiée (collier)

Reine Anne-Marie de Grèce

  1. Septembre 1964 : Bal donné à Copenhague avant le mariage du roi Constantin II de Grèce et de la princesse Anne-Marie de Danemark
  2. Septembre 1964 : Soirée de gala donnée au Théâtre royal de Copenhague avant le mariage du roi Constantin II de Grèce et de la princesse Anne-Marie de Danemark
  3. 1965s-1970s : Occasion non identifiée
  4. 1965 : Occasion non identifiée
  5. Juin 1994 : 60 ans du prince Henrik de Danemark

Princesse Alexia de Grèce, Mrs. Morales

  1. Avril 1986 : Visite d’Etat espagnole au Royaume-Uni : Dîner de retour offert par les souverains espagnols à l’Ambassade espagnole

Princesse héritière Marie-Chantal de Grèce

  1. 1er juillet 1995 : Mariage du diadoque Paul de Grèce et de Marie-Chantal Miller
  2. 17 novembre 1995 : Dîner de gala précédant le mariage du prince Joachim de Danemark et d’Alexandra Manley
  3. 18 novembre 1995 : Mariage du prince Joachim de Danemark et d’Alexandra Manley
  4. 30 avril 1996 : 50 ans du roi Carl XVI Gustaf de Suède

Princesse Theodora de Grèce

  1. 13 mai 2004 : Soirée de gala précédant le mariage du prince héritier Frederik de Danemark et de Mary Donaldson
  2. 14 mai 2004 : Mariage du prince héritier Frederik de Danemark et de Mary Donaldson
  3. 24 mai 2008 : Mariage du prince Joachim de Danemark et de Marie Cavallier
  4. 15 janvier 2012 : Dîner de gala pour le Jubilé de rubis de la reine Margrethe II de Danemark

Princesse Tatiana de Grèce

  1. 25 août 2010 : Mariage du prince Nikolaos de Grèce et de Tatiana Blatnik
  2. 8 juin 2013 : Mariage de Christopher O’Neill et de la princesse Madeleine de Suède

The Baden Sunburst Tiara

Sept soleils rayonnants sur une monture de diadème… Telle est la description – rapide – de notre diadème d’aujourd’hui. Nous avons vu il y a peu un diadème de la maison de Bade, continuons à explorer les écrins de cette famille.

The Baden Sunburst Tiara 1.JPG

Le diadème aux sept soleils de la famille de Bade

C’est donc un diadème composé de sept broches en diamants (très en vogue au XIXe siècle), détachables, disposées dans un ordre croissant puis décroissant sur une monture de diadème. On ignore qui a créé ce diadème et sa provenance exacte. En fait, plusieurs broches ou diadèmes similaires ont été portés au XIXe et au début du XXe siècles, ce qui augmente la confusion :

A gauche (Copyright Royal Magazin), la princesse Alexandrine de Bade, duchesse de Saxe-Cobourg-Gotha (1820-1904)  porte une broche-soleil en ornement de cheveux. A droite, la princesse Hilda de Nassau, grande-duchesse de Bade (1864-1952) pourrait bien porter une broche-soleil au sommet de son chignon

Tout d’abord, la princesse Alexandrine de Bade, duchesse de Saxe-Cobourg-Gotha, et la princesse Hilda de Nassau, dernière grande-duchesse de Bade et toutes deux princesses liées, par naissance ou par mariage, à la maison de Bade ont porté ce qui semble être une broche-soleil dans les cheveux. Ces deux broches étaient-elles une ou deux des sept broches-soleil du diadème actuel ?

Ensuite, on trouve une photo plus troublante d’une jeune princesse de Saxe-Cobourg-Gotha, née princesse de Bavière, Mathilde (1877-1906). Celle-ci arbore en effet ce qui ressemble beaucoup à notre diadème.

princesse-mathilde-von-scg-nee-de-baviere-1877-1906

La princesse Mathilde de Saxe-Cobourg-Gotha

Mathilde est morte jeune, les deux enfants nés de son mariage avec le prince Ludwig de Saxe-Cobourg-Gotha (1870-1942) n’ont pas eu d’enfants. Ce diadème serait-il passé pour une raison inconnue (cadeau de mariage, cadeau d’un parrain ou d’une marraine à sa filleule…) dans la branche de la famille de Bade ? Actuellement, j’en doute, ne voyant pas par quel biais ou quel lien de parenté le diadème aurait pu passer. Je pense jusqu’à preuve du contraire qu’il y a deux diadèmes…

Enfin, dernière photo (help, help, help, chers lecteurs !!) : au mariage de la princesse Elisabeth de Luxembourg et du prince Philipp von Thurn und Taxis, le 14 novembre 1922, une dame est assise au premier rang, la deuxième en partant de la droite, et porte ce qui, une nouvelle fois, pourrait bien être notre diadème. Serez-vous capable de l’identifier ? Moi, je n’ai pas encore réussi… (mais je me demande si ce ne pourrait pas être la princesse Marie-Louise de Hanovre, margravine de Bade (1867-1929. Seulement, je me demande à quel titre elle serait là).

1922-11-14-mariage-delisabeth-de-luxembourg-philipp-von-thurn-und-taxis

14 novembre 1922 : Mariage du prince Philipp von Thurn und Taxis et de la princesse Elisabeth de Luxembourg au château d’Hohenburg. La dame entourée en rouge est à identifier.

Bon, j’en arrive maintenant à ce qu’on sait être notre diadème ! En 1938, la princesse Theodora de Grèce, margravine de Bade (1096-1963), mère du margrave actuel et sœur du duc d’Edimbourg, assiste aux 80 ans du roi Gustave V de Suède. A cette occasion, elle arbore le diadème aux sept soleils :

1938-80-ans-gustav-v-de-suede-1

1938 : la margravine de Bade

Ensuite, d’après mes archives, il faut attendre presque trois décennies pour revoir le diadème qui fait deux apparitions en 1966. L’archiduchesse Valérie de Habsbourg-Lorraine, épouse de l’actuel margrave, le porte (je n’en suis pas tout à fait sûre) lors du bal donné avant son mariage puis le jour de ses noces :

Royals Baden

L’archiduchesse Valérie de Habsbourg-Lorraine lors du bal précédant son mariage à gauche, avec les princesses Maria Antonia von Hohenzollern-Sigmaringen et Margarita zu Leiningen

1966-09-30-mariage-margrave-maximilian-de-bade-archiduchesse-valerie-de-hl-1

30 septembre 1966 : Mariage du margrave et de la margravine de Bade actuels

Par la suite, la margravine Valérie le porte à d’autres reprises, comme sur la photo (non-identifiée…) qui est en couverture. En 2001, elle le prête à sa nouvelle belle-fille, Stéphanie (née Stéphanie Kaul) pour son mariage :

Hochzeit Erbprinz Bernhard von Baden mit Stephanie Kaul Prinz

23 juin 2003 : Mariage du prince Bernhard de Bade et de Stéphanie Kaul

Ces dernières années, on a davantage le diadème aux sept soleils. La princesse Stéphanie le porte en effet lors du mariage du prince Albert et de la princesse Charlene de Monaco, le 2 juillet 2011 :

2011-07-02-mariage-albert-charlene-1-cp-de-bade

2 juillet 2011 : le prince Bernhard et la princesse Stéphanie au mariage monégasque

Un mois plus tard, la margravine porte à son tour le diadème le soir du mariage du prince Georg-Friedrich de Prusse et de la princesse Sophie d’Isenbourg :

2011-08-27-mariage-pce-gf-de-prusse-pcesse-sophia-disembourg-7-margrave-margravine-de-bade

27 août 2011 : le margrave et la margravine de Bade au mariage prussien

Il y a peu, c’est une autre belle-fille des margraves de Bade qui a porté le diadème le jour de ses noces, la princesse Christina, née Christina Höhne, épouse du prince Michaël de Bade :

2015-07-04-mariage-pce-michael-de-bade-christina-hohne-4

4 juillet 2015 : Mariage du prince Michaël de Bade et de Christina Höhne

Espérons que ce diadème reste encore longtemps dans la famille de Bade pour le voir embellir d’autres mariées ou étinceler lors de dîners de gala…

Réalisation du diadème : Date inconnue. Probablement au XIXe siècle

Joaillier : Joaillier inconnu

Statut actuel : En possession des margraves de Bade

L’ont porté : La princesse Théodora de Grèce, margravine de Bade, l’archiduchesse Valérie de Habsbourg-Lorraine, margravine de Bade, la princesse Stéphanie de Bade, la princesse Christina de Bade

Apparitions identifiées du diadème :

  1. 1938 : 80 ans du roi Gustave V de Suède (Margravine Théodora de Bade)
  2. Septembre 1966 : Bal précédant le mariage du margrave Maximilian de Bade et de l’archiduchesse Valérie de Habsbourg-Lorraine (Archiduchesse Valérie de Habsbourg-Lorraine)
  3. 30 septembre 1966 : Mariage du margrave Maximilian de Bade et de l’archiduchesse Valérie de Habsbourg-Lorraine (Archiduchesse Valérie de Habsbourg-Lorraine)
  4. 1960s-1970s : Occasion non identifiée
  5. 23 juin 2001 : Mariage du prince héritier Bernhard de Bade et de Stéphanie Kaul (Stéphanie Kaul)
  6. 2 juillet 2011 : Dîner de gala suivant le mariage du prince Albert de Monaco et de Charlene Wittstock (Stéphanie Kaul)
  7. 27 août 2011 : Dîner de gala suivant le mariage du prince héritier Georg-Friedrich de Prusse et de la princesse Sophie d’Isenburg (Margravine Valérie de Bade)
  8. 4 juillet 2015 : Mariage du prince Michaël de Bade et de Christina Höhne (Christina Höhne)