Queen Margrethe II’s Golden Poppies Tiara

Jour mémorable que ce jour: c’est celui qui marque la présentation du diadème le plus hideux que je connaisse… Il est en possession de la reine Margrethe II de Danemark. C’est un diadème contemporain, enfin de 1976 : rien d’étonnant à cela. La famille royale danoise possède plusieurs diadèmes contemporains, comme le diadème de minuit, le diadème Naasut ou le diadème Flora Danica. Bon, trêve de bavardages, voici l’objet en question :

The Golden Poppies Tiara 1

Le diadème créé par Arje Griegst

Vous pouvez constater que le terme « diadème » peut ici soulever des débats : personnellement, je classerais plutôt cette horreur dans la catégorie des ornements de cheveux. Mais enfin… Ce « diadème » a donc été créé en 1976 par un joaillier danois, Arje Griegst, connu pour ses bijoux peu conventionnels. On a suggéré que la reine Margrethe avait donné des directives quant à la réalisation du diadème : ce n’est peut-être pas vrai, vu l’originalité d’Arje Griegst. Les huit coquelicots formant le diadème ont été réalisés en or 21 carats martelé. Contrairement à ce que l’on pourrait croire de loin, cet ornement de cheveux n’est pas uniquement en or : l’intérieur des fleurs et les feuilles ont aussi été exécutés en pierres de lune, aigues-marines, opales et perles. On peut apercevoir des insectes sur les coquelicots.

The Golden Poppies Tiara, détail

Détail des coquelicots

Outre l’ornement de cheveux, existent en sus des boucles d’oreilles et un collier composé de trois chaînes auxquelles sont suspendus cinq coquelicots.

2006 03 29 Bulgarian State Visit to Denmark 1

29 mars 2006 : la reine Margrethe arbore la parure de coquelicots lors de la visite d’Etat bulgare

Les huit coquelicots sont détachables et peuvent se porter en guise d’ornements de cheveux. Voici Margrethe II en arborant quelques-uns à gauche lors du concert précédant le mariage de sa nièce, la princesse Alexandra de Sayn-Wittgenstein-Berleburg, et à droite lors du dîner des fiançailles du prince héritier Frederik et de Mary Donaldson.

MargretheGoldenPoppies

Margrethe portant quelques coquelicots en guise d’ornements de cheveux

A ma connaissance, la reine s’est coiffée très rarement de la parure : voici une occasion non-identifiée où elle a arboré l’ornement de cheveux complet (CF la photo ci-dessous) :

 MargretheGoldenPoppiesTiara2

A identifier par vos bons soins…

A vot’ bon cœur, chers lecteurs : n’hésitez pas à me donner de nouvelles informations… et à dénigrer ce « diadème » en commentaires 🙂

Joaillier : Arje Griegst

Statut actuel : En possession de la reine Margrethe II de Danemark

L’ont porté : La reine Margrethe II de Danemark

Apparitions  du diadème :

En diadème/ornement de cheveux

  1. 10 novembre 1980 : Visite d’Etat roumaine au Danemark
  2. 1984 : Visite d’Etat danoise au Portugal : dîner de retour offert par la reine et le prince Henrik de Danemark
  3. Occasion non identifiée
  4. 28 avril 1998 : Visite d’Etat jordanienne au Danemark : dîner de retour au restaurant Solyst
  5. 29 mars 2006 : Visite d’Etat bulgare au Danemark

Apparitions des coquelicots comme épingles à cheveux/ornements de chignons

  1. 5 juin 1998 : Concert précédant le mariage du comte Jefferson von Pfeil et de la princesse Alexandra de Sayn-Wittgenstein-Berleburg
  2. 8 octobre 2003 : Dîner de fiançailles du prince héritier Frederik de Danemark et de Mary Donaldson

The Naasut Tiara

J’aimerais bien qu’il y ait bientôt un tiara event au Danemark, où la reine, la princesse héritière et la princesse Marie porteraient leurs diadèmes de création contemporaine : la princesse héritière serait alors coiffée du diadème de minuit, la princesse Marie du diadème aux lys d’argent. La reine Margrethe, elle, arborerait le diadème que nous allons voir maintenant : le diadème Naasut.

Le diadème Naasut en or

Il s’agit, tenez-vous bien, d’un diadème écologique : en effet, pour le créer ont été réutilisées des pièces d’or frappées pour l’Année Polaire Internationale. L’or de ces pièces a été extrait des mines de Kirkespidalen, au Groenland.

Gold coins

Exemple de pièces d’or

Il a été créé par Nicolai Appel en collaboration avec la reine Margrethe qui, décidément, a l’air d’aimer les diadèmes en or : elle possède également un diadème de coquelicots d’or, cousin presque germain de notre diadème du moment. Toujours est-il que ce diadème lui a été offert par le peuple du Groenland pour son jubilé de rubis, en 2012. Il est fait en or, diamants (tout petits) et rubis (qui me semblent invisibles à l’œil nu, s’ils existent…).

Margrethe II de Danemark tient le diadème qu’on vient de lui offrir et essaye les boucles d’oreilles

Le diadème a des motifs floraux et représentent des fleurs du Groenland :

Galerie motifs.JPG

4 motifs de fleurs du diadème

Le diadème est divisible en cinq broches ou trois peignes. Vont avec des boucles d’oreilles qui forment ainsi une demi-parure :

A gauche, 2 peignes ; à droite, les BO assorties au diadème

Etonnamment, Margrethe, qui avait reçu son diadème fin 2012, le porta pour la première fois assez rapidement après : elle l’inaugura pour le traditionnel dîner de gala du Nouvel An qui a lieu au Danemark chaque 1er janvier.

1er janvier 2013 : Réception du Nouvel An & 24 janvier 2017 : Visite d’Etat islandaise

Réalisation du diadème : 2012

Joaillier : Nicolai Appel

Statut actuel : En possession de la reine Margrethe II de Danemark

Apparitions du diadème :

  1. 1er janvier 2013 : Réception du Nouvel An (Reine Margrethe II de Danemark)
  2. 24 janvier 2017 : Visite d’Etat islandaise au Danemark (Reine Margrethe II de Danemark)

(Copyright photos du diadème, des motifs, des peignes et des BO : Site de Nicolai Appel)