Queen Géraldine of Albania’s Sapphire Tiara

Voyons à présent le diadème que portera sans doute Elia Zaharia, fiancée du prince héritier Léka d’Albanie, pour leur mariage aujourd’hui. La jeune femme a indiqué qu’elle porterait des bijoux provenant des reines Géraldine et Susan. Un seul diadème semble correspondre à cette description : le petit diadème en saphirs et diamants de la reine Géraldine d’Albanie (1915-2002).

queen-geraldine-of-albanias-sapphire-tiara-1

Le diadème de saphirs et diamants porté par les reines Géraldine et Susan d’Albanie

C’est un diadème représentant, comme le diadème en diamants de la reine Géraldine, le casque orné de la chèvre de Skanderberg, le héros national albanais (1405-1468), avec des motifs floraux et végétaux. On a vu Géraldine le porter une seule fois (à ma connaissance) : l’avait-elle déjà lors de sa courte année (1938-1939) de reine d’Albanie ? Ou bien cela a-t-il été acheté par la suite pour remplacer le diadème en diamants ? Ou alors, autre hypothèse : est-ce que le diadème aurait été réalisé pour la reine Susan, qui l’aurait prêté à sa belle-mère le jour de son mariage, choisissant de ne pas porter de diadème à cette occasion ?

1975-mariage-leka-ier-susan-1

De gauche à droite : la reine Susan, le roi Léka et la reine Géraldine en 1975

A ma connaissance, la reine Susan ne l’a porté, elle aussi, qu’une fois, sur un portrait réalisé à la fin des années 1970 ou au début des années 1980 :

cp-susan-of-albania-1

La reine Susan parée du diadème en saphirs et diamants

En tout cas, on peut noter que le roi Léka vendit dans les années 1980 une demi-parure de saphirs et diamants, comprenant un collier, un bracelet, une broche et une bague. On peut  donc légitimement se demander si ces bijoux ne formaient pas une parure complète avec le diadème.

Mise à jour : Comme prévu, la nouvelle princesse héritière d’Albanie a bien porté le diadème de saphirs et diamants le jour de son mariage, le 8 octobre 2016 :

8 octobre 2016 : Mariage des princes héritiers d’Albanie

Réalisation du diadème : XXe siècle

Joaillier : Inconnu

Statut actuel : Sans doute en possession du prince héritier Léka d’Albanie

L’ont porté : La reine Géraldine d’Albanie, la reine Susan d’Albanie

Apparitions identifiées du diadème :

  1. 10 avril 1975 : Mariage du roi Léka d’Albanie et de Susan Cullen-Ward (Reine Géraldine d’Albanie)
  2. 1975s-1980s : Photo officielle de la reine Susan d’Albanie (Reine Susan d’Albanie)
  3. 8 octobre 2016 : Mariage du prince héritier Léka d’Albanie et d’Elia Zaharia (Elia Zaharia)
  4. 28 novembre 2016 : Photos du couple héritier prises à l’occasion de la fête nationale albanaise
Publicités

Queen Géraldine of Albania’s Diamond Tiara

Nous n’avons pas encore évoqué ici de diadème de la famille royale albanaise. La monarchie fut brève, en effet, en Albanie. Il n’y eut que deux rois et souvent, le premier est complètement ignoré. Du 21 février au 3 septembre 1914, un prince de la maison allemande de Wied régna brièvement sur l’Albanie sous le nom de Vilhelm Vidi (1876-1945). La monarchie fut à nouveau établie par le roi Zog Ier (1895-1961). Cette fois-ci, le règne du second et dernier roi d’Albanie dura un peu plus de dix ans, de 1928 à 1939, mais encore une fois, une guerre mondiale fut fatale à la monarchie albanaise. En tout, cas, en 1938, il y eut une reine en Albanie qui reçut le surnom de la « Rose blanche de Hongrie ». Ce surnom rendait hommage à la beauté merveilleuse et légendaire de la comtesse Géraldine Apponyi de Nagy-Appony (1915-2002). Le roi Zog couvrit la reine de bijoux et en premier lieu, il lui offrit un diadème de diamants.

albanian-tiara-2

Le diadème de la reine Géraldine d’Albanie

Le diadème a été réalisé en 1938 par Marianne Ostier pour la maison Oesterreicher, de Vienne. On est ici en présence d’un diadème classique à motif floral : ce sont des fleurs sauvages symbolisant l’Albanie. Jusque-là, rien de très original, penserez-vous, mes chers lecteurs… Mais avez-vous déjà vu une chèvre sur un diadème ? Surprenant, n’est-ce pas ? En réalité, cette chèvre est l’emblème du héros national albanais Gjergj Kastriot Skanderberg (1405-1468), résistant à l’envahisseur ottoman.

Marianne Ostier, qui a réalisé le diadème, a expliqué sa création : il s’agit d’un diadème offert en cadeau de noces à la reine Géraldine. « Géraldine était une comtesse de religion catholique romaine fiancée à un roi musulman. Une couronne royale porte habituellement un symbole de la foi du monarque, des motifs religieux ornementaux… Mon problème était d’établir un motif royal qui ne fût pas religieux. Je l’ai trouvé sur le casque des rois d’Albanie. Elle porte la tête stylisée d’une chèvre des montagnes, qui hante les sommets enneigés des merveilleuses montagnes albanaises. [J’ai donc réalisé] une tête sculpté de la chèvre incrustée de diamants et placée au centre du diadème ; celle-ci [la chèvre] regardait en bas vers un parterre de roses blanches de diamants, de feuilles façonnes de baguettes de diamants : une couronne décorative et unique pour une reine décorative et unique ».

La reine Géraldine parée de son diadème (occasion non identifiée…)

La reine Géraldine n’eut sans doute pas l’occasion de porter son diadème. Si je possède dans mes archives plusieurs photos de la reine prises lors de différentes occasions (comme les deux photos ci-dessus, prises lors d’un même événement) non-identifiées, je ne suis actuellement capable d’identifier avec certitude que deux événements liés aux dix ans de la monarchie albanaise, en septembre 1938.

30 septembre 1938 : dix ans de la monarchie albanaise

 Mais quelques mois après les dix ans de la monarchie albanaise, le règne du roi Zog et de la « Rose blanche de Hongrie » devait s’achever par l’invasion de l’Albanie. Le roi et la reine fuirent en exil. Dans les années qui suivirent, ils aidèrent la diaspora albanaise par tous les moyens. En 1959, une vente de bijoux de la famille royale albanaise fut organisée. Parmi les bijoux vendus figurait notre diadème. On le revit une fois porté, cependant. En effet, fut-ce à cette vente ou lors d’une autre, je l’ignore, mais en 1966, l’épouse d’Elmer Holmes Bobst (1884-1978), célèbre pharmacologue et philanthrope américain, le porta lors d’une réception en l’honneur de son mari à la Maison-Blanche en 1966. Elle possédait plusieurs autres bijoux réalisés par Marianne Ostier.

mamdouha-a-la-maison-blanche

1966 : Mamdouha As-Sayyid, épouse d’Elmer Holmes Bobst à la Maison-Blanche

Depuis, on n’a plus vu le diadème porté… Début 2016, il a refait surface, présenté aux enchères par Sotheby’s. Cela nous a valu quelques très belles vidéos et photos du diadème sous toutes les coutures :

Détails du diadème

On ignore qui a acheté le diadème. L’immense – et merveilleuse – surprise serait que l’acheteur fût le prince héritier Léka d’Albanie qui se marie samedi prochain, le 8 octobre 2016, avec Elia Zaharia. On sait que la future princesse héritière d’Albanie portera des bijoux provenant des reines Géraldine et Susan… Mais il s’agit plus probablement d’un autre diadème dont nous parlerons un de ces jours…

Réalisation du diadème : 1938

Joaillier : Marianne Ostier pour la maison viennoise Oesterreicher

Statut actuel : Inconnu

L’ont porté : La reine Géraldine d’Albanie, Mrs. Mamdouha Holmes Bobst

Apparitions identifiées du diadème :

  1. 30 septembre 1938 : Festivités des dix ans de la monarchie albanaise (Reine Géraldine d’Albanie)
  2. Septembre 1938 : Festivités des dix ans de la monarchie albanaise (Reine Géraldine d’Albanie)
  3. 1966 : Réception à la Maison-Blanche en l’honneur de Mr. Elmer Holmes Bobst (Mrs. Mamdouha Holmes Bobst)