The Greek Emerald Kokoshnik

(Article dédié à Saad Salman, administrateur du Royal Watcher Blog)

L’histoire de notre diadème du jour commence en 1867, quand la grande-duchesse Olga Constantinovna de Russie (1851-1926) arriva de Russie après son mariage avec le roi Georges Ier de Grèce (1845-1913). [Oui, nous avons déjà parlé de la reine Olga à propos de son diadème de rubis et diamants]. Elle apportait avec elle un magnifique assortiment d’émeraudes de différentes tailles et grosseurs : de gigantesques cabochons d’émeraudes, de longues émeraudes taillées en poires…

La reine Olga vers 1880 Continuer à lire … « The Greek Emerald Kokoshnik »

Soirée de gala : 35e bal Peter Stuyvesant

2016-11-18-35th-peter-stuyvesant-ball-4

Une soirée qui n’est ni un mariage, ni une visite d’Etat, ni une réception pour le Corps diplomatique, ni une remise de Nobel, un bal « tout simple », où l’on porte des diadèmes. Ah ! Que j’aime ce concept…

La princesse Margriet

Le bal Stuyvesant, organisé par la Netherlands-America Foundation, a lieu tous les ans à New York, à l’hôtel Plaza sur la 5e Avenue. Cette année, il était donné pour encourager et soutenir le développement durable et l’innovation, entre autres. La princesse Margriet des Pays-Bas, sœur de l’ancienne reine Beatrix, y assistait comme presque tous les ans, en compagnie de son époux, le professeur Pieter Van Vollenhoven, car tous deux sont patrons de la Netherlands-America Foundation. Le dress-code était « black tie, to which you may want to add a touch of green”. Rien d’étonnant, donc, à ce que la princesse ait sorti des écrins de sa famille la parure d’émeraudes, qui était assortie à sa robe longue verte rebrodée de paillettes.

2016-11-18-35th-peter-stuyvesant-ball-5

La princesset Margriet et son époux dansant lors de la soirée

(Copyright photos : PPE Agency & GettyImages)