11 décembre 2016 : Dîner de gala en l’honneur des lauréats des Prix Nobel

2016-12-11-nobel-dinner-1

#lovedoubletiaraevents

Eh oui ! Second événement des Prix Nobel, le dîner du roi. Aaaah, encore quatre diadèmes (quelqu’un peut-il me dire si la comtesse Bettina Bernadotte était présente ?), dont deux bonnes surprises !

2016-12-11-nobel-dinner-2

La reine Silvia

Je dois dire que je préfère incontestablement la tenue de la reine lors du dîner que la veille. Elle portait le diadème aux neuf pointes et une rivière de diamants, qui rehaussaient sa robe rouge à l’encolure de dentelle.

2016-12-11-nobel-dinner-5

La princesse héritière et le prince Daniel

Sa fille aînée, la princesse héritière, n’a pas démérité. Portant une robe Jenny Packham dorée, elle arborait le diadème de sa tante Lilian, qui provient de la mère du roi Carl XVI Gustav, la princesse héritière Margareta de Suède, née princesse de Connaught. Vues également sur elle : des boucles d’oreilles en diamant et une broche en forme de rosette (les Bernadotte en possèdent plusieurs).

2016-12-11-nobel-dinner-3

La princesse Madeleine de Suède et son époux

La princesse Madeleine était de nouveau en rose, couleur gagnante en ce qui la concerne. Sa robe signée Valentino était accessoirisée par DEUX, oui deux diadèmes : le diadème Connaught en collier (décidément, c’est un coup de foudre !) et le diadème à aiguilles dit « moderne » de la famille royale de Suède. En plus de cela, on a pu voir les boucles d’oreilles Vasa et de nouveau une broche nœud !

2016-12-11-nobel-dinner-4

Le prince Carl-Philip et la princesse Sofia de Suède

Egalement de rose vêtue, de manière plus classique que la veille, était présente la princesse Sofia. Troisième diadème vu sur elle : le diadème des quatre boutons ! Avec de petites boucles d’oreilles en diamant et la même broche que lors de la cérémonie de remise des Prix Nobel.

Que de bonnes nouvelles cette année : dix diadèmes (dont un apparu deux fois, ok, n’ergotez pas). Deux nouveaux diadèmes pour la princesse Sofia, le retour du diadème Connaught pour la princesse Madeleine, celui (pour la 3e fois, je crois) de la princesse Lilian pour la princesse héritière… Grand cru !

(Copyright photos: Svenskdam Expressen)

Publicités

10 décembre 2016 : Cérémonie des Prix Nobel

Il est grand temps de revenir sur la remise des Prix Nobel qui a eu lieu samedi soir à Stockholm. Cinq diadèmes, mesdames et messieurs, pas moins de cinq diadèmes… Vive la famille royale de Suède qui fait partie des monarchies qui sortent le plus leurs diadèmes de leurs écrins.

2016-12-10-nobel-prize-ceremony-13

Passons donc en revue les tenues de ces dames. Tout d’abord, la reine Silvia portait une robe disco, bleu ciel rebrodée de paillettes argentées. Sans surprise, elle l’arborait avec le diadème de saphirs des Leuchtenberg. Pas que le diadème, le collier, la broche, les boucles d’oreilles aussi. Ces saphirs d’un bleu si clair m’éblouiront toujours.

Sa Majesté la reine de Suède

La princesse héritière Victoria a fait INCONTESTABLEMENT sa plus belle apparition de l’année. Ah, Victoria, ton goût pour les majestueuses robes du soir fait mon bonheur… Et franchement, ressortir le diadème d’acier ciselé, un de ses classiques, mais qui lui va si bien, avec la parure presque complète des camées (collier, broche, boucles d’oreilles, bracelet)… Grandiose !

Regardez la future reine de Suède…

A côté, je dois dire que la princesse Madeleine, très jolie aussi, paraît un peu plus fade. Même si sa robe lui correspond bien, et qu’on est toujours ravi de revoir le diadème Connaught, habillant le chignon romantique de la princesse, et rehaussé d’une broche nœud et de boucles d’oreilles en perles et diamants.

La princesse Madeleine de Suède

Grande première cette année pour la princesse Sofia. Cette dernière n’arbore pas son diadème personnel mais a ressorti un diadème qu’on a peu vu pour l’instant : le bandeau d’acier ciselé. Great job, je suis contente du retour de ce diadème qui a du potentiel et qui est bien mis en valeur par la plus récente des princesses suédoises. Bon, par contre, on ne va pas s’étendre sur la robe dont les manches me font frémir, même si j’aime l’idée du col Si elles avaient été longues ou trois-quarts, je ne dis pas. Mais là… Un bon point pour la broche en diamants dont je ne connais pas encore l’origine et les BO en diamants et émeraudes.

La princesse Sofia de Suède

Enfin, la dernière mais non la moindre : une nièce éloignée des souverains était présente, qu’on voit un peu plus sur la scène ces derniers temps… J’ai nommé la comtesse Bettina Bernadotte, vêtue de rouge et parée d’un diadème en diamants et pierres précieuses et semi-précieuses de couleur.

2016-12-10-nobel-prize-ceremony-1

La comtesse Bettina Bernadotte

A noter l’absence regrettable de la princesse Christina de Suède, sœur du roi, hélas atteinte d’une leucémie chronique. Si elle avait été là, je mets ma main au feu qu’elle aurait porté le diadème des six boutons 🙂

Allez, une dernière image de la robe de Victoria, elle vaut vraiment le coup d’œil !

2016-12-10-nobel-prize-ceremony-12

A très vite pour le dîner du roi !

(Copyright photos : Svenskdam, Expressen, GettyImages, Stella Pictures/ABACA)