8 octobre 2016 : Mariage du prince héritier Léka d’Albanie et d’Elia Zaharia (2)

Après le mariage civil du prince héritier Léka et de la nouvelle princesse héritière Elia d’Albanie, un dîner de gala a eu lieu. Il réunissait un grand nombre de têtes couronnées et représentants des familles royales régnantes et non-régnantes. Plus d’altesses et de majestés qu’on aurait pu s’y attendre, car on ignorait les liens qui unissaient les familles royales et les descendants de l’éphémère roi Zog Ier d’Albanie.

Royals von Albanien Hochzeit

Les mariés pendant le dîner de gala

 Habits de soirée, robes longues, décorations, et… et… diadèmes étaient de rigueur. En réalité, la reine Sophia d’Espagne ainsi que plusieurs altesses ont choisi, hélas pour ce blog, de ne pas être coiffées de diadèmes…

Après le dîner, il y eut un bal :

Royals von Albanien Hochzeit

Les princes héritiers d’Albanie dansant lors du bal

Si la princesse Elia avait gardé le diadème qu’elle arborait déjà dans la journée, celui en saphirs et diamants de la reine Géraldine, faisons le tour des autres invités pour voir ce qu’ils portaient :

Hochzeit Leka von Albanien Soiree

L’impératrice Farah d’Iran 

 L’ancienne Shahbanou d’Iran ne porte plus de diadème depuis la chute de la monarchie : ses parures sont pour la plupart exposées à la Banque centrale de Téhéran.

Hochzeit Leka von Albanien Soiree

La reine Sophia d’Espagne

 On n’a pas vu la reine Sophia d’Espagne porter de diadème depuis l’abdication au trône de son époux. Elle possède pourtant une cassette fort bien pourvue.

Hochzeit Leka von Albanien Soiree

La grande-duchesse Maria de Russie et son fils, le grand-duc Georgy

 La grande-duchesse Maria de Russie, l’une des prétendants au trône impérial de toutes les Russies, était présente, accompagnée, comme souvent, de son fils. Elle arborait – pour la première fois, semble-t-il – un diadème de perles, diamants et aigues-marines. Très bonne surprise !

Hochzeit Leka von Albanien Soiree

La princesse héritière Margareta et le prince Radu de Roumanie

 Sans grande surprise étaient présents la princesse héritière de Roumanie et son époux, le prince Radu. La princesse Margareta arborait son diadème habituel, le seul qui semble encore en possession de la famille royale de Roumanie et que la princesse héritière porte systématiquement : le diadème à motifs grecs.

Hochzeit Leka von Albanien Soiree

Le prince héritier Alexandre et la princesse héritière Katherine de Serbie

 Autres représentants des anciennes monarchies balkaniques : le couple héritier de Serbie. La princesse Katherine porte son diadème à volutes de perles et diamants, qui a souvent tendance à disparaître dans sa coiffure un peu volumineuse.

Hochzeit Leka von Albanien Soiree

Le duc et la duchesse de Bragance

Héritiers de l’ancien royaume du Portugal, le duc et la duchesse de Bragance assistaient également au mariage albanais. Malheureusement, Doña Isabel avait choisi, elle aussi, de ne pas porter de diadème, ce qui nous a privés de la vue du petit bandeau-diadème en diamants, ou du diadème-choker, également en diamants, qu’elle arbore généralement.

Hochzeit Leka von Albanien Soiree

Le prince héritier Georg-Friedrich de Prusse

 Autre héritier d’un trône impérial, le prince Georg-Friedrich de Prusse, venu sans son épouse. Cette dernière est en effet enceinte de leur quatrième enfant, ce qui nous prive d’un coup d’œil sur le diadème floral d’Isenbourg ou le diadème à treillis de diamants de la famille impériale allemande.

Hochzeit Leka von Albanien Soiree

Le prince et la princesse Michael de Kent

 Le prince et la princesse Michael de Kent, cousins de la reine Elisabeth, étaient également présents. La princesse portait l’un des magnifiques diadèmes qu’elle a à sa disposition : le diadème à festons de perles et diamants. On ignore si son spectaculaire collier, déjà arboré à plusieurs reprises, est un bijou de haute fantaisie ou non.

Hochzeit Leka von Albanien Soiree

La princesse Lalla Meryem du Maroc

 Sœur du roi Mohammed VI du Maroc, la princesse Lalla Meryem du Maroc entourait les princes héritiers d’Albanie. Sans surprise, elle ne portait pas de diadème. Les princesses marocaines n’en arborent de toute manière qu’extrêmement rarement.

Hochzeit Leka von Albanien Soiree

Les ducs de Castro

Hélas, ce n’est encore pas à cette occasion que nous reverrons le magnifique diadème en perles et diamants des ducs d’Ancône, ou celui orné de libellules, tous deux dans l’écrin de Camille de Bourbon-Deux-Siciles. La duchesse de Castro ne portait en effet pas de diadème au dîner de gala.

Hochzeit Leka von Albanien Soiree

Le prince Guillaume et la princesse Sibilla de Luxembourg

 Autre princesse n’arborant pas de diadème : Sibilla de Luxembourg. Si elle a porté, par le passé, le diadème de sa belle-mère Joséphine-Charlotte, ces dernières années, elle se contentait de son diadème Art Déco. Mais ce n’est pas cette fois que nous le reverrons.

00313168_000012

La princesse Marie, le prince Gundakar et la princesse Maria-Immaculata de Liechtenstein

 Fille aînée du comte de Paris, la princesse Marie de Liechtenstein, née princesse d’Orléans, assistait au dîner de gala en compagnie de son époux, le prince Gundakar, et de leur fille aînée la princesse Maria-Immaculata. Si cette dernière ne portait pas de diadème, sa mère était en revanche coiffée d’un diadème orné de pierres vertes dont on ignore actuellement la provenance (très probablement côté Liechtenstein où les écrins sont mal connus, s’il ne s’agit pas d’un diadème prêté). On a parlé de citrines. Si quelqu’un d’entre vous, chers lecteurs, en sait plus, qu’il se dénonce !

Hochzeit Leka von Albanien Soiree

Le prince Philipp et la princesse Isabelle de Liechtenstein

 Autres représentants de la famille princière de Liechtenstein : le prince Philipp et la princesse Isabelle. Cette dernière ne portait pas de diadème.

Hochzeit Leka von Albanien Soiree

Les princesses Gloria et Elisabeth von Thurn und Taxis, le prince d’Arenberg

 Illustre famille princière allemande, célèbre pour sa fortune, la famille von Thurn und Taxis, connue entre autres pour avoir possédé le diadème de l’impératrice Eugénie actuellement au Louvre, était représentée par la princesse Gloria (dite la princesse TNT dans les années 90) et sa fille Elisabeth. Si Gloria avait choisi d’arborer un diadème en diamants plus modeste que ceux qu’on lui a vus par le passé, sa fille n’en portait pas.

2016-10-08-mariage-leka-elia-36

La princesse Léa de Belgique

 Veuve du prince Alexandre de Belgique (qui était le fils du roi Léopold III et de la princesse de Réthy), la princesse Léa de Belgique était présente au dîner de gala. Sans la moindre surprise – car elle n’en a jamais porté – elle n’était pas coiffée d’un diadème.

2016-10-08-mariage-leka-elia-37

L’archiduchesse Eilika et l’archiduc Georg de Habsbourg-Lorraine

 S’il reste quelques diadèmes dans certaines branches de la famille impériale des Habsbourg, l’archiduchesse Eilika ne les a sans doute pas à sa disposition, ou alors elle a préféré ne pas en porter lors du dîner de gala, auquel elle assistait aux côtés de son époux, l’archiduc Georg.

2016-10-08-mariage-leka-elia-38-f-mitterrand-pce-pcesse-michel-de-grece-stephane-bern

Frédéric Mitterrand, le prince Michel et la princesse Marina de Grèce, Stéphane Bern

 Escortés par Frédéric Mitterrand et Stéphane Bern, le prince et la princesse Michel de Grèce honoraient le dîner de gala de leur présence. Pas de diadème pour la princesse Marina, qui n’en a quasiment jamais porté.

Hochzeit Leka von Albanien Soiree

Le prince Alvaro et la princesse Antonella d’Orléans-Bourbon

Les diadèmes de cette branche cadette de la famille royale espagnole sont mal connus… En tout cas, la princesse Antonella n’en portait pas ce soir-là.

2016-10-08-mariage-leka-elia-41

Invités à identifier

Il nous reste un diadème à voir, porté par des inconnus pour moi. Quelqu’un saurait-il identifier ces invités ?

Si vous avez des photos d’autres diadèmes arborés lors du dîner de gala, n’hésitez pas à me les envoyer pour mettre à jour cet article !

2016-10-08-mariage-leka-elia-40-sipa

Tout l’amour du prince héritier transparaît dans ce tendre baisemain à son épouse.

 Diadèmes arborés :

  1.  Princesse héritière Elia d’Albanie : Queen Géraldine’s Sapphire & Diamond Tiara
  2. Princesse héritière Margareta de Roumanie : The Romanian Greek Key Tiara
  3. Princesse héritière Katherine de Serbie : Crown Princess Katherine of Serbia’s Pearl & Diamond Scroll Tiara
  4. Grande-duchesse héritière Maria de Russie: A Pearl, Diamond & Aquamarine Kokoshnik
  5. Princesse Michael de Kent: The Kent Festoon Tiara
  6. Princesse Marie de Liechtenstein : A Diamond & Citrine Tiara (?)
  7. Princesse Gloria von Thurn und Taxis : A Small Diamond Tiara
  8. Invitée inconnue: an unknown tiara
Publicités

Empress Farah’s Diamond Tiara

Surprise ! Nous continuons dans la série des bijoux de la Shahbanou Farah. Parmi ces derniers se trouvait le diadème de turquoises porté régulièrement par elle entre 1968 et 1976 mais aussi un diadème tout en diamants, bien plus discret que l’énorme Noor-Al-Ain Tiara.

Le diadème en diamants de l’Impératrice Farah

On ignore sa provenance, sa date de création, le joaillier qui en est à l’origine… Arboré par la Shahbanou, il m’évoque par sa forme les kokoshniks de style russe. Un diamant jaune semble être serti en son centre. Farah le porta de manière fameuse une fois, lors d’une visite d’Etat chez les souverains malaisiens (qui étaient également sultans de l’Etat de Terrenganu) :

Janvier 1968 : Visite d’Etat iranienne en Malaisie

L’Impératrice s’en para à de rares autres reprises. La voici par exemple lors d’un concert à Téhéran à l’époque des festivités de Persépolis :

1970s Concert in Teheran 2

1970s : Les souverains perses à un concert à Téhéran

Concert in Teheran 1

1970s : Autre concert à Téhéran (si quelqu’un a des infos à propos de cette photo, je suis intéressée car je ne suis pas certaine que la photo ait été réellement prise lors d’un concert. Le fait que le Shah soit en uniforme m’en fait douter…)

Comme tant d’autres parures des princesses Pahlavi, le bijou resta en Iran après la chute de la monarchie. Il semble qu’il est visible à la Banque centrale de Téhéran parmi d’innombrables parures…

Réalisation du diadème : Date inconnue

Joaillier : Inconnu

Statut actuel : En possession de l’Etat d’Iran

L’ont porté : L’Impératrice Farah d’Iran

Apparitions identifiées du diadème :

  1. Janvier 1968 : Visite d’Etat iranienne en Malaisie
  2. 1970s : Concert à Téhéran
  3. 1970s : Réception au Palais de Niarvaran (occasion non identifiée)
  4. 1970s : Concert à Téhéran
  5. 1970s : Réception à une occasion non identifiée

 

Empress Farah’s Turquoise Tiara

Contrairement au diadème de l’Œil-de-lumière ou à celui des sept émeraudes qui faisaient partie des  joyaux de la Couronne iranienne, la Shahbanou Farah a porté d’autres parures qui étaient sa propriété privée. Parmi celles-ci figuraient plusieurs diadèmes de turquoises dont celui que nous allons voir à présent.

Empress Farah's Turquoise Tiara

Le diadème de turquoises de la Shahbanou

Ce diadème, dont on ne connaît ni la provenance, ni le joaillier, ni la date de création, est composé d’un premier rang de turquoises ovales entourées de diamants, avec une turquoise ronde au centre, puis d’un second rang de turquoises également ovales, avec trois turquoises centrales plus importantes. A ma connaissance, Farah le porte pour la première fois en 1968, lors d’une visite d’Etat en Malaisie et plus précisément, au Sultanat de Kedah  :

 Janvier 1968 : Première apparition du diadème en Malaisie

Au cours des dix dernières années de la Monarchie perse, Farah utilise à plusieurs reprises son diadème qui a l’avantage d’être plus petit et moins imposant que les deux autres diadèmes appartenant aux bijoux de la Couronne :

1972 State Opening of Parliament 1

La voici en 1972 lors de l’Ouverture du Parlement

En 1971, sans doute au moment des Fêtes de Persépolis, a lieu une magnifique session de photos officielles pendant laquelle Farah est parée de son diadème de turquoises, admirablement adapté à la robe qu’elle porte :

1971 : Série de photos officielles de la famille impériale perse

Selon mes archives, Farah arbore  son diadème pour la dernière fois lors des cinquante ans de la dynastie Pahlavi, le 25 avril 1976 :

25 avril 1976 : 50 ans de la dynastie Pahlavi

Moins de trois après cette célébration, la monarchie était renversée et la famille impériale quittait l’Iran. Bien que ce diadème de turquoises lui appartînt en propre, Farah le laissa en Iran avec ses autres bijoux et ceux de la Couronne…

Réalisation du diadème : Date inconnue

Joaillier : Inconnu

Statut actuel : En possession de l’Etat d’Iran

L’ont porté : L’Impératrice Farah d’Iran

Apparitions identifiées du diadème :

  1. Janvier 1969 : Visite d’Etat iranienne en Malaisie (Etat de Kedah)
  2. Janvier 1969 : Visite d’Etat iranienne en Inde
  3. 1969 : Visite d’Etat iranienne en Tunisie
  4. Mars 1969 : Festivités de Norouz
  5. 1970 : Photo officielle des souverains iraniens
  6. 1971 : Série de photos officielles des souverains iraniens
  7. 1972 : Ouverture du Parlement
  8. Mars 1973 : Festivités de Norouz
  9. 1973 : Ouverture du Parlement
  10. 1974 : Photo officielle de la Shahbanou
  11. Mars 1974 : Festivités de Norouz
  12. 25 avril 1976 : Cinquante ans de la dynastie Pahlavi

The Seven Emerald Tiara

Quand le Shah d’Iran et Farah Diba se marièrent, en 1959, plusieurs nouvelles parures firent leur apparition dans les écrins perses. Nous avons évoqué hier le diadème de l’Œil-de-lumière, voyons à présent celui des sept émeraudes, qui a des airs de ressemblance avec la Noor-al-Ain Tiara

The Seven Emerald Tiara

Le diadème des sept émeraudes

Rien d’étonnant si notre diadème d’hier et celui d’aujourd’hui présentent des traits communs : ils ont été faits par le même joaillier, Harry Winston, en 1958. Et tous deux ont la particularité d’avoir été réalisés avec des diamants blancs, roses et jaunes. Le diadème des sept émeraudes est serti en platine. La base en forme de cœur est faite de diamants taille baguette et est surmontée par deux rangs de diamants multicolores. Au-dessus, sept monumentaux cabochons d’émeraudes (successivement de 10, 18, 44, 65, 48, 24 et 10 carats : merci à Ursula pour l’information) entourés de diamants surmontent l’ensemble.

1961 Official Picture 1

1961 : les souverains perses posent pour Paris Match avant leur voyage en France

Il me semble que la première fois que Farah porta ce diadème, ce fut en mai 1961, lors de la visite d’Etat effectuée avec son époux en Norvège :

1961 05 Iranian State Visit to Norway 3 State Banquet

Mai 1961 : Farah au bras du Roi Olav V de Norvège

L’année suivante, ce fut aux Etats-Unis que Farah s’en para :

1962 04 11 Iranian State Visit to USA 1 State Banquet

11 avril 1962 : Duel d’élégance avec Jackie Kennedy lors du Banquet d’Etat

Par la suite, Farah porta beaucoup son diadème, en particulier lors de toutes les grandes visites officielles reçues ou faites par son mari et elle :

De gauche à droite : en Argentine (1965), portrait officiel (1965), en Allemagne de l’Ouest (1967), en Thaïlande (1968)

Le diadème des sept émeraudes fut également arboré lors des fêtes de Persépolis, pendant l’hommage à Cyrus le Grand. La Shahbanou marchait aux côtés de son mari et de son fils aîné, tous deux en grand uniforme, pour passer les troupes en revue :

12 octobre 1971 : Revue des troupes pendant l’hommage à Cyrus le Grand

Ce fut à ma connaissance la dernière apparition du diadème avant la chute de la monarchie (1979). Depuis, comme les autres bijoux de Farah, le diadème des sept émeraudes est exposé à la Banque Centrale de Téhéran

Réalisation du diadème : 1958

Joaillier : Harry Winston

Statut actuel : En possession de l’Etat d’Iran

L’ont porté : L’Impératrice Farah d’Iran

Apparitions identifiées du diadème :

  1. Mai 1961 : Visite d’Etat iranienne en Norvège : Banquet d’Etat
  2. Septembre-octobre 1961 : photos prises pour Paris Match
  3. 11 avril 1962 : Visite d’Etat iranienne aux Etats-Unis : Banquet d’Etat
  4. 21 octobre 1963 : Visite d’Etat française en Iran
  5. Octobre 1963 : Visite d’Etat néerlandaise en Iran
  6. Novembre 1964 : Visite d’Etat belge en Iran : Banquet d’Etat
  7. Janvier 1965 : Visite d’Etat norvégienne en Iran
  8. 11 mai 1965 : Visite d’Etat iranienne en Argentine : soirée de gala au Teatro Colón
  9. 1965 : Photo officielle de Farah
  10. 27 mai 1965 : Visite d’Etat iranienne en Allemagne : Banquet d’Etat au Schloss Augustusburg, à Brühl
  11. Février 1968 : Visite d’Etat iranienne en Thaïlande : Banquet d’Etat
  12. Mars 1968 : Festivités de Norouz
  13. Juin 1968 : Visite d’Etat iranienne en Ethiopie : Banquet d’Etat
  14. 12 octobre 1971 : Fêtes de Persépolis : Hommage à Cyrus le Grand

 

The Noor-al-Ain Tiara

Article dédié à Maylis

Direction l’Iran aujourd’hui ! Nous allons voir un diadème en diamants exceptionnel : il est tout en diamants multicolores et s’appelle le diadème de l’Œil-de-lumière.

The Noor-al-Ain Tiara.jpg

Le diadème de l’Œil-de-lumière

Ce diadème original a été créé par Harry Winston en 1958 pour Soraya Esfandiari Bakthiari (1932-2001), la seconde épouse du Shah d’Iran Mohammed Reza Pahlavi (1919-1980). Son nom provient de l’énorme diamant rose de 60 carats serti en son centre. Ai-je besoin de vous dire son nom ? Il s’appelle le Noor-al-Ain, l’Œil-de-lumière (qui vient d’un diamant encore plus grand, connu sous le nom de la Grande Table, retaillé en deux diamants, l’Œil-de-lumière et un autre de 160 carats, le Darya-I-Noor ou la Mer-de-lumière)…

Mais le Shah d’Iran divorça avant que le diadème ne soit terminé et Soraya ne le porta jamais. Ce fut la troisième épouse de Mohammed Reza Pahlavi, Farah Diba, encore vivante aujourd’hui, qui l’arbora le jour de son mariage et ce fut ensuite le diadème dont elle se para le plus au cours du règne de son époux.

1959 12 21 Wedding Reza & Farah 1

21 décembre 1959 : Mariage du Shah d’Iran et de Farah Diba

Je crois que Farah l’arbora même une fois avant son mariage, lors d’une soirée de gala à l’Opéra de Paris :

1959 10 A l'Opéra de Paris avant son mariage a priori 1

Farah pendant ses fiançailles ?

C’est le diadème que Farah, devenue Reine consort d’Iran puis Shahbanou, c’est-à-dire Impératrice, porta en d’innombrables occasions :

Galerie

La Shahbanou lors de différentes visites d’Etat

Et c’est également celui dont elle se parait généralement sur les portraits officiels :

1966 : Portrait officiel de Farah (G) puis des souverains perses (D)

Enfin, le diadème de l’Œil-de-lumière servait la plupart du temps à deux grands moments de l’année à la Cour d’Iran : le jour du Nouvel An perse, aussi dit Norouz, généralement entre le 20 et le 22 mars :

1978 Salaam Ceremony for New Year 3.jpg

1978 : Dernier jour de Norouz en Iran avant la chute de la monarchie

Et lors de l’ouverture du Parlement :

1976 State Opening of Parliament 4

1976 : Portrait officiel pris le jour de l’ouverture du Parlement

Mais l’apparition de ce diadème qui est incontestablement la plus connue date des fastueuses fêtes de Persépolis, en 1971:

1971 10 14 Gala Dinner 2

14 octobre 1971 : l’Empereur Haïlé Sélassié d’Ethiopie, Farah d’Iran, le Roi Baudouin et la Reine Fabiola de Belgique (portant le diadème Wolfers)

Comme le diadème des sept émeraudes ou son diadème de turquoises et toutes les autres parures iraniennes, ce bijou resta en Iran après la chute de la monarchie en 1979. On peut les voir à la Banque Centrale de Téhéran.

Réalisation du diadème : 1958

Joaillier : Harry Winston

Statut actuel : En possession de l’Etat d’Iran

L’ont porté : L’Impératrice Farah d’Iran

Apparitions identifiées du diadème :

  1. 1959 : Soirée de gala à l’Opéra de Paris ( ?)
  2. 20 décembre 1959 : Mariage du Shah d’Iran et de Farah Diba
  3. Mai 1961 : Visite d’Etat iranienne en Norvège : dîner de retour
  4. 12 octobre 1961 : Visite d’Etat iranienne en France : dîner de gala à l’Elysée
  5. 13 octobre 1961 : Visite d’Etat iranienne en France : dîner de gala au Château de Champs
  6. 14 octobre 1961 : Visite d’Etat iranienne en France : représentation des Indes Galantes à l’Opéra de Paris
  7. 12 avril 1962 : Visite d’Etat iranienne aux Etats-Unis : dîner de retour à l’Ambassade iranienne
  8. 1963 : Ouverture du Parlement
  9. Octobre 1963 : Visite d’Etat française en Iran
  10. Octobre 1963 : Visite d’Etat néerlandaise en Iran
  11. Novembre 1964 : Visite d’Etat belge en Iran : dîner de retour
  12. Janvier 1965 : Visite d’Etat norvégienne en Iran
  13. Mai 1965 : Visite d’Etat iranienne en Argentine : dîner de gala offert par le gouvernement argentin
  14. Mai 1965 : Visite d’Etat iranienne en Argentine : dîner de retour à l’Ambassade iranienne
  15. 1966 : Série de photos officielles des souverains iraniens
  16. 1966 : Ouverture du Parlement
  17. 1967 : Evénement officiel non identifié
  18. 28 mai 1967 : Visite d’Etat iranienne en Allemagne de l’Ouest : dîner de retour
  19. ? mai 1967 : Visite d’Etat iranienne en Allemagne de l’Ouest : soirée de gala à l’Opéra de Munich
  20. Octobre 1967 : Série de photos officielles des souverains iraniens environ 15 jours avant leur couronnement
  21. 1968 : Série de photos officielles de la famille impériale iranienne
  22. 1968 : Ouverture du Parlement
  23. Février 1968 : Visite d’Etat iranienne en Thaïlande : dîner de retour à l’Ambassade iranienne
  24. 1969 : Visite d’Etat iranienne en Tunisie : dîner de retour à l’Ambassade iranienne
  25. Mars 1970 : Festivités de Norouz
  26. 14 octobre 1971 : Fêtes de Persépolis : dîner de gala
  27. Octobre 1971 : Portrait officiel de Farah réalisé après les fêtes de Persépolis
  28. 1974 : Ouverture du Parlement
  29. Mars 1975 : Festivités de Norouz
  30. 1976 : Ouverture du Parlement
  31. Mars 1977 : Festivités de Norouz
  32. Mars 1978 : Festivités de Norouz