The Greek Emerald Kokoshnik

(Article dédié à Saad Salman, administrateur du Royal Watcher Blog)

L’histoire de notre diadème du jour commence en 1867, quand la grande-duchesse Olga Constantinovna de Russie (1851-1926) arriva de Russie après son mariage avec le roi Georges Ier de Grèce (1845-1913). [Oui, nous avons déjà parlé de la reine Olga à propos de son diadème de rubis et diamants]. Elle apportait avec elle un magnifique assortiment d’émeraudes de différentes tailles et grosseurs : de gigantesques cabochons d’émeraudes, de longues émeraudes taillées en poires…

La reine Olga vers 1880 Continuer à lire … « The Greek Emerald Kokoshnik »

Queen Ena’s Emerald Bandeau

Nous avons vu les diadèmes les plus grands portés en son temps par la Reine Victoria-Eugénie, comme son diadème Chaumet ou son diadème d’aigues-marines. Voyons maintenant quelques pièces bien moins importantes de la collection d’Ena. Tout d’abord, un bandeau d’émeraudes et de diamants qui fit son apparition dans les années 1920. C’était les Années Folles et avec elles vinrent la mode de porter des bandeaux bas sur le front. Ena suivit la mode, comme en témoigne une photographie prise à cette époque.

Queen Ena's Emerald Bandeau 1

Ena arborant le bandeau d’émeraudes et de diamants (Source : http://carolathhabsburg.tumblr.com/)

Le bandeau se compose de deux rivières de diamants entre lesquelles alternent des émeraudes de taille rectangulaire et des nœuds de diamants. Il n’ait pas impossible – mais ce n’est qu’une simple supposition de ma part, que ce bandeau ait été réalisé pour aller avec le grand sautoir d’émeraudes et de diamants dont j’ai déjà parlé à propos du diadème Cartier en perles et diamants d’Ena. Mais je ne connais aucune photo de la Reine Victoria-Eugénie parée en même temps du bandeau et du sautoir.

L’autre apparition de ce bandeau eut lieu sur un portrait de la Reine peint en 1924 :

1924 Queen Ena by Bernhard Osterman

1924 : Victoria-Eugénie peinte par Bernhard Osterman

Je pense, mais cela n’engage que moi, que ce bandeau étant une pièce mineure de l’écrin d’Ena, il fut parmi les premiers bijoux vendus pendant l’exil des souverains d’Espagne. Ou alors, puisque nous connaissons la manie de la reine de transformer ses bijoux, il servit à recréer une autre parure.

Réalisation du diadème : Sans doute dans les années 1920

Joaillier : Inconnu

Statut actuel : Inconnu

L’ont porté : La Reine Victoria-Eugénie d’Espagne

Apparitions identifiées du diadème :

  1. 1920s : Photo officielle d’Ena
  2. 1924 : Portrait d’Ena peint par Bernhard Osterman

Queen Astrid of Belgium’s Emerald and Diamond Necklace Tiara

Un certain nombre de diadèmes vus autrefois sur des reines et des princesses ont aujourd’hui disparu de l’espace public sans que nul ne sache ce qu’ils sont devenus… Après cette mystérieuse entrée en matière, vous aurez deviné de quoi nous allons parler : d’un de ces diadèmes dont on ignore la destinée… Il s’agit d’un collier-diadème en diamants et émeraudes porté par la Reine Astrid de Belgique. Oui, pour ceux qui n’ont pas suivi, nous avons déjà vu  que beaucoup de ces tiares sont convertibles en colliers : qu’il s’agisse de la Laurel Wreath Tiara de la Reine Mathilde, du collier en diamants de la Reine Paola, ou encore du diadème Wolfers de la Reine Fabiola…

A la une 2
Le diadème

Comme vous pouvez le constater sur la photo, le collier-diadème est formé d’une chaîne de diamants de laquelle partent des arceaux de diamants qui s’entrecroisent. Des émeraudes sont régulièrement disposées sur la chaîne de diamants et trois émeraudes supplémentaires de taille plus importante viennent rehausser le diadème sur le front (qui forment des pendeloques quand le bijou est porté en collier). Il a été offert à la Reine Astrid, alors duchesse de Brabant) par ses beaux-parents, à l’occasion de la naissance de son fils Baudouin en 1930.

On connaît plusieurs portraits de la Reine Astrid parée de ce bijou. Une série de portraits posés seule et avec le Roi Léopold III, son époux :

Ce collier a donc été vu pour la dernière fois dans les années 1940, peut-être au tout début des années 50, porté par la Princesse de Réthy, seconde épouse du Roi Léopold III, sous forme de collier et de diadème :

Après ces photos, plus aucune trace du collier-diadème ne subsiste. On dit que Léopold III l’aurait légué à son fils Baudouin, à sa mort en 1983. La Reine Fabiola ne l’a jamais porté, mais les années 1983-1993, dernière décade avant la mort de son mari, correspondent à une période où elle s’est mise à porter moins de joyaux… Dans ce cas, peut-être, souhaitons-le, le diadème a-t-il été légué à la Reine Mathilde… Ce serait une très bonne chose, d’une part parce que la cassette des reines belges ne brille pas par sa richesse, d’autre part, ces souveraines n’ont à leur disposition que des diadèmes en diamants. Excepté si Mathilde a reçu en héritage le diadème que Fabiola se vit offrir comme cadeau de mariage par les Franco…

Réalisation du diadème : date inconnue. Vers 1930 ?

Joaillier : inconnu

Statut actuel : Inconnu

1935 : Hérité par le roi Léopold III à la mort de son épouse

1930 : offert par le Roi Albert Ier et la Reine Elisabeth de Belgique à la Princesse Astrid, duchesse de Brabant, pour la naissance de son fils Baudouin

L’ont porté : la Reine Astrid de Belgique, la Princesse de Réthy

Queen Fabiola’s Spanish Wedding Gift

Le diadème que nous allons voir maintenant n’a pas été vu depuis le début des années 2000. C’est un présent du Généralissime Franco et de son épouse Carmen à Dona Fabiola de Mora y Aragon lors de son mariage avec le Roi Baudouin : la future reine de Belgique appartenait à une famille aristocratique espagnole. Il est particulièrement intéressant, à la fois par son aspect et par son histoire.

6 décembre 1960 : l'épouse de Franco offre le diadème à la future Reine Fabiola
6 décembre 1960 : l’épouse de Franco offre le diadème à la future Reine Fabiola

Cette tiare a la forme d’une couronne ducale avec des éléments floraux comportant une pierre au centre. Entre deux éléments floraux se trouve une perle, sur le version la plus haute :

Le diadème offert par les Franco
Le diadème offert par les Franco

La Reine Fabiola pouvait ainsi mettre des aigues-marines, des rubis et des émeraudes, même si elle semblait préférer la version avec les aigues-marines :

D’autres couronnes ducales de ce type existent, comme celle que portait Cayetana Fitz-James-Stuart, duchesse d’Albe :

Cayetana Fitz-James-Stuart, duchesse d’Albe

Une autre monture permet de garder uniquement les motifs floraux, ce qui permet d’en faire une tiare d’un aspect très différent (pour ma part, je raffole de la version basse avec les aigues-marines !):

Enfin, les fleurs de diamants peuvent se porter montées à plusieurs sur un collier, ou en simple pendentif :

Mai 1978, réception à Bruxelles
Mai 1978, réception à Bruxelles avec un motif floral en pendentif

Les histoires en tous genres vont bon train sur ce diadème. Il se murmure que ce pourrait être un butin de guerre de Franco. D’aucuns soutiennent par ailleurs que la tiare appartenait à la famille des ducs de Medinaceli qui en aurait fait don à des religieuses. Ces dernières auraient vendu, poussées par la nécessité, les pierres interchangeables du bijou, et ce ne serait que lorsque le diadème fut entre les mains de la Reine Fabiola qu’on s’en serait aperçu. Cette hypothèse apparaît hautement improbable, d’une part parce que les ducs de Medinaceli ont toujours un diadème similaire en leur possession. D’autre part, il semble invraisemblable que l’authenticité des pierres n’ait pas été vérifiée par les Franco avant d’offrir leur présent.

En tout cas, espérons que la Reine Fabiola ait légué le diadème à la Reine Mathilde, épouse de son neveu le Roi Philippe, avec lesquels elle eut toujours une très grande affinité. On a vu récemment la Reine Mathilde avec le diadème Wolfers, peut-être la verrons-nous bientôt avec le diadème espagnol !!

Réalisation du diadème : date inconnnue

Joaillier : inconnu

Statut actuel :

2016 : En possession de la Reine Mathilde de Belgique ?

2014 : La Reine Fabiola le lègue à la Reine Mathilde de Belgique ?

1960 : offert par les Franco à la future Reine Fabiola pour son mariage

L’ont porté : la Reine Fabiola de Belgique