Visite d’Etat : Luxembourg-Suède (2008) (2)

Après le premier volet de la visite d’Etat luxembourgeoise en Suède, voici le second, où nous allons voir la soirée de retour offerte par les souverains luxembourgeois. Pas beaucoup de diadèmes, et même un seul, ce 16 avril 2008. Nous allons voir pourquoi.

Ce soir-là, c’était au tour du grand-duc et de la grande-duchesse de Luxembourg de recevoir la famille royale suédoise. Si la robe longue était de rigueur, le dress-code n’impliquait ni uniformes ni décorations mais le black tie, c’est-à-dire le nœud papillon noir, donc le smoking pour les messieurs. Généralement, les dames ne se parent pas de diadèmes lors de soirées black tie et les réservent pour les réceptions white tie, c’est-à-dire avec nœud papillon blanc donc uniformes, décorations et habits. Mais on connaît quelques exceptions, notamment les 70 ans du roi de Suède l’année dernière. En tout cas, ce soir-là était une soirée black tie, et seule la grande-duchesse de Luxembourg arborait un diadème :

2008 04 16 Luxembourg State Visit to Sweden 5 Concert & Reception at Nordic Museum

Arrivée des souverains luxembourgeois Continuer à lire … « Visite d’Etat : Luxembourg-Suède (2008) (2) »

Publicités

Visite d’Etat : Luxembourg-Suède (2008) (1)

En cette période de pénurie de visite d’Etat (la prochaine est celle des souverains suédois en Indonésie), il est temps pour nous de nous plonger un peu dans le passé, afin de voir une visite d’Etat entre deux monarchies. Ce n’est pas si courant, bien que récemment, nous ayons été assez gâtés par celle des souverains belges aux Pays-Bas, (ici et là) et au Danemark, ainsi que des souverains espagnols au Japon. Retour en deux parties, donc, sur la visite d’Etat luxembourgeoise en Suède en avril 2015.

Embed from Getty Images

Juste une petite photo des deux sœurs, Victoria et Madeleine, à l’arrivée à l’aéroport, parce que je raffole de la tenue de Victoria et de leur complicité

A l’invitation des souverains suédois, le grand-duc Henri et la grande-duchesse Maria Teresa de Luxembourg se sont donc rendus en Suède. Ils arrivèrent à Stockholm le 15 avril 2008 où ils furent accueillis par les souverains suédois et leurs deux filles (que vous pouvez voir ci-dessus. La tenue de Victoria est de Natan, et son chapeau serait de Fabienne Delvigne). Le soir, comme toujours, banquet d’Etat au Palais royal de Stockholm

Embed from Getty Images

La reine Silvia, la grande-duchesse Maria Teresa, le grand-duc Henri et le roi Carl XVI Gustaf

Ce fut une soirée fructueuse avec six diadèmes de sortie ! Continuer à lire … « Visite d’Etat : Luxembourg-Suède (2008) (1) »

Princess Louise of Saxe-Coburg -Gotha-Kohary’s Sapphire Tiara

Belle et scandaleuse, mal mariée… La princesse que nous allons évoquer aujourd’hui a un parfum légèrement sulfureux, un parfum de scandale qui se répandit dans chaque cour d’Europe au tournant du XXe siècle. Née princesse Louise de Belgique (1858-1924), elle était la fille du roi Léopold II et de la reine Marie-Henriette de Belgique. Elle épousa en 1875 son cousin le prince Philipp de Saxe-Cobourg-Kohary (1844-1921), qui la rendit très malheureuse, malgré la naissance de deux enfants. En 1895, elle commence une liaison avec un officier croate, le comte Geza Mattachich (1868-1923). Elle est enfermée dans un asile, réussit à prouver son équilibre mental, puis commence une vie d’errance à travers l’Europe, poursuivie par ses créanciers. Est-ce à cette époque qu’elle vend le diadème que nous allons voir maintenant ?

belgique-diademe-delapcslkn9

Le diadème de la princesse Louise de Belgique, princesse de Saxe-Cobourg-Gotha-Kohary

Ce diadème semble avoir été créé, peut-être par le joaillier viennois Köchert, au moment du mariage de Philipp et Louise, le 4 février 1875. Il est en saphirs et diamants et est composé de deux rangs de diamants entre lesquels se trouvent des arabesques de diamants, avec des saphirs et des diamants pendants et un monumental cabochon de saphir entouré de diamants placés au centre du diadème. Ce qui nous fait un nouveau diadème cyclope.

1886 : la princesse Louise de SCGK, « en cheveux » et parée de son diadème

On connaît plusieurs représentations de la princesse avec son diadème. L’une, en particulier, a été faite probablement peu après son mariage et permet de constater une chose. Un collier de diamants est assorti au diadème… Collier qu’on retrouve aujourd’hui porté par la reine d’Angleterre qui l’a fait monter en diadème. Elle l’a porté pour la visite d’Etat du président de Colombie, début novembre.

princesse-louise-de-scg-nee-de-belgique-3

La princesse Louise peu après son mariage

Il semble que la princesse ait laissé son diadème après son passage en asile puis sa vie avec le comte Mattachich. En effet, on connaît une photo de sa « nièce » (fille de sa cousine issue-de-germaine), la princesse Auguste Marie de Bavière, archiduchesse de Habsbourg-Hongrie (1875-1964), le portant en 1905, alors que Philipp et Louise étaient encore mariés. Ou si ce n’est pas celui-là, c’est un qui y ressemble beaucoup.

princesse-auguste-maria-de-baviere-archiduchesse-de-habsbourg-hongrie-1

L’archiduchesse Auguste-Marie de Habsbourg-Hongrie avec le diadème de sa « tante »

Comment cela se fait-il ? Le diadème avait-il déjà été vendu ? Philipp de SCGK et sa femme ont eu deux enfants et aucun petit-enfant. En tout cas, d’après les recherches de Christophe Vachaudez, le diadème aurait été vendu dans les années cinquante à Van Cleef & Arpels.

Le reverra-t-on un jour ?

Réalisation du diadème : XIXe siècle, date exacte inconnue, probablement vers 1875

Joaillier : Peut-être Köchert

Statut actuel :  Peut-être en possession de Van Cleef & Arpels

L’ont porté : La princesse Louise de Saxe-Cobourg-Gotha-Kohary & la princesse Auguste Marie de Bavière, archiduchesse de Habsbourg-Hongrie

8 octobre 2016 : Mariage du prince héritier Léka d’Albanie et d’Elia Zaharia (2)

Après le mariage civil du prince héritier Léka et de la nouvelle princesse héritière Elia d’Albanie, un dîner de gala a eu lieu. Il réunissait un grand nombre de têtes couronnées et représentants des familles royales régnantes et non-régnantes. Plus d’altesses et de majestés qu’on aurait pu s’y attendre, car on ignorait les liens qui unissaient les familles royales et les descendants de l’éphémère roi Zog Ier d’Albanie.

Royals von Albanien Hochzeit

Les mariés pendant le dîner de gala

 Habits de soirée, robes longues, décorations, et… et… diadèmes étaient de rigueur. En réalité, la reine Sophia d’Espagne ainsi que plusieurs altesses ont choisi, hélas pour ce blog, de ne pas être coiffées de diadèmes…

Après le dîner, il y eut un bal :

Royals von Albanien Hochzeit

Les princes héritiers d’Albanie dansant lors du bal

Si la princesse Elia avait gardé le diadème qu’elle arborait déjà dans la journée, celui en saphirs et diamants de la reine Géraldine, faisons le tour des autres invités pour voir ce qu’ils portaient :

Hochzeit Leka von Albanien Soiree

L’impératrice Farah d’Iran 

 L’ancienne Shahbanou d’Iran ne porte plus de diadème depuis la chute de la monarchie : ses parures sont pour la plupart exposées à la Banque centrale de Téhéran.

Hochzeit Leka von Albanien Soiree

La reine Sophia d’Espagne

 On n’a pas vu la reine Sophia d’Espagne porter de diadème depuis l’abdication au trône de son époux. Elle possède pourtant une cassette fort bien pourvue.

Hochzeit Leka von Albanien Soiree

La grande-duchesse Maria de Russie et son fils, le grand-duc Georgy

 La grande-duchesse Maria de Russie, l’une des prétendants au trône impérial de toutes les Russies, était présente, accompagnée, comme souvent, de son fils. Elle arborait – pour la première fois, semble-t-il – un diadème de perles, diamants et aigues-marines. Très bonne surprise !

Hochzeit Leka von Albanien Soiree

La princesse héritière Margareta et le prince Radu de Roumanie

 Sans grande surprise étaient présents la princesse héritière de Roumanie et son époux, le prince Radu. La princesse Margareta arborait son diadème habituel, le seul qui semble encore en possession de la famille royale de Roumanie et que la princesse héritière porte systématiquement : le diadème à motifs grecs.

Hochzeit Leka von Albanien Soiree

Le prince héritier Alexandre et la princesse héritière Katherine de Serbie

 Autres représentants des anciennes monarchies balkaniques : le couple héritier de Serbie. La princesse Katherine porte son diadème à volutes de perles et diamants, qui a souvent tendance à disparaître dans sa coiffure un peu volumineuse.

Hochzeit Leka von Albanien Soiree

Le duc et la duchesse de Bragance

Héritiers de l’ancien royaume du Portugal, le duc et la duchesse de Bragance assistaient également au mariage albanais. Malheureusement, Doña Isabel avait choisi, elle aussi, de ne pas porter de diadème, ce qui nous a privés de la vue du petit bandeau-diadème en diamants, ou du diadème-choker, également en diamants, qu’elle arbore généralement.

Hochzeit Leka von Albanien Soiree

Le prince héritier Georg-Friedrich de Prusse

 Autre héritier d’un trône impérial, le prince Georg-Friedrich de Prusse, venu sans son épouse. Cette dernière est en effet enceinte de leur quatrième enfant, ce qui nous prive d’un coup d’œil sur le diadème floral d’Isenbourg ou le diadème à treillis de diamants de la famille impériale allemande.

Hochzeit Leka von Albanien Soiree

Le prince et la princesse Michael de Kent

 Le prince et la princesse Michael de Kent, cousins de la reine Elisabeth, étaient également présents. La princesse portait l’un des magnifiques diadèmes qu’elle a à sa disposition : le diadème à festons de perles et diamants. On ignore si son spectaculaire collier, déjà arboré à plusieurs reprises, est un bijou de haute fantaisie ou non.

Hochzeit Leka von Albanien Soiree

La princesse Lalla Meryem du Maroc

 Sœur du roi Mohammed VI du Maroc, la princesse Lalla Meryem du Maroc entourait les princes héritiers d’Albanie. Sans surprise, elle ne portait pas de diadème. Les princesses marocaines n’en arborent de toute manière qu’extrêmement rarement.

Hochzeit Leka von Albanien Soiree

Les ducs de Castro

Hélas, ce n’est encore pas à cette occasion que nous reverrons le magnifique diadème en perles et diamants des ducs d’Ancône, ou celui orné de libellules, tous deux dans l’écrin de Camille de Bourbon-Deux-Siciles. La duchesse de Castro ne portait en effet pas de diadème au dîner de gala.

Hochzeit Leka von Albanien Soiree

Le prince Guillaume et la princesse Sibilla de Luxembourg

 Autre princesse n’arborant pas de diadème : Sibilla de Luxembourg. Si elle a porté, par le passé, le diadème de sa belle-mère Joséphine-Charlotte, ces dernières années, elle se contentait de son diadème Art Déco. Mais ce n’est pas cette fois que nous le reverrons.

00313168_000012

La princesse Marie, le prince Gundakar et la princesse Maria-Immaculata de Liechtenstein

 Fille aînée du comte de Paris, la princesse Marie de Liechtenstein, née princesse d’Orléans, assistait au dîner de gala en compagnie de son époux, le prince Gundakar, et de leur fille aînée la princesse Maria-Immaculata. Si cette dernière ne portait pas de diadème, sa mère était en revanche coiffée d’un diadème orné de pierres vertes dont on ignore actuellement la provenance (très probablement côté Liechtenstein où les écrins sont mal connus, s’il ne s’agit pas d’un diadème prêté). On a parlé de citrines. Si quelqu’un d’entre vous, chers lecteurs, en sait plus, qu’il se dénonce !

Hochzeit Leka von Albanien Soiree

Le prince Philipp et la princesse Isabelle de Liechtenstein

 Autres représentants de la famille princière de Liechtenstein : le prince Philipp et la princesse Isabelle. Cette dernière ne portait pas de diadème.

Hochzeit Leka von Albanien Soiree

Les princesses Gloria et Elisabeth von Thurn und Taxis, le prince d’Arenberg

 Illustre famille princière allemande, célèbre pour sa fortune, la famille von Thurn und Taxis, connue entre autres pour avoir possédé le diadème de l’impératrice Eugénie actuellement au Louvre, était représentée par la princesse Gloria (dite la princesse TNT dans les années 90) et sa fille Elisabeth. Si Gloria avait choisi d’arborer un diadème en diamants plus modeste que ceux qu’on lui a vus par le passé, sa fille n’en portait pas.

2016-10-08-mariage-leka-elia-36

La princesse Léa de Belgique

 Veuve du prince Alexandre de Belgique (qui était le fils du roi Léopold III et de la princesse de Réthy), la princesse Léa de Belgique était présente au dîner de gala. Sans la moindre surprise – car elle n’en a jamais porté – elle n’était pas coiffée d’un diadème.

2016-10-08-mariage-leka-elia-37

L’archiduchesse Eilika et l’archiduc Georg de Habsbourg-Lorraine

 S’il reste quelques diadèmes dans certaines branches de la famille impériale des Habsbourg, l’archiduchesse Eilika ne les a sans doute pas à sa disposition, ou alors elle a préféré ne pas en porter lors du dîner de gala, auquel elle assistait aux côtés de son époux, l’archiduc Georg.

2016-10-08-mariage-leka-elia-38-f-mitterrand-pce-pcesse-michel-de-grece-stephane-bern

Frédéric Mitterrand, le prince Michel et la princesse Marina de Grèce, Stéphane Bern

 Escortés par Frédéric Mitterrand et Stéphane Bern, le prince et la princesse Michel de Grèce honoraient le dîner de gala de leur présence. Pas de diadème pour la princesse Marina, qui n’en a quasiment jamais porté.

Hochzeit Leka von Albanien Soiree

Le prince Alvaro et la princesse Antonella d’Orléans-Bourbon

Les diadèmes de cette branche cadette de la famille royale espagnole sont mal connus… En tout cas, la princesse Antonella n’en portait pas ce soir-là.

2016-10-08-mariage-leka-elia-41

Invités à identifier

Il nous reste un diadème à voir, porté par des inconnus pour moi. Quelqu’un saurait-il identifier ces invités ?

Si vous avez des photos d’autres diadèmes arborés lors du dîner de gala, n’hésitez pas à me les envoyer pour mettre à jour cet article !

2016-10-08-mariage-leka-elia-40-sipa

Tout l’amour du prince héritier transparaît dans ce tendre baisemain à son épouse.

 Diadèmes arborés :

  1.  Princesse héritière Elia d’Albanie : Queen Géraldine’s Sapphire & Diamond Tiara
  2. Princesse héritière Margareta de Roumanie : The Romanian Greek Key Tiara
  3. Princesse héritière Katherine de Serbie : Crown Princess Katherine of Serbia’s Pearl & Diamond Scroll Tiara
  4. Grande-duchesse héritière Maria de Russie: A Pearl, Diamond & Aquamarine Kokoshnik
  5. Princesse Michael de Kent: The Kent Festoon Tiara
  6. Princesse Marie de Liechtenstein : A Diamond & Citrine Tiara (?)
  7. Princesse Gloria von Thurn und Taxis : A Small Diamond Tiara
  8. Invitée inconnue: an unknown tiara

8 octobre 2016   : Mariage du prince héritier Léka d’Albanie et d’Elia Zaharia (1)

2016-10-08-mariage-leka-elia-33

Après six ans de fiançailles, samedi 8 octobre 2016, Elia Zaharia épousait le prince héritier d’Albanie, Léka. La cérémonie, qui se déroulait au Palais des Brigades de Tirana, était une cérémonie civile, les mariés étant de religion différente : tandis que Léka est protestant, comme son père et son grand-père, Elia est orthodoxe (la reine Susan était anglicane, la reine Géraldine catholique). Il y a cependant eu une bénédiction par un représentant des religions catholique, orthodoxe et musulmane à la fin de la cérémonie civile, afin de en signe d’apaisement dans un pays marqué par les conflits religieux.

Royals von Albanien Hochzeit Poolfotos

Echange des alliances des deux époux pendant la cérémonie civile

La robe de la princesse Elia a été créée par une styliste kosovare, Blerina Kllokoqi. Le choix d’un couturier de son pays était extrêmement important aux yeux d’Elia qui souhaitait ainsi mettre en lumière les créateurs albanais. Décolleté en V, manches transparentes, application de perles et de brillants formaient une fastueuse création rehaussée d’une immense traîne.

Vues de face et de dos de la robe de la princesse héritière Elia

Le voile était retenu par le diadème en saphirs et diamants de la reine Géraldine, comme prévu sur ce blog. En même temps, il n’y avait pas trop le choix, étant donné que l’écrin albanais n’a eu guère de temps pour se remplir sous la monarchie.

Royals von Albanien Hochzeit

La princesse Elia avec le diadème mais sans son voile

Dernier détail : le bouquet. Il était composé de roses blanches (allusion très explicite à la « Rose blanche de Hongrie », comme était surnommée la reine Géraldine), des marguerites (fleurs favorites de la mère d’Elia), des gardénias, des lys et des tulipes, des narcisses, fleurs qui symbolisent la pureté, la beauté, l’amour éternel et la confiance entière dans le mariage.

Efe.jpg

Le bouquet de la princesse Elia

Le dîner de gala (et les diadèmes) sera détaillé dans un article suivant.

Royals von Albanien Hochzeit

Copyright Photos : AFP/GettyImages, Albert Nieboer/Efe/Roland Balla

Queen Victoria’s Sapphire Coronet

Un diadème de saphirs et diamants va-t-il bientôt réintégrer la collection royale ? C’est le vœu que je forme, tant la valeur historique et sentimentale de ce bijou me semble s’y prêter. L’idéal serait que le prince William l’achète pour son épouse Catherine, qui n’a pas de diadème à elle, même si la reine lui prête le diadème très souvent porté par sa belle-mère Diana ou le diadème à motif de papyrus. Bon, voici le diadème en question :

Queen Victoria's Sapphire Coronet 3

Le diadème en saphirs et diamants de la reine Victoria

 Ce diadème d’inspiration gothique, réalisé en saphirs taille coussin sertis sur or jaune et diamants sertis sur or blanc est une commande du prince Albert de Saxe-Cobourg-Gotha (1819-1861), prince consort du Royaume-Uni, pour son épouse, la reine Victoria (1819-1901). Cette commande fut passée en 1842 au joaillier Joseph Kitching pour 415 livres. La même année, la reine Victoria fut peinte par Winterhalter, portant sa couronne de saphirs et diamants (on peut ici parler de couronne, le bijou pouvant être fermé) :

1842 Queen Victoria by Franz-Xaver Winterhalter

1842 : Portrait de la reine Victoria par Winterhalter

Le diadème comporte donc un bandeau de diamants avec de petites feuilles de diamants au milieu desquelles sont enchâssés d’imposants saphirs. Le bandeau est surmonté de festons de diamants, dont chaque pointe est elle-même alternativement surmontée d’un trèfle formé de trois diamants ou d’un seul diamant. On possède plusieurs portraits ou photos de la reine portant le diadème d’une manière plus classique que sur le portrait de Winterhalter :

Queen Victoria with sapphire coronet 1

Ca. 1875 : Photo de la reine Victoria

Après la mort de la reine, sa couronne de saphirs et diamants ne fut pas portée par les reines Alexandra (1844-1925) et Mary (1867-1953) qui lui préféraient des diadèmes plus imposants. On ne revit donc le diadème de la reine Victoria qu’en 1922, année du mariage de la princesse Mary, princesse royale, seule fille du roi George V (-1936) et de son épouse. A l’occasion du mariage de la princesse royale et d’Henry, vicomte Lascelles et futur comte d’Harewood, les souverains britanniques offrirent à leur fille le diadème de son aïeule, ainsi qu’un collier et un bracelet de saphirs et diamants :

1922 Pcess Mary's wedding parure 1

1922 : exposition de la parure de saphirs et de diamants offerte à la princesse royale par ses parents pour son mariage

J’ai trouvé à ce jour quatre photos différentes de la princesse royale portant le diadème de la reine Victoria, dont l’une prise entre 1922 et 1929 (ci-dessous à gauche), avant qu’elle devienne comtesse de Harewood), l’autre prise probablement dans les années 1930, après que son mari ait hérité du titre de comte (en couverture) et la troisième datant de la fin de sa vie, dans les années cinquante ou soixante, alors qu’elle se rend à un événement de gala en compagnie de la duchesse de Kent (ci-dessous à droite). Si quelqu’un peut dater plus précisément ces photos, je suis intéressée, of course :

A gauche, 1922-1929 : la princesse royale, vicomtesse Lascelles ; à droite : 1950s-1960s : la princesse royale, comtesse de Harewood, en compagnie de la duchesse de Kent

Après la mort de la princesse royale, il semble que le diadème de la reine Victoria fût le seul diadème qui restât dans la famille Lascelles. On le revit à deux reprises : une fois arboré par Patricia Lascelles, comtesse de Harewood, deuxième épouse du fils aîné de la princesse royale. La seconde par Andrea Kerswhaw, première épouse de l’actuel comte de Harewood :

Patricia Lascelles, Countess of Harewood 2

A gauche, Patricia Lascelles lors d’un événement non identifié ; à droite, 6 août 1992 : mariage de Mark Lascelles et d’Andrea Kershaw

Mais cela n’a pas duré. Il semble que le diadème ait été vendu à un revendeur londonien après la mort de George, comte de Harewood (1923-2011) et fils aîné de la princesse royale, peut-être pour payer les taxes de succession. D’aucuns disent que c’est à Wartski… Toujours est-il qu’un coup de théâtre a éclaté ces derniers jours : le revendeur londonien a trouvé un acheteur étranger pour le diadème de la reine Victoria. Mais le ministère de la Culture britannique est intervenu, refusant le permis d’exportation du diadème pendant quelques mois, dans l’espoir qu’un acheteur britannique pointe le bout de son nez. Ainsi, le diadème resterait sur le sol anglais…

Réalisation du diadème : 1842

Joaillier : Joseph Kitching

L’ont porté : Reine Victoria du Royaume-Uni, Princesse Mary, princesse royale, comtesse de Harewood, Patricia Lascelles, comtesse de Harewood, Andrea Lascelles

Apparitions identifiées du diadème :

  1. 1842 : Portrait de la reine Victoria peint par Franz-Xaver Winterhalter (Reine Victoria du Royaume-Uni)
  2. 6 février 1866 : Ouverture du Parlement (Reine Victoria du Royaume-Uni)
  3. 1874 : Portrait de la reine Victoria par Henry Richard Graves (Reine Victoria du Royaume-Uni)
  4. 1875 : Photo de la reine Victoria du Royaume-Uni (Reine Victoria du Royaume-Uni)
  5. 1922-1929 : Photo officielle de la princesse royale, vicomtesse Lascelles (Princesse Mary, princesse royale, vicomtesse Lascelles)
  6. 1930s : Photo officielle de la princesse royale, comtesse de Harewood (Princesse Mary, princesse royale, comtesse de Harewood)
  7. 11 mai 1934 : Concert à l’Albert Hall pour le Fonds de bienfaisance des Musiciens (Princesse Mary, princesse royale, comtesse de Harewood)
  8. 1950s-1960s : Evénement non identifié (Princesse Mary, princesse royale, comtesse de Harewood)
  9. 1970s : Evénement non identifié (Patricia Lascelles, comtesse de Harewood)
  10. 6 août 1992 : Mariage de Mark Lascelles et d’Andrea Kershaw (Andrea Kershaw)

Dîner de gala : Fête nationale du Luxembourg (2016)

2016 06 23 National Day 3

La famille grand-ducale au complet. De gauche à droite : la princesse Tessy, le prince Louise, la princesse Claire, le prince Félix, la grande-duchesse Maria Teresa, le grand-duc Henri, la grande-duchesse héritière Stéphanie, le grand-duc héritier Guillaume, la princesse Alexandra, le prince Sébastien

Vive les fêtes nationales luxembourgeoises !! Elles nous donnent ces dernières années de splendides photos des diadèmes de la collection luxembourgeoise portés par cinq princesses : la grande-duchesse, sa fille et ses trois belles-filles. Continuer à lire … « Dîner de gala : Fête nationale du Luxembourg (2016) »