Crown Princess Victoria of Sweden’s Birthday Tiara

Toujours dans la série des diadèmes des 18 ans, je demande celle de la Princesse Héritière Victoria de Suède ! Suivant la tradition des monarchies scandinaves (tradition provenant de la Reine Victoria, comme nous l’avons vu dans l’article précédent), le Roi Carl XVI Gustaf et la Reine Silvia de Suède offrirent à leur fille Victoria pour ses 18 ans, le 14 juillet 1995, un diadème assez petit et très fin. Cette tiare forme une sorte de suite de W et est composée de diamants et de saphirs. Elle est légère et tout à fait adaptée pour être le premier diadème porté par une jeune princesse (bon, d’accord je n’en sais rien, n’étant pas princesse moi-même – haha, vous ne vous en doutiez pas, n’est-ce pas ? – mais il me semble) :

Diadème
Le diadème des 18 ans de la Princesse Héritière de Suède

La Princesse Héritière a porté cette tiare, comme tout diadème, un certain nombre de fois pour des mariages, des anniversaires, des dîners officiels et des visites d’Etat, mais on ne l’a plus vue depuis 2007.

Cela dit, ce n’est pas très grave, tant la Victoria a de splendides tiares à sa disposition. Peut-être la reverrons-nous lorsque la petite Princesse Estelle aura 18 ans ?

 

17 novembre 1997 : Veille du mariage du Prince Joachim de Danemark
17 novembre 1995 : Veille du mariage du Prince Joachim de Danemark

Réalisation du diadème : v. 1995

Joaillier : inconnu

Statut actuel : En possession de la Princesse Héritière Victoria de Suède

L’ont porté : la Princesse Victoria de Suède

2003 Miltary ball in Karlberg
2003 : Bal militaire à Karlberg

Apparitions du diadème :

  1. 11 septembre 1995 : Visite d’Etat estonienne en Suède
  2. 16 octobre 1995 : Visite d’Etat lettonne en Suède
  3. 17 novembre 1995 : Dîner de gala à la veille du mariage du Prince Joachim de Danemark et d’Alexandra Manley
  4. 18 novembre 1995 : Mariage du Prince Joachim de Danemark et d’Alexandra Manley
  5. 21 novembre 1995 : Visite d’Etat lituanienne en Suède
  6. 10 décembre 1995 : Remise des Prix Nobel
  7. 11 décembre 1995 : Dîner en l’honneur des lauréats des Prix Nobel
  8. Mars 1996 : Bal de l’Amaranther
  9. 30 avril 1996 : 50 ans du Roi Carl XVI Gustaf de Suède
  10. 28 août 1996 : Visite d’Etat finlandaise en Suède
  11. 11 décembre 1997 : Dîner en l’honneur des lauréats des Prix Nobel
  12. 11 septembre 1999 : Mariage de sa cousine, la Baronne Christina Silfverschiöld
  13. 15 avril 2000 : 60 ans de la Reine Margrethe de Danemark
  14. Janvier 2001 : Dîner offert aux parlementaires
  15. 2003 : Bal militaire à Karlberg
  16. 11 décembre 2003 : Dîner en l’honneur des lauréats des Prix Nobel
  17. Février 2004 : Dîner offert aux parlementaires
  18. Février 2005 : Dîner offert aux parlementaires
  19. Février 2007 : Dîner offert aux parlementaires
2007 02 Representatives dinner
Février 2007 : Dîner offert aux Parlementaires

Queen Maud of Norway’s Vifte Tiara

A lot of thanks to Kongetro !

En écrivant une première version de cet article, il y a quelques mois, je racontais que la princesse Maud de Galles (1869-1938) avait reçu, de sa grand-mère la reine Victoria, ce minuscule et fin diadème pour ses dix-huit ans. Mais depuis, Dawn du Royal Jewels of the World Message Board a découvert que c’était faux…

Diadème

Le diadème en éventail offert par les Rothschild

En réalité, ce diadème a été offert à la princesse Maud à l’occasion de son mariage, le 22 juillet 1896, avec son cousin germain, le prince Carl de Danemark, futur roi Haakon VII de Norvège (1872-1957). Le cadeau provient de la famille Rothschild. On connaît une seule photo de la reine Maud portant son diadème, il s’agit d’une photo prise lors des funérailles de la reine Victoria en 1901 :

Prince Carl et Pcess Maud, mourning for Queen Victoria's funeral, 1901

Maud aux funérailles de la reine Victoria

Par la suite, le diadème resta dans la cassette de Maud qui devint reine de Norvège en 1905. Elle possédait des parures plus imposantes, et c’est probablement à cause de son nouveau statut de reine qu’elle délaissa son diadème-éventail. La reine mourut de manière inattendue au cours d’un séjour en Angleterre en 1938. Elle y avait emporté ses bijoux pour les faire nettoyer, mais ils y restèrent quinze ans, jusqu’en 1953. Cette année-là, le prince héritier Olav de Norvège (1903-1991) et sa femme, la princesse héritière Märtha (1901-1954), née princesse de Suède, assistèrent au couronnement de la reine Elizabeth II. Ils remportèrent donc les bijoux de la reine Maud en Angleterre. Mais la princesse héritière Märtha mourut d’un cancer l’année suivante, le 5 avril 1954. Aussi, le diadème de la reine Maud ne fut pas vu avant le mariage en 1968 de Sonja Haraldsen et du prince héritier Harald de Norvège. Après, on aperçut quelquefois le diadème, plus souvent qu’on ne le croit généralement :

Galerie

Plus tard, le diadème fut encore vu à deux reprises sur la princesse Mette-Marit. Cette dernière l’arborait lors du gala qui fut donné la veille de son mariage, le 24 août 2001. Puis, une autre fois, cinq ans plus tard, lors de la visite d’Etat bulgare en Norvège, le 29 août 2006. Mais à chaque fois, la princesse héritière ne le porta que sous sa forme de collier. On ne l’a pas vu depuis 2006.

Mette-Marit la veille de son mariage et lors de la visite d’Etat bulgare

Réalisation du diadème : v. 1896

Joaillier : inconnu

Statut actuel : En possession du roi Harald V et de la reine Sonja de Norvège

L’ont porté : La reine Maud de Norvège, la reine Sonja de Norvège, la princesse héritière Mette-Marit de Norvège

Apparitions du diadème :

Reine Maud de Norvège

  1. Fin janvier-début février 1901 : enterrement de la reine Victoria

Reine Sonja de Norvège

  1. Evénement non identifié (photo en noir et blanc) (diadème)
  2. Février 1973 : Visite d’Etat danoise en Norvège : Représentation de gala (diadème)
  3. 15 février 1975 : Dîner à la Société Militaire d’Oslo (diadème)
  4. 18 avril 1978 : Visite d’Etat autrichienne en Norvège (diadème)
  5. 18 mars 1997 : Visite d’Etat norvégienne en République tchèque (diadème)
  6. 25 février 1998 : Visite d’Etat norvégienne en Afrique du Sud (diadème)
  7. 21 mars 1998 : 25e anniversaire du Corps consulaire norvégien à l’Hôtel Continental (diadème)
  8. 13 mai 2000 : 50e anniversaire de la Société des éditeurs norvégiens (collier)

 Princesse héritière Mette-Marit de Norvège

  1. 24 août 2001 : Dîner à la veille du mariage du Prince Héritier Haakon de Norvège et de Mette-Marit Tjessem Høiby (collier)
  2. 29 août 2006 : Visite d’Etat bulgare en Norvège (collier)

 

King Olav V’s Gift Tiara

1989 09 22 18 ans (2)

22 septembre 1989: 18 ans de la princesse Märtha-Louise de Norvège

Dans les monarchies scandinaves, il est une tradition héritée au moins de la reine Victoria d’offrir un diadème aux princesses qui fêtent leur dix-huitième anniversaire. Cela ne s’est pas produit au Danemark depuis quelques décennies, puisque la reine Margrethe a eu deux fils, mais ça a été le cas en Suède et en Norvège. La princesse Märtha-Louise de Norvège reçut en effet de son grand-père, le roi Olav V, pour ses 18 ans (le 22 septembre 1989), un diadème en diamants et perles. Continuer à lire … « King Olav V’s Gift Tiara »

The Diamond Daisy Bandeau

C’est un diadème vu, revu et re-re-vu que nous allons maintenant voir. Place à la princesse des Neiges, comme certains l’appellent parfois, alias la princesse héritière Mette-Marit de Norvège. Cette dernière, née Mette-Marit Tjessem Høiby, n’aurait pas semblé taillée pour être reine il y a quelques décennies. Lorsqu’elle épousa le prince héritier Haakon de Norvège le 25 août 2001, elle était mère célibataire d’un garçon dont le père était soupçonné de consommation de stupéfiants… Mais la famille royale accueillit la jeune femme à bras ouverts, elle reçut la bague de fiançailles de la mère et de la grand-mère du prince Haakon. Et à l’occasion de son mariage, ses beaux-parents, le roi Harald V et la reine Sonja de Norvège, lui offrirent un diadème qu’elle porta le jour de ses noces Continuer à lire … « The Diamond Daisy Bandeau »

Queen Astrid of Belgium’s Emerald and Diamond Necklace Tiara

Un certain nombre de diadèmes vus autrefois sur des reines et des princesses ont aujourd’hui disparu de l’espace public sans que nul ne sache ce qu’ils sont devenus… Après cette mystérieuse entrée en matière, vous aurez deviné de quoi nous allons parler : d’un de ces diadèmes dont on ignore la destinée… Il s’agit d’un collier-diadème en diamants et émeraudes porté par la Reine Astrid de Belgique. Oui, pour ceux qui n’ont pas suivi, nous avons déjà vu  que beaucoup de ces tiares sont convertibles en colliers : qu’il s’agisse de la Laurel Wreath Tiara de la Reine Mathilde, du collier en diamants de la Reine Paola, ou encore du diadème Wolfers de la Reine Fabiola…

A la une 2
Le diadème

Comme vous pouvez le constater sur la photo, le collier-diadème est formé d’une chaîne de diamants de laquelle partent des arceaux de diamants qui s’entrecroisent. Des émeraudes sont régulièrement disposées sur la chaîne de diamants et trois émeraudes supplémentaires de taille plus importante viennent rehausser le diadème sur le front (qui forment des pendeloques quand le bijou est porté en collier). Il a été offert à la Reine Astrid, alors duchesse de Brabant) par ses beaux-parents, à l’occasion de la naissance de son fils Baudouin en 1930.

On connaît plusieurs portraits de la Reine Astrid parée de ce bijou. Une série de portraits posés seule et avec le Roi Léopold III, son époux :

Ce collier a donc été vu pour la dernière fois dans les années 1940, peut-être au tout début des années 50, porté par la Princesse de Réthy, seconde épouse du Roi Léopold III, sous forme de collier et de diadème :

Après ces photos, plus aucune trace du collier-diadème ne subsiste. On dit que Léopold III l’aurait légué à son fils Baudouin, à sa mort en 1983. La Reine Fabiola ne l’a jamais porté, mais les années 1983-1993, dernière décade avant la mort de son mari, correspondent à une période où elle s’est mise à porter moins de joyaux… Dans ce cas, peut-être, souhaitons-le, le diadème a-t-il été légué à la Reine Mathilde… Ce serait une très bonne chose, d’une part parce que la cassette des reines belges ne brille pas par sa richesse, d’autre part, ces souveraines n’ont à leur disposition que des diadèmes en diamants. Excepté si Mathilde a reçu en héritage le diadème que Fabiola se vit offrir comme cadeau de mariage par les Franco…

Réalisation du diadème : date inconnue. Vers 1930 ?

Joaillier : inconnu

Statut actuel : Inconnu

1935 : Hérité par le roi Léopold III à la mort de son épouse

1930 : offert par le Roi Albert Ier et la Reine Elisabeth de Belgique à la Princesse Astrid, duchesse de Brabant, pour la naissance de son fils Baudouin

L’ont porté : la Reine Astrid de Belgique, la Princesse de Réthy

Princess Claire of Belgium’s Diamond Wedding Tiara

Au mariage de la Princesse Héritière Victoria de Suède et de Daniel Westling, titré alors prince de Suède, la Princesse Claire de Belgique créa la surprise. En effet, elle arborait non pas le diadème en diamants que nous allons voir maintenant, mais une autre tiare, en perles et diamants, déjà vue ici. Depuis son mariage, elle avait en effet coutume de porter une petite tiare en diamants, très fine, que ses beaux-parents le Roi Albert II et la Reine Paola lui avaient offerte à l’occasion de ses noces.

Diad
Le diadème de mariage de Claire

Dans son livre sur les bijoux des reines et princesses de Belgique, Christophe Vachaudez explique qu’il avait vu un splendide diadème mis aux enchères au moment du mariage du Prince Laurent. Il contacta donc le Palais royal qui lui répondit que c’était trop cher… Il semble que le Roi Albert et la Reine Paola aient acheté le diadème offert à Claire à Véronique Bamps. Très délicat, il est entièrement en diamants.

Mariage
12 avril 2003 : Claire Coombs épouse le Prince Laurent de Belgique

Depuis son mariage, la Princesse le porta à chaque tiara event jusqu’en 2006. En 2008, elle ne portait pas de diadème au dîner de la Visite d’Etat finlandaise, contrairement aux autres princesses présentes. A partir de 2010, elle n’apparut plus qu’avec le diadème en perles et diamants déjà couvert.

20 juin 2006 : Visite d’Etat des Pays-Bas

18 octobre 2005 : Visite d’Etat du Président portugais

14 mai 2004 : Mariage du Prince Héritier Frederik de Danemark et de Mary Donaldson

20 mai 2003 : Visite d’Etat de la Norvège (la 1e à laquelle assiste Claire)

Réalisation du diadème : date inconnue

Joaillier : inconnu

Statut actuel :

2016 : En possession de Princesse Claire de Belgique

2003 : offert par le Roi Albert II et la Reine Paola de Belgique à la Princesse Claire

L’ont porté : la Princesse Claire de Belgique

Queen Fabiola’s Spanish Wedding Gift

Le diadème que nous allons voir maintenant n’a pas été vu depuis le début des années 2000. C’est un présent du Généralissime Franco et de son épouse Carmen à Dona Fabiola de Mora y Aragon lors de son mariage avec le Roi Baudouin : la future reine de Belgique appartenait à une famille aristocratique espagnole. Il est particulièrement intéressant, à la fois par son aspect et par son histoire.

6 décembre 1960 : l'épouse de Franco offre le diadème à la future Reine Fabiola
6 décembre 1960 : l’épouse de Franco offre le diadème à la future Reine Fabiola

Cette tiare a la forme d’une couronne ducale avec des éléments floraux comportant une pierre au centre. Entre deux éléments floraux se trouve une perle, sur le version la plus haute :

Le diadème offert par les Franco
Le diadème offert par les Franco

La Reine Fabiola pouvait ainsi mettre des aigues-marines, des rubis et des émeraudes, même si elle semblait préférer la version avec les aigues-marines :

D’autres couronnes ducales de ce type existent, comme celle que portait Cayetana Fitz-James-Stuart, duchesse d’Albe :

Cayetana Fitz-James-Stuart, duchesse d’Albe

Une autre monture permet de garder uniquement les motifs floraux, ce qui permet d’en faire une tiare d’un aspect très différent (pour ma part, je raffole de la version basse avec les aigues-marines !):

Enfin, les fleurs de diamants peuvent se porter montées à plusieurs sur un collier, ou en simple pendentif :

Mai 1978, réception à Bruxelles
Mai 1978, réception à Bruxelles avec un motif floral en pendentif

Les histoires en tous genres vont bon train sur ce diadème. Il se murmure que ce pourrait être un butin de guerre de Franco. D’aucuns soutiennent par ailleurs que la tiare appartenait à la famille des ducs de Medinaceli qui en aurait fait don à des religieuses. Ces dernières auraient vendu, poussées par la nécessité, les pierres interchangeables du bijou, et ce ne serait que lorsque le diadème fut entre les mains de la Reine Fabiola qu’on s’en serait aperçu. Cette hypothèse apparaît hautement improbable, d’une part parce que les ducs de Medinaceli ont toujours un diadème similaire en leur possession. D’autre part, il semble invraisemblable que l’authenticité des pierres n’ait pas été vérifiée par les Franco avant d’offrir leur présent.

En tout cas, espérons que la Reine Fabiola ait légué le diadème à la Reine Mathilde, épouse de son neveu le Roi Philippe, avec lesquels elle eut toujours une très grande affinité. On a vu récemment la Reine Mathilde avec le diadème Wolfers, peut-être la verrons-nous bientôt avec le diadème espagnol !!

Réalisation du diadème : date inconnnue

Joaillier : inconnu

Statut actuel :

2016 : En possession de la Reine Mathilde de Belgique ?

2014 : La Reine Fabiola le lègue à la Reine Mathilde de Belgique ?

1960 : offert par les Franco à la future Reine Fabiola pour son mariage

L’ont porté : la Reine Fabiola de Belgique