Dîner de gala : Les 70 ans du roi Harald V de Norvège (2007) (III)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Quelques photos du bal

Dernier volet de notre reportage sur les 70 ans du roi Harald V. Retrouvez les deux premières parties ici et . A présent, nous allons voir les sœurs, cousines, parentes des souverains qui assistaient également au dîner de gala et au bal de l’anniversaire du roi de Norvège.
Continuer à lire … « Dîner de gala : Les 70 ans du roi Harald V de Norvège (2007) (III) »

Dîner de gala : Les 70 ans du roi Harald V de Norvège (2007) (II)

 

Après notre première série sur l’anniversaire du roi Harald V de Norvège, continuons d’examiner les diadèmes de sortie le 24 février 2007, en voyant à présent le reste de la famille très proche du roi Harald, c’est-à-dire sa fille et sa sœur, et les filles et belles-filles des souverains d’alors. Continuer à lire … « Dîner de gala : Les 70 ans du roi Harald V de Norvège (2007) (II) »

Dîner de gala : Réception diplomatique à Buckingham Palace (2016)

2016 12 08 Réception diplomatique 8.jpg

De gauche à droite : la duchesse de Cornouailles et le prince de Galles, la reine et le prince Philip, les ducs de Cambridge

Mini-révolution de palais à Buckingham ! Pour la première fois, une photo de la réception diplomatique annuelle (le 8 décembre cette année) a été autorisée par Her Maj’ ! Voyons un peu ce que nous réservait le cru de cette année.

Sa Majesté scintillait en blanc, parée du diadème en saphirs qu’elle arbore presque systématiquement ces deux dernières années (pour mémoire, nous avons vu le diadème, mais aussi le diadème auquel il était assorti dans sa première vie de collier), ainsi que du collier, des boucles d’oreilles et du bracelet de saphirs et diamants offerts par son père. Sa Très Gracieuse Majesté porte les ordres de famille (le sien, celui de son père George VI et de son grand-père George V), le cordon et l’étoile de l’Ordre de la Jarretière. Si vous n’êtes pas las de la voir dans cette tenue, CF banquet pour le président colombien.

Arrivée du prince de Galles et son épouse

La duchesse de Cornouailles était de crème vêtue, dans une robe et un manteau signés Bruce Oldfield. Elle porte le diadème Greville (signé Boucheron) de la reine-mère, un collier choker fermé par une broche en diamants, des boucles d’oreilles de diamants. Ses décorations sont l’ordre de famille et le cordon de dame grand-croix de l’Ordre royal de Victoria.

Les ducs de Cambridge à la réception

Kate portait la même robe rouge Jenny Packham que lors du banquet pour le président chinois, des boucles d’oreilles et un bracelet en diamants (fait à partir d’un diadème de la princesse André de Grèce) prêtés par la reine et la Cambridge Lovers Knot Tiara, si souvent arborée par sa défunte belle-mère. Souhait pour l’année prochaine : revoir le diadème de son mariage, qui serait l’un des trois diadèmes mis à sa disposition par la reine…

Ah oui, n’oublions pas ces messieurs : ils sont en habits à la française, portant tous les trois l’Ordre de la Jarretière en cordon et au-dessus du genou. Le duc d’Edimbourg et le prince de Galles arborent en outre l’Ordre du Mérite autour du cou et l’étoile de l’Ordre du Bain sur le côté gauche…

(Copyright photos : Buckingham Palace, Andrew Parsons/i-Images, Tim Rooke/REX/Shutterstock/Jamie Wiseman for The Daily Mail)

Visite d’Etat : Colombie-Royaume-Uni (2016) : Partie II

2016-11-02-columbian-state-visit-3-at-the-guildhall

Les ducs de Gloucester, le lord-maire de Londres (lord Mountevans), le président colombien et son épouse, lady Mountevans (épouse du lord-maire)

Je sais, je sais, je suis en retard. Très en retard. Mais mieux vaut tard que jamais ! Voici donc le second volet de la visite d’Etat du président colombien et de son épouse à la reine Elizabeth II. Nous avons déjà vu le banquet d’Etat, qui est probablement le tiara event couvert cette année sur le blog qui a rassemblé le plus de diadèmes. Revenons à nos… diadèmes ! Lors d’une visite d’Etat au Royaume-Uni a lieu un banquet au Guildhall, offert par le lord-maire de Londres. La reine n’y assiste pas mais se fait généralement représenter par un membre de sa famille. Ce sont souvent les ducs de Gloucester.

Les ducs de Gloucester. La duchesse porte le diadème de chèvrefeuilles en diamants de la reine Mary.

Vêtue d’une robe bleu canard et parée de décorations et ordres de famille, la duchesse de Gloucester arborait le diadème de chèvrefeuilles de la reine Mary. Le chèvrefeuille est un motif redondant dans les diadèmes : les familles Kinsky, d’Anhalt, Spencer en possèdent un, par exemple. Bonne surprise : la duchesse de Gloucester portait également un collier de diamants convertible en diadème ou en deux bracelets. Il a été donné en 1935 à la duchesse précédente, Alice, comme cadeau de mariage, par la cité de Londres.

duchesse-de-gloucester-necklace-tiara

Meilleur plan du collier de la duchesse de Gloucester

Comme souvent, l’épouse du lord-maire portait elle aussi un diadème en diamants, assez imposant, avec une base surmontée de rouleaux, me semble-t-il. Diadème de famille ou diadème prêté, telle est la question que je vous adresse, chers lecteurs :

2016-11-02-columbian-state-visit-5-at-the-guildhall

Lady Mountevans

 Il y avait sûrement d’autres diadèmes lors de ce banquet. Si vous en avez des images, faites-le-moi savoir !

2016-11-02-columbian-state-visit-1-at-the-guildhall

La duchesse de Gloucester et lady Mountevans de dos

Et pour le plaisir, une photo du Guildhall avant le banquet :

2016-11-02-columbian-state-visit-2-at-the-guildhall

Préparatifs et recommandations

(Copyright photos : Twitter #Guildhall, #CityofLondon, #ColombiaStateVisit & GettyImages)

Visite d’Etat : Colombie-Royaume-Uni (2016) : Partie I

 

2016-01-11-columbian-state-visit-to-uk-5

Le prince Philip, María Clemencia Rodríguez, Juan Manuel Santos Calderón, la reine Elizabeth II

Il y a quelques jours, le 1er novembre, a eu lieu une visite d’Etat que nous n’avons pas encore couverte. La reine d’Angleterre a en effet reçu à Buckingham Palace le président de la République de Colombie et son épouse. Tout de crème vêtue, Sa Gracieuse Majesté arborait sa parure de saphirs qu’on lui a vue plusieurs fois ces derniers temps, comme pour la visite d’Etat chinoise de l’année passée.

2016-01-11-columbian-state-visit-to-uk-4

Toast des deux chefs d’Etat

Comme souvent, plusieurs membres de la famille royale étaient présents.

2016-01-11-columbian-state-visit-to-uk-8

La duchesse de Cornouailles, le président colombien, la reine

Bien sûr, la duchesse de Cornouailles, également vêtue de blanc, assistait au banquet d’Etat parée du diadème Greville, qui est l’un des trois diadèmes qu’on lui voit habituellement.

On aperçoit la duchesse de Gloucester derrière le chandelier

La duchesse de Gloucester, en robe rouge, était également là, ce qui nous a valu une des rares apparitions du diadème Iveagh.

Face à elle se trouvait une femme qui portait un diadème à aiguilles, qui était déjà présente au banquet d’Etat pour le président chinois il y a un an, vêtue de la même robe et coiffée du même diadème (elle portait en plus une rivière de diamants). Plusieurs ont identifié cette femme comme la duchesse de Westminster, ce qui signifierait que le diadème à aiguilles que cette femme porte est celui de la princesse royale Mary, comtesse de Harewood, dont nous avions parlé à propos du diadème de la reine Victoria.

2016-01-11-columbian-state-visit-to-uk-11

La princesse Alexandra de Kent

Sans aucune surprise était présente l’une des cousines favorites d’Elizabeth II, la princesse Alexandra de Kent, veuve de l’Honorable Angus Ogilvy, qui portait le diadème Ogilvy, à motifs floraux version perles.

Face à elle se trouvait une autre femme, encore non-identifiée, coiffée d’un diadème étoilé. Je me demande s’il ne s’agit pas de Lady Brabourne, qui est une parente de la reine Elizabeth II et du prince Philip.

Lady Brabourne ? (Au milieu et à gauche, au banquet d’Etat pour le président chinois l’année dernière)

Enfin, dernier diadème « capturable » de ce banquet d’Etat, celui de Lady Charlotte Santo Domingo, née Wellesley, qui a épousé récemment un homme d’affaires colombien, oncle de Tatiana Casiraghi. Elle portait un diadème d’origine prussienne ayant appartenu à sa grand-mère.

2016-01-11-columbian-state-visit-to-uk-7

Lady Charlotte Santo Domingo

Qu’en pensez-vous ? Pas mal, n’est-ce pas, cette pléiade de diadèmes !

 

The Milford-Haven Ruby Kokoshnik

Nous avons déjà évoqué des kokoshniks, vous savez, ces diadèmes qui forment des auréoles autour des têtes de celles qu’ils parent. En voici un qui a appartenu à des cousins de la reine Elizabeth et du prince Philip, les marquis Milford-Haven. L’histoire de cette famille nous fait remonter à la reine Victoria dont la fille Alice (1843-1878) épouse le prince Louis de Battenberg (1854-1921). Les princes de Battenberg sont une nouvelle branche de la famille grand-ducale de Hesse et du Rhin. Le père du prince Louis, le prince Alexander, a en effet contracté un mariage morganatique avec la comtesse Julia Hauke, titrée comtesse puis princesse de Battenberg, titre transmis à leurs enfants. Durant la Première Guerre mondiale, les Battenberg changent leur nom en Mountbatten (ils étaient accusés d’être pro-Allemands) et le titre de marquis Milford-Haven est alors créé pour le prince Louis.

Mais venons-en au diadème.

the-milford-haven-ruby-tiara-1

Le kokoshnik de rubis des Milford-Haven

Geoffrey Munn le décrit ainsi : « Un diadème en or en forme de kokoshnik, serti de rubis taillés à facettes et en cabochons et de diamants en forme d’étoiles et de croissants, de fleurs-de-lys, de trèfles, avec motif rayonnant au centre. Plusieurs des motifs peuvent se détacher et être portés en broches ». D’autres motifs peuvent servir d’épingles à cheveux, de bracelet, de pendentif…

Ce diadème a été réalisé pour la comtesse Sophie de Merenberg (petite-fille du poète Pouchkine), comtesse de Torby (1868-1927) par son mariage morganatique avec le grand-duc Michel Mikhailovitch de Russie (1861-1929). Le mariage a lieu en 1891 et c’est un an auparavant que Bolin crée le diadème. Je ne connais pas de photo de la comtesse Sophie le portant. En revanche, celui-ci passe à sa fille Nadejda (1896-1963) à l’occasion de son mariage avec le prince George de Battenberg, second marquis Milford-Haven (1892-1938) en 1916. C’est bon, vous avez fait le lien ?

1924-01-15-state-opening-of-parliament-1-marchioness-nada-of-mh-the-ctess-of-airlie-lady-zia-wernher-marquess-george-of-mh

15 janvier 1924 : Nadejda porte le diadème lors de l’ouverture du Parlement. Elle est à gauche, son époux à droite

Il existe très peu de photos du diadème porté. A ma connaissance, hormis celle qui se trouve ci-dessus, on sait que l’ex-épouse de Lord Ivar Mountbatten, Penelope Thompson, l’a porté le jour de son mariage :

23 avril 1994 : mariage de Lord Ivar Mountbatten et de Penelope Thompson en présence du prince Edward et de la princesse Margaret. Penelope arbore à son tour le diadème

Je me demande cependant si Nadejda de Torby ne l’aurait pas porté le jour de son mariage en « version allégée ». Le motif que l’on aperçoit dans son voile pourrait bien être le motif central du kokoshnik. Qu’en pensez-vous ?

1916-11-15-mariage-du-pce-george-de-battenberg-de-la-ctesse-nadejda-de-torby-1

15 novembre 1916 : Mariage du prince George de Battenberg et de la comtesse Nadejda de Torby

Au début des années 2000, le diadème a été vendu, semble-t-il, par Sarah Walker, ex-marquise Milford-Haven. J’ignore qui l’a acheté, donc si quelqu’un a des informations….

Réalisation du diadème : 1890

Joaillier : Bolin

Statut actuel : Inconnu

L’ont porté : La comtesse Nadejda de Torby, marquise Milford-Haven, Penelope Thompson, Lady Ivar Mountbatten

Apparitions identifiées du diadème :

  1. 15 janvier 1924 : Ouverture du Parlement (Nadejda, marquise Milford-Haven)
  2. 23 avril 1994 : Mariage de Lord Ivar Mountbatten et de Penelope Thompson (Penelope Thompson)

 

 

The Norwegian Maltese Circlet

Les souverains norvégiens sont actuellement en visite d’Etat en Finlande et c’est l’occasion de voir un nouveau diadème de la collection royale norvégienne. Plus tôt cette semaine, nous avons évoqué la parure d’émeraudes norvégienne et l’article sur le diadème-éventail de la reine Maud a été complètement mis à jour. Notre diadème est un héritage de la reine Alexandra du Royaume-Uni (1844-1925).

The Norwegian Maltese Circlet 1.JPG

Le diadème de la reine Alexandra en possession des reines de Norvège

Ce diadème a été créé par Garrard en 1910 pour la reine Alexandra après la mort de son mari. C’est une version plus légère d’un diadème dit le diadème de George IV, le diadème de diamant anglais ou diadème d’Etat. On connaît des images de la reine arborant le diadème :

queen-alexandra-1

La reine Alexandra avec la version originale du diadème

Voici une image amusante des deux belles-sœurs, Maud, reine de Norvège, et Mary, reine du Royaume-Uni, au couronnement du roi George VI. Toutes deux portent un diadème quasiment jumeau de l’autre (il manque les fleurs-de-lys sur celui de Maud) :

1937-05-12-queen-mary-queen-maud-at-king-george-vis-coronation-3

La reine Maud, la reine Mary et la princesse héritière Elizabeth

Le diadème est composé d’un bandeau de diamants qui était surmonté, à l’origine, par quatre croix pattées dites aussi croix de Malte. Ces quatre croix alternaient avec quatre fleurs-de-lys. En outre, se trouvait serti sur le diadème le Cullinan VI (resté en possession de la famille royale britannique en 1925). C’est sans doute à la mort de la reine Alexandra que les fleurs-de-lys ont été ôtées. On ignore si elles existent encore et, dans ce cas, si elles sont en possession de la famille royale de Norvège. En tout cas, en 1925, le diadème d’Alexandra passa à sa fille Maud, reine de Norvège (1869-1938) depuis 1905. Celle-ci l’arbora régulièrement :

Deux photos de la même série : Maud porte le diadème de sa mère

C’est notamment le diadème que choisit la reine de Norvège pour assister au couronnement de son neveu, George VI, le 12 mai 1937 :

1937-05-12-cp-martha-queen-maud-at-king-george-vis-coronation-1

12 mai 1937 : Couronnement du roi George VI

Comme nous l’avons déjà vu dans des articles précédents, la princesse héritière Märtha ne porta jamais les bijoux de sa belle-mère qui lui avaient été légués. En effet, la reine Maud mourut subitement en Angleterre en 1938, alors que ses bijoux se trouvaient avec elle. Les parures restèrent stockées à Windsor durant la guerre, et ce n’est qu’en 1953, lors du couronnement de la reine Elizabeth II, que les princes héritiers de Norvège rentrèrent en possession de la cassette de leur mère et belle-mère. Mais la princesse héritière était déjà gravement malade et mourut l’année suivante, sans avoir jamais pu arborer l’un des diadèmes. Il fallut donc attendre 1985 pour que sa belle-fille Sonja portât le diadème aux croix de Malte, et seulement sous sa forme de bandeau :

1985-12-18-125-ans-kunstnerforbunder-2-with-robert-levin

18 décembre 1985 : Sonja, parée pour la première fois d’une partie du diadème de la reine Alexandra

On a pu se rendre compte que le diadème a été modifié : les croix pattées, quand elles sont présentes, ne sont plus qu’au nombre de trois et sont portées sur le devant du bandeau. La quatrième peut être portée comme broche, pour maintenir l’ordre que la reine arbore parfois. Depuis 1985, le diadème a été vu par intermittences, plus sous sa forme de bandeau qu’avec les croix pattées. Il n’a pas les faveurs de la reine qui lui préfère le diadème en perles et diamants de la reine Maud, la parure d’émeraudes ou le diadème de la reine Joséphine.

Le diadème en 2011 sous sa forme complète actuelle. A gauche, la reine porte la 4e croix pattée en broche ; à droite, très belle vue du diadème de dos.

Enfin, il est à noter que le diadème a toujours été porté par les souveraines norvégiennes. Mais en 1992 et 1993, Sonja a prêté le bijou à sa fille Märtha-Louise pour deux visites d’Etat. Ces deux occasions font partie des quatre fois où la princesse a arboré un diadème autre que celui offert par son grand-père (les autres événements étant son mariage, pour lequel elle était coiffée de la version basse du diadème en perles et diamants de la reine Maud, et le mariage de la princesse héritière Victoria, où elle portait le diadème en améthystes prêté par sa belle-sœur).

La princesse Märtha-Louise lors des visites d’Etat danoise (1992, à gauche) et suédoise (1993, à droite)

Réalisation du diadème : 1910

Joaillier : Garrard

Statut actuel : En possession du roi Harald V et de la reine Sonja de Norvège

L’ont porté : La reine Maud de Norvège, la reine Sonja de Norvège, la princesse Märtha-Louise de Norvège

Apparitions du diadème :

Reine Maud de Norvège :

  1. 12 mai 1937 : Couronnement du roi George VI du Royaume-Uni

Reine Sonja de Norvège :

  1. 18 décembre 1985 : Kunstnerforbunder (bandeau)
  2. 14 février 1997 : Visite d’Etat islandaise en Norvège : dîner de retour offert par le couple présidentiel islandais au Grand Hôtel (diadème complet)
  3. 25 mai 1998 : Visite d’Etat norvégienne en Russie (bandeau)
  4. 23 mars 1999 : Visite d’Etat hongroise en Norvège (diadème complet)
  5. 10 avril 2002 : Visite d’Etat estonienne en Norvège (diadème complet)
  6. 6 mai 2002 : Visite d’Etat norvégienne au Canada (bandeau)
  7. 15 octobre 2002 : Gala de charité de l’Association américano-scandinave (bandeau)
  8. 24 novembre 2009 : Visite d’Etat norvégienne en Afrique du Sud (bandeau)
  9. 9 mai 2011 : Visite d’Etat norvégienne en Slovénie (diadème complet)

Princesse Märtha-Louise de Norvège :

  1. Octobre 1992 : Visite d’Etat danoise en Norvège (bandeau)
  2. Juin 1993 : Visite d’Etat suédoise en Norvège (bandeau)