The Nizam of Hyderabad’s Cartier Tiara

D’humeur nostalgique ? Moi, oui. J’ai donc décidé de verser une larme sur le sort d’un splendide diadème en diamants signé Cartier, anciennement possédé par Sa Très Gracieuse Majesté la Reine Elizabeth II. Le 20 novembre 1947, la Princesse Héritière Elizabeth du Royaume-Uni épouse le Lieutenant Philip Mountbatten, ex-prince de Grèce et de Danemark, fils du Prince André de Grèce et de Danemark (1882-1944) et de la Princesse Alice de Battenberg (1885-1969). A cette occasion, elle reçoit une multitude de bijoux en cadeaux de mariage. Parmi ces derniers se trouve le diadème que vous pouvez voir ci-dessous :

Le diadème Cartier offert par le Nizam d’Hyderabad

C’est un diadème avec des motifs végétaux en diamants et comprenant trois roses (les fameuses roses anglaises) : l’une plus importante au centre du bijou et une de chaque côté. Un collier de diamants allait avec le diadème :

The Nizam of Hyderabad's Necklace

Le collier assorti

La parure a été offerte à l’actuelle souveraine britannique par un autre monarque, le Nizam de l’Hyderabad (l’Hyderabad était une principauté située à côté de l’Inde, envahie et annexée par l’Inde en 1948). Ce Nizam se nommait Fateh Jang `Othman `Alî Khân Bahadur, alias Asaf Jâh VII (1886-1967) :

Painting of Fateh Jang `Othman `Alî Khân Bahadur alias Asaf Jâh VII

Portrait de Fateh Jang `Othman `Alî Khân Bahadur, alias Asaf Jâh VII, Nizam d’Hyderabad

Le Nizam d’Hyderabad était fabuleusement riche. Hugh Roberts, dans son livre The Queen’s Diamonds explique qu’il fit choisir à la Princesse Elizabeth son cadeau de mariage chez Cartier. Bien qu’elle l’ait choisi, Elizabeth le porta très peu. La voici toutefois l’arborant, je crois pour la première fois, en mai 1948, lors d’une visite officielle en France peu après son mariage :

18 mai 1948 : Soirée de gala à l’Opéra de Paris lors d’une visite en France

Par la suite, elle l’arbora à quelques reprises jusqu’à son couronnement :

1951 06 06 Norwegian State Visit to UK 1 at the Norwegian Embassy

6 juin 1951 : Dîner de gala à l’Ambassade de Norvège à Londres

La Reine porta le diadème publiquement pour la dernière fois le 3 novembre 1952, lors d’une représentation de gala :

3 novembre 1952 : Soirée de Gala au Palladium de Londres

Pourtant, on vit à une reprise, encore, Elizabeth se parer de son cadeau de mariage, sur un portrait (complètement raté pour la ressemblance) commandé par Liverpool avant son couronnement en 1953 :

1953 Official Painting by John Napper 1

1953 : Portrait de la Reine exécuté par John Napper pour la ville de Liverpool

Après cela, Her Maj n’arbora plus jamais le diadème, du moins publiquement. Certains ont avancé qu’il y avait des raisons politiques derrière, mais je dois dire que dans ce cas, je ne vois pas pourquoi la Duchesse de Cambridge a porté récemment le collier du Nizam. En tout cas, comme l’a révélé Hugh Roberts, le diadème fut démantelé en 1973 et les pierres furent réutilisées par Garrard pour créer le diadème aux rubis birmans (Sanglots…) :

ee34b8d261cdd8eabf1fdeb968286128

Le diadème aux rubis birmans

Du diadème du Nizam restent cependant trois broches en forme de roses (qu’on pouvait voir au centre et sur les côtés du bijou) que la Reine arbore régulièrement :

The Nizam of Hyderabad's Brooches

Les trois broches provenant du diadème

Réalisation du diadème : 1947

Joaillier : Cartier

Statut actuel : N’existe plus, sauf les trois broches

L’ont porté : La Reine Elizabeth II d’Angleterre

Apparitions identifiées du diadème :

  1. Mai 1948 : Visite officielle de la Princesse Héritière Elizabeth en France : Soirée de gala à l’Opéra
  2. 10 mars 1950 : Visite d’Etat française au Royaume-Uni : Banquet d’Etat
  3. 6 juin 1951 : Visite d’Etat norvégienne au Royaume-Uni : dîner de retour à l’Ambassade norvégienne
  4. Octobre 1951 : Tour du Canada : Dîner
  5. Janvier 1952 : Portrait officielle de la Princesse Héritière et du Duc d’Edimbourg avant le Tour du Commonwealth de 1952
  6. 3 novembre 1952 : Représentation de gala au Palladium de Londres au profit du Fonds de Bienfaisance des Artistes
  7. 1953 : Portrait officiel de la Reine avant son couronnement réalisé par John Napper pour la ville de Liverpool

 

Empress Farah’s Diamond Tiara

Surprise ! Nous continuons dans la série des bijoux de la Shahbanou Farah. Parmi ces derniers se trouvait le diadème de turquoises porté régulièrement par elle entre 1968 et 1976 mais aussi un diadème tout en diamants, bien plus discret que l’énorme Noor-Al-Ain Tiara.

Le diadème en diamants de l’Impératrice Farah

On ignore sa provenance, sa date de création, le joaillier qui en est à l’origine… Arboré par la Shahbanou, il m’évoque par sa forme les kokoshniks de style russe. Un diamant jaune semble être serti en son centre. Farah le porta de manière fameuse une fois, lors d’une visite d’Etat chez les souverains malaisiens (qui étaient également sultans de l’Etat de Terrenganu) :

Janvier 1968 : Visite d’Etat iranienne en Malaisie

L’Impératrice s’en para à de rares autres reprises. La voici par exemple lors d’un concert à Téhéran à l’époque des festivités de Persépolis :

1970s Concert in Teheran 2

1970s : Les souverains perses à un concert à Téhéran

Concert in Teheran 1

1970s : Autre concert à Téhéran (si quelqu’un a des infos à propos de cette photo, je suis intéressée car je ne suis pas certaine que la photo ait été réellement prise lors d’un concert. Le fait que le Shah soit en uniforme m’en fait douter…)

Comme tant d’autres parures des princesses Pahlavi, le bijou resta en Iran après la chute de la monarchie. Il semble qu’il est visible à la Banque centrale de Téhéran parmi d’innombrables parures…

Réalisation du diadème : Date inconnue

Joaillier : Inconnu

Statut actuel : En possession de l’Etat d’Iran

L’ont porté : L’Impératrice Farah d’Iran

Apparitions identifiées du diadème :

  1. Janvier 1968 : Visite d’Etat iranienne en Malaisie
  2. 1970s : Concert à Téhéran
  3. 1970s : Réception au Palais de Niarvaran (occasion non identifiée)
  4. 1970s : Concert à Téhéran
  5. 1970s : Réception à une occasion non identifiée

 

Empress Farah’s Turquoise Tiara

Contrairement au diadème de l’Œil-de-lumière ou à celui des sept émeraudes qui faisaient partie des  joyaux de la Couronne iranienne, la Shahbanou Farah a porté d’autres parures qui étaient sa propriété privée. Parmi celles-ci figuraient plusieurs diadèmes de turquoises dont celui que nous allons voir à présent.

Empress Farah's Turquoise Tiara

Le diadème de turquoises de la Shahbanou

Ce diadème, dont on ne connaît ni la provenance, ni le joaillier, ni la date de création, est composé d’un premier rang de turquoises ovales entourées de diamants, avec une turquoise ronde au centre, puis d’un second rang de turquoises également ovales, avec trois turquoises centrales plus importantes. A ma connaissance, Farah le porte pour la première fois en 1968, lors d’une visite d’Etat en Malaisie et plus précisément, au Sultanat de Kedah  :

 Janvier 1968 : Première apparition du diadème en Malaisie

Au cours des dix dernières années de la Monarchie perse, Farah utilise à plusieurs reprises son diadème qui a l’avantage d’être plus petit et moins imposant que les deux autres diadèmes appartenant aux bijoux de la Couronne :

1972 State Opening of Parliament 1

La voici en 1972 lors de l’Ouverture du Parlement

En 1971, sans doute au moment des Fêtes de Persépolis, a lieu une magnifique session de photos officielles pendant laquelle Farah est parée de son diadème de turquoises, admirablement adapté à la robe qu’elle porte :

1971 : Série de photos officielles de la famille impériale perse

Selon mes archives, Farah arbore  son diadème pour la dernière fois lors des cinquante ans de la dynastie Pahlavi, le 25 avril 1976 :

25 avril 1976 : 50 ans de la dynastie Pahlavi

Moins de trois après cette célébration, la monarchie était renversée et la famille impériale quittait l’Iran. Bien que ce diadème de turquoises lui appartînt en propre, Farah le laissa en Iran avec ses autres bijoux et ceux de la Couronne…

Réalisation du diadème : Date inconnue

Joaillier : Inconnu

Statut actuel : En possession de l’Etat d’Iran

L’ont porté : L’Impératrice Farah d’Iran

Apparitions identifiées du diadème :

  1. Janvier 1969 : Visite d’Etat iranienne en Malaisie (Etat de Kedah)
  2. Janvier 1969 : Visite d’Etat iranienne en Inde
  3. 1969 : Visite d’Etat iranienne en Tunisie
  4. Mars 1969 : Festivités de Norouz
  5. 1970 : Photo officielle des souverains iraniens
  6. 1971 : Série de photos officielles des souverains iraniens
  7. 1972 : Ouverture du Parlement
  8. Mars 1973 : Festivités de Norouz
  9. 1973 : Ouverture du Parlement
  10. 1974 : Photo officielle de la Shahbanou
  11. Mars 1974 : Festivités de Norouz
  12. 25 avril 1976 : Cinquante ans de la dynastie Pahlavi

The Seven Emerald Tiara

Quand le Shah d’Iran et Farah Diba se marièrent, en 1959, plusieurs nouvelles parures firent leur apparition dans les écrins perses. Nous avons évoqué hier le diadème de l’Œil-de-lumière, voyons à présent celui des sept émeraudes, qui a des airs de ressemblance avec la Noor-al-Ain Tiara

The Seven Emerald Tiara

Le diadème des sept émeraudes

Rien d’étonnant si notre diadème d’hier et celui d’aujourd’hui présentent des traits communs : ils ont été faits par le même joaillier, Harry Winston, en 1958. Et tous deux ont la particularité d’avoir été réalisés avec des diamants blancs, roses et jaunes. Le diadème des sept émeraudes est serti en platine. La base en forme de cœur est faite de diamants taille baguette et est surmontée par deux rangs de diamants multicolores. Au-dessus, sept monumentaux cabochons d’émeraudes (successivement de 10, 18, 44, 65, 48, 24 et 10 carats : merci à Ursula pour l’information) entourés de diamants surmontent l’ensemble.

1961 Official Picture 1

1961 : les souverains perses posent pour Paris Match avant leur voyage en France

Il me semble que la première fois que Farah porta ce diadème, ce fut en mai 1961, lors de la visite d’Etat effectuée avec son époux en Norvège :

1961 05 Iranian State Visit to Norway 3 State Banquet

Mai 1961 : Farah au bras du Roi Olav V de Norvège

L’année suivante, ce fut aux Etats-Unis que Farah s’en para :

1962 04 11 Iranian State Visit to USA 1 State Banquet

11 avril 1962 : Duel d’élégance avec Jackie Kennedy lors du Banquet d’Etat

Par la suite, Farah porta beaucoup son diadème, en particulier lors de toutes les grandes visites officielles reçues ou faites par son mari et elle :

De gauche à droite : en Argentine (1965), portrait officiel (1965), en Allemagne de l’Ouest (1967), en Thaïlande (1968)

Le diadème des sept émeraudes fut également arboré lors des fêtes de Persépolis, pendant l’hommage à Cyrus le Grand. La Shahbanou marchait aux côtés de son mari et de son fils aîné, tous deux en grand uniforme, pour passer les troupes en revue :

12 octobre 1971 : Revue des troupes pendant l’hommage à Cyrus le Grand

Ce fut à ma connaissance la dernière apparition du diadème avant la chute de la monarchie (1979). Depuis, comme les autres bijoux de Farah, le diadème des sept émeraudes est exposé à la Banque Centrale de Téhéran

Réalisation du diadème : 1958

Joaillier : Harry Winston

Statut actuel : En possession de l’Etat d’Iran

L’ont porté : L’Impératrice Farah d’Iran

Apparitions identifiées du diadème :

  1. Mai 1961 : Visite d’Etat iranienne en Norvège : Banquet d’Etat
  2. Septembre-octobre 1961 : photos prises pour Paris Match
  3. 11 avril 1962 : Visite d’Etat iranienne aux Etats-Unis : Banquet d’Etat
  4. 21 octobre 1963 : Visite d’Etat française en Iran
  5. Octobre 1963 : Visite d’Etat néerlandaise en Iran
  6. Novembre 1964 : Visite d’Etat belge en Iran : Banquet d’Etat
  7. Janvier 1965 : Visite d’Etat norvégienne en Iran
  8. 11 mai 1965 : Visite d’Etat iranienne en Argentine : soirée de gala au Teatro Colón
  9. 1965 : Photo officielle de Farah
  10. 27 mai 1965 : Visite d’Etat iranienne en Allemagne : Banquet d’Etat au Schloss Augustusburg, à Brühl
  11. Février 1968 : Visite d’Etat iranienne en Thaïlande : Banquet d’Etat
  12. Mars 1968 : Festivités de Norouz
  13. Juin 1968 : Visite d’Etat iranienne en Ethiopie : Banquet d’Etat
  14. 12 octobre 1971 : Fêtes de Persépolis : Hommage à Cyrus le Grand

 

The Noor-al-Ain Tiara

Article dédié à Maylis

Direction l’Iran aujourd’hui ! Nous allons voir un diadème en diamants exceptionnel : il est tout en diamants multicolores et s’appelle le diadème de l’Œil-de-lumière.

The Noor-al-Ain Tiara.jpg

Le diadème de l’Œil-de-lumière

Ce diadème original a été créé par Harry Winston en 1958 pour Soraya Esfandiari Bakthiari (1932-2001), la seconde épouse du Shah d’Iran Mohammed Reza Pahlavi (1919-1980). Son nom provient de l’énorme diamant rose de 60 carats serti en son centre. Ai-je besoin de vous dire son nom ? Il s’appelle le Noor-al-Ain, l’Œil-de-lumière (qui vient d’un diamant encore plus grand, connu sous le nom de la Grande Table, retaillé en deux diamants, l’Œil-de-lumière et un autre de 160 carats, le Darya-I-Noor ou la Mer-de-lumière)…

Mais le Shah d’Iran divorça avant que le diadème ne soit terminé et Soraya ne le porta jamais. Ce fut la troisième épouse de Mohammed Reza Pahlavi, Farah Diba, encore vivante aujourd’hui, qui l’arbora le jour de son mariage et ce fut ensuite le diadème dont elle se para le plus au cours du règne de son époux.

1959 12 21 Wedding Reza & Farah 1

21 décembre 1959 : Mariage du Shah d’Iran et de Farah Diba

Je crois que Farah l’arbora même une fois avant son mariage, lors d’une soirée de gala à l’Opéra de Paris :

1959 10 A l'Opéra de Paris avant son mariage a priori 1

Farah pendant ses fiançailles ?

C’est le diadème que Farah, devenue Reine consort d’Iran puis Shahbanou, c’est-à-dire Impératrice, porta en d’innombrables occasions :

Galerie

La Shahbanou lors de différentes visites d’Etat

Et c’est également celui dont elle se parait généralement sur les portraits officiels :

1966 : Portrait officiel de Farah (G) puis des souverains perses (D)

Enfin, le diadème de l’Œil-de-lumière servait la plupart du temps à deux grands moments de l’année à la Cour d’Iran : le jour du Nouvel An perse, aussi dit Norouz, généralement entre le 20 et le 22 mars :

1978 Salaam Ceremony for New Year 3.jpg

1978 : Dernier jour de Norouz en Iran avant la chute de la monarchie

Et lors de l’ouverture du Parlement :

1976 State Opening of Parliament 4

1976 : Portrait officiel pris le jour de l’ouverture du Parlement

Mais l’apparition de ce diadème qui est incontestablement la plus connue date des fastueuses fêtes de Persépolis, en 1971:

1971 10 14 Gala Dinner 2

14 octobre 1971 : l’Empereur Haïlé Sélassié d’Ethiopie, Farah d’Iran, le Roi Baudouin et la Reine Fabiola de Belgique (portant le diadème Wolfers)

Comme le diadème des sept émeraudes ou son diadème de turquoises et toutes les autres parures iraniennes, ce bijou resta en Iran après la chute de la monarchie en 1979. On peut les voir à la Banque Centrale de Téhéran.

Réalisation du diadème : 1958

Joaillier : Harry Winston

Statut actuel : En possession de l’Etat d’Iran

L’ont porté : L’Impératrice Farah d’Iran

Apparitions identifiées du diadème :

  1. 1959 : Soirée de gala à l’Opéra de Paris ( ?)
  2. 20 décembre 1959 : Mariage du Shah d’Iran et de Farah Diba
  3. Mai 1961 : Visite d’Etat iranienne en Norvège : dîner de retour
  4. 12 octobre 1961 : Visite d’Etat iranienne en France : dîner de gala à l’Elysée
  5. 13 octobre 1961 : Visite d’Etat iranienne en France : dîner de gala au Château de Champs
  6. 14 octobre 1961 : Visite d’Etat iranienne en France : représentation des Indes Galantes à l’Opéra de Paris
  7. 12 avril 1962 : Visite d’Etat iranienne aux Etats-Unis : dîner de retour à l’Ambassade iranienne
  8. 1963 : Ouverture du Parlement
  9. Octobre 1963 : Visite d’Etat française en Iran
  10. Octobre 1963 : Visite d’Etat néerlandaise en Iran
  11. Novembre 1964 : Visite d’Etat belge en Iran : dîner de retour
  12. Janvier 1965 : Visite d’Etat norvégienne en Iran
  13. Mai 1965 : Visite d’Etat iranienne en Argentine : dîner de gala offert par le gouvernement argentin
  14. Mai 1965 : Visite d’Etat iranienne en Argentine : dîner de retour à l’Ambassade iranienne
  15. 1966 : Série de photos officielles des souverains iraniens
  16. 1966 : Ouverture du Parlement
  17. 1967 : Evénement officiel non identifié
  18. 28 mai 1967 : Visite d’Etat iranienne en Allemagne de l’Ouest : dîner de retour
  19. ? mai 1967 : Visite d’Etat iranienne en Allemagne de l’Ouest : soirée de gala à l’Opéra de Munich
  20. Octobre 1967 : Série de photos officielles des souverains iraniens environ 15 jours avant leur couronnement
  21. 1968 : Série de photos officielles de la famille impériale iranienne
  22. 1968 : Ouverture du Parlement
  23. Février 1968 : Visite d’Etat iranienne en Thaïlande : dîner de retour à l’Ambassade iranienne
  24. 1969 : Visite d’Etat iranienne en Tunisie : dîner de retour à l’Ambassade iranienne
  25. Mars 1970 : Festivités de Norouz
  26. 14 octobre 1971 : Fêtes de Persépolis : dîner de gala
  27. Octobre 1971 : Portrait officiel de Farah réalisé après les fêtes de Persépolis
  28. 1974 : Ouverture du Parlement
  29. Mars 1975 : Festivités de Norouz
  30. 1976 : Ouverture du Parlement
  31. Mars 1977 : Festivités de Norouz
  32. Mars 1978 : Festivités de Norouz

 

The Brazilian Aquamarine Tiara

Aujourd’hui, jetons un nouveau coup d’œil aux aigues-marines de la Reine Elizabeth II. Il y a peu, nous avons parlé de son diadème aux cinq aigues-marines. Voyons aujourd’hui l’autre tiare qu’elle possède dans sa collection, le diadème des aigues-marines brésiliennes.

The Brazilian Aquamarine Tiara

Le diadème d’aigues-marines brésiliennes

Bon, petit flashback pour récapituler l’histoire du diadème. En 1953, après son couronnement, la Reine Elizabeth reçoit du peuple du Brésil un collier de splendides aigues-marines et diamants, ainsi qu’une paire de boucles d’oreilles assorties, le tout exécuté à Rio de Janeiro par Mappin & Webb. On dit qu’il fallut un an pour trouver des pierres parfaitement assorties :

Le collier et les boucles d’oreilles

La Reine eut un coup de cœur pour la parure et entreprit de la compléter : en 1957, elle fit réaliser au joailler Garrard (oui, celui qui a créé le diadème aux rubis birmans) une tiare assortie : il s’agissait alors d’un bandeau d’aigues-marines et diamants sertis dans une monture de platine avec trois aigues-marines plus hautes :

1967 11 14 British State Visit to Malta 1 State Banquet

14 novembre 1967 : Banquet d’Etat lors d’une visite officielle à Malte

La pierre du centre était la pierre centrale du collier originel offert par le peuple et le gouvernement du Brésil en 1953. En 1958, le Brésil offrit le bracelet (les 7 aigues-marines qu’il comptait alors ont été réduites à cinq) et la broche assortis :

Le bracelet et la broche

La Reine porta quelquefois ce diadème dans sa première version :

1957 11 Premiere of Les Girls 2

Novembre 1957 : 1e apparition publique (je pense) du diadème, lors de la première de Les Girls

En 1968, Her Maj se rendit en visite d’Etat au Brésil. A cette occasion, le gouverneur de São Paulo lui offrit un ornement de cheveux en aigues-marines et diamants. Personne ne vit jamais publiquement ce joyau. Mais en 1971, la Reine fit modifier son diadème d’aigues-marines brésiliennes pour y ajouter quatre éléments en forme d’éventail. Ce fut désormais sous cette forme qu’elle arbora la tiare :

1998 & 2006 : Visites d’Etat allemande et brésilienne au Royaume-Uni

Réalisation du diadème : 1957

Joaillier : Garrard

Statut actuel : En possession de la Reine Elizabeth II du Royaume-Uni

L’ont porté : La Reine Elizabeth II d’Angleterre

Apparitions identifiées du diadème :

1e version

  1. Novembre 1957 : Première de Les Girls
  2. 1960s : Représentation de théâtre
  3. 1960s : Représentation de théâtre
  4. 1960s : Occasion non identifiée
  5. 14 novembre 1967 : Visite d’Etat britannique à Malte : Banquet d’Etat
  6. 1968 : Représentation de Roméo et Juliette
  7. 5 juin 1968 : Réception pour le U.C. Centenary au Guidlhall
  8. Mars 1969 : Représentation de ballet

Version actuelle

  1. 1971-1973 : Occasion non identifiée
  2. 4 mai 1976 : Visite d’Etat brésilienne au Royaume-Uni : Banquet d’Etat
  3. 15 octobre 1986 : Visite d’Etat britannique en Chine : dîner de retour sur le Britannia
  4. 18 octobre 1994 : Visite d’Etat britannique en Russie : Banquet d’Etat
  5. 2 décembre 1997 : Visite d’Etat brésilienne au Royaume-Uni : Banquet d’Etat
  6. Décembre 1998 : Visite d’Etat allemande au Royaume-Uni : Banquet d’Etat
  7. Mars 2006 : Visite d’Etat brésilienne au Royaume-Uni : Banquet d’Etat
  8. 30 mars 2009 : Visite d’Etat mexicaine au Royaume-Uni : Banquet d’Etat
  9. 28 octobre 2011 : Conférence du Commonwealth à Perth, Australie