The Empire Tiara

Un des plus impressionnants diadèmes jamais portés de nos jours… J’ai nommé l’Empire Tiara. La première apparition de cette immense tiare remonte au 6 novembre 1919, lorsque la toute nouvelle Grande-Duchesse Charlotte de Luxembourg épouse son cousin germain, le Prince Félix de Bourbon-Parme (1893-1970). A cette occasion, la jeune mariée porte un énorme diadème en diamants :

1919 11 06 Mariage Charlotte de Luxembourg & Félix de Bourbon-Parme 5

6 novembre 1919 : La Grande-Duchesse Charlotte et le Prince Félix de Bourbon-Parme le jour de leur mariage

Haute de 10,5 cm et d’un diamètre de 19cm, les origines du diadème sont assez mystérieuses. On sait qu’en 1829, le joaillier Jakob Tillmann Speltz travailla sur la tiare, mais on ignore actuellement si c’était pour y apporter des modifications ou si c’est lui qui la réalisa cette année-là. Longtemps, deux hypothèses pour sa provenance ont prévalu : le diadème pourrait provenir de la Grande-Duchesse Elisabeth Mikhaïlovna de Russie (1826-1845), première épouse du Grand-Duc Adolphe de Luxembourg (1817-1905) : alors le bijou aurait des origines Romanov, ce qui serait tout à fait plausible, vu sa splendeur et la richesse bien connue des Romanov.

Empire Tiara

Le diadème

Deuxième possibilité, le diadème viendrait de la Grande-Duchesse Hilda de Bade (1864-1952), fille du Grand-Duc Adolphe, née Princesse de Nassau et dernière Grande-Duchesse de Bade. N’ayant pas eu d’enfants, elle aurait laissé ses bijoux à ses nièces, bijoux parmi lesquels se trouvait peut-être aussi le collier-diadème en saphirs de la Grande-Duchesse Joséphine-Charlotte.

GD Hilda de Bade

Princesse Hilda de Nassau, Grande-Duchesse de Bade (1864-1952)

Mais des inventaires des biens luxembourgeois ont mis à bas ces hypothèses. Un inventaire, réalisé en 1813 ne mentionne pas le bijou, tandis que deux autres, réalisés en 1829 et 1859, le citent. Une nouvelle théorie a alors fait jour : le diadème pourrait avoir été réalisé par des joailliers parisiens au moment de la fin de l’Empire français pour une noble famille française, qui l’aurait ensuite revendu au Duc Wilhelm de Nassau (1792-1839), père du Grand-Duc Adolphe de Luxembourg. Wilhelm de Nassau aurait acheté le diadème à l’occasion de son second mariage, en 1829, avec Pauline de Württemberg (1810-1856). Cela expliquerait alors que le diadème soit passé par les mains de Jakob Tillmann Speltz en 1829.

Princesse Pauline de Württemberg, Duchesse de Nassau

Princesse Pauline de Württemberg, Duchesse de Nassau (1810-1856)

La Grande-Duchesse Charlotte prêta le diadème à une seule reprise à sa sœur Hilda, lors de son mariage le 29 octobre 1930 avec le Prince Adolph von Schwarzenberg :

1930 10 29 Mariage Adolphe von Schwarzenberg & Hilda de Luxembourg 4

29 octobre 1930 : la Princesse Hilda de Luxembourg et le Prince Adolph von Schwarzenberg le jour de leur mariage

Sinon, Charlotte porte le diadème régulièrement :

Charlotte 6

Le 12 novembre 1964, c’est parée du diadème pour la dernière fois qu’elle signe l’acte d’abdication par lequel elle passe le trône à son fils Jean. Désormais, c’est sa belle-fille Joséphine-Charlotte qui arborera l’antique tiare.

1964 11 13 1ers portraits officiels 2

En 2000, c’est au tour du Grand-Duc Jean d’abdiquer au profit de son fils Henri. On ignore si c’est à ce moment que Joséphine-Charlotte passe le diadème à sa belle-fille Maria Teresa, ou s’il vient en possession de cette dernière seulement après sa mort. En tout cas, c’est en 2006 que Maria Teresa l’arbore pour la première fois, lors de la visite d’Etat néerlandaise. Depuis, elle l’a encore arboré à trois reprises, pour la visite d’Etat belge en 2007, le mariage de la Princesse Héritière Victoria de Suède en 2010 et un portrait officiel en 2011 :

De gauche à droite : Maria Teresa lors des visites d’Etat aux Pays-Bas et belge, lors du mariage de Victoria de Suède et pour un portrait officiel

Réalisation du diadème : Avant 1829

Joaillier : Inconnu

Statut actuel : En possession de la Famille grand-ducale de Luxembourg

L’ont porté : La Grande-Duchesse Charlotte de Luxembourg, la Princesse Hilda de Luxembourg, Princesse von Schwarzenberg, la Grande-Duchesse Joséphine-Charlotte de Luxembourg, la Grande-Duchesse Maria Teresa de Luxembourg

Apparitions identifiées du diadème :

  1. 6 novembre 1919 : Mariage de la Grande-Duchesse Charlotte de Luxembourg et du Prince Félix de Bourbon-Parme (Grande-Duchesse Charlotte)
  2. 29 octobre 1930 : Mariage du Prince Adolph von Schwarzenberg et de la Princesse Hilda de Luxembourg (Princesse Hilda)
  3. Octobre 1963 : Visite d’Etat luxembourgeoise en France (Grande-Duchesse Charlotte)
  4. 12 novembre 1964 : Abdication de la Grande-Duchesse Charlotte et avènement de son fils Jean (Grande-Duchesse Charlotte)
  5. 13 novembre 1964 : première série de portraits officiels des nouveaux Grands-Ducs de Luxembourg (Grande-Duchesse Joséphine-Charlotte)
  6. 1967 : occasion non identifiée (Grande-Duchesse Joséphine-Charlotte)
  7. 1967 : Visite d’Etat luxembourgeoise aux Pays-Bas (Grande-Duchesse Joséphine-Charlotte)
  8. 13 juin 1972 : Visite d’Etat luxembourgeoise en Angleterre (Grande-Duchesse Joséphine-Charlotte)
  9. Novembre 1976 : Visite d’Etat anglaise au Luxembourg (Grande-Duchesse Joséphine-Charlotte)
  10. 17 mars 1994 : Visite d’Etat belge au Luxembourg (Grande-Duchesse Joséphine-Charlotte)
  11. 24 juin 2006 : Visite d’Etat luxembourgeoise aux Pays-Bas (Grande-Duchesse Maria Teresa)
  12. 20 mars 2007 : Visite d’Etat luxembourgeoise en Belgique (Grande-Duchesse Maria Teresa)
  13. 19 juin 2010 : Mariage de la Princesse Héritière Victoria de Suède et de Daniel Westling (Grande-Duchesse Maria Teresa)
  14. 2011 : Portrait officiel des souverains luxembourgeois ((Grande-Duchesse Maria Teresa)

Publicités

Auteur : Bounty

Bonjour à tous et merci de consulter mon blog ! Née en 1995, je suis étudiante en Histoire. Rien ne me prédestinait à créer un jour un blog consacré aux bijoux royaux, sinon les Point de Vue que mes deux grands-mères achetaient toutes les semaines et qu'elles conservaient soigneusement à mon intention et à celle de mes cousines. De là est né mon intérêt pour le Gotha européen et plus particulièrement pour les splendides joyaux arborés en des occasions bien trop rares à mon goût (et au vôtre aussi, j'espère !). Mon but est de partager mon intérêt pour les bijoux royaux à travers des articles les plus complets possibles, des photos d'archives rarement vues sur Internet... Il n'existe que peu de blogs en français dédiés aux bijoux royaux, excepté le très intéressant blog Bijoussimo d'Huguette, et c'est ce qui m'a donné la motivation de créer ce site. Je réclame votre indulgence, car je mène des études en parallèle et ne suis pas ailleurs pas du tout douée en informatique, donc je découvre les arcanes de la création d'un blog au fur et à mesure que j'édite mes articles. J'espère cependant que vous prendrez plaisir à découvrir mon blog et (oui, je ne peux être complètement désintéressée...) que vous me fournirez des informations intéressantes susceptibles de compléter mes articles ! Bounty

2 réflexions sur « The Empire Tiara »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s