The Savoy-Aosta Knots and Stars Tiara

Restons en Italie pour voir un diadème assez particulier. Il s’agit de la tiare des ducs d’Aoste, rentrée dans la famille depuis 1895 environ. Il est possible que ce soit un cadeau de mariage à la Princesse Hélène d’Orléans (1871-1951), qui épousait le Prince Emmanuele Filiberto de Savoie, second Duc d’Aoste (1869-1931) et prince d’une branche cadette de la famille royale d’Italie :

The Aosta Savoy Diamond Knot Tiara
Le diadème originel

Ci-dessus, voici le diadème sous sa forme originelle. Il est tout en diamants, composé d’un bandeau de deux rangées de diamants entourant des nœuds de diamants, qui sont l’un des emblèmes de la Maison de Savoie, peut-être parce qu’un nœud forme des « S » entrelacés. Au-dessus du bandeau, des festons en diamants. Puis, trois motifs différents surmontent les festons : une étoile à sept branches avec un diamant rond au centre, un diamant rond en solitaire puis de nouveau le motif de l’étoile avec cette fois des diamants formant des sortes de rayons. Bref, un diadème très chargé !

Il a été porté à plusieurs reprises par la Duchesse Hélène d’Aoste:

Hélène a également arboré la tiare dans une version très simplifiée, mais avec les cinq fabuleuses émeraudes en formes de poires de la Maison d’Aoste (visibles sur le collier de la première photo d’Hélène, ci-dessus à gauche et sur la photo de la Princesse Astrid de Belgique, Archiduchesse d’Autriche-Este, qui les a portées à plusieurs reprises, également en collier) :

A la génération suivante, je n’ai pas trouvé de photo du diadème porté. Hélène et son mari ont eu deux fils, respectivement 3e et 4e ducs d’Aoste. L’aîné, Amedeo (1898-1942), eut en effet deux filles de son mariage avec la Princesse Anne d’Orléans (1906-1986). Le titre passa donc ensuite à son frère Aimone (1900-1948) qui épousa la Princesse Irene de Grèce et de Danemark (1904-1974) dont il eut un fils, l’actuel duc Amedeo d’Aoste. Il est donc très possible que la Duchesse Hélène, ayant survécu à ses deux fils, ait directement offert le diadème à son unique petit-fils Amedeo, né en 1943, pour sa future épouse. En tout cas, c’est à l’occasion du premier mariage d’Amedeo que le diadème fait une réapparition qui marque tous les esprits. Amedeo épouse en effet la Princesse Claude d’Orléans, fille du Comte de Paris. La splendide coiffure de Claude met en valeur le diadème, comme vous pouvez en juger sur la photo ci-dessous :

22 juillet 1964: mariage de Claude et Amedeo à Sintra (Portugal)

Par la suite, Claude arbore le diadème à plusieurs reprises : lors du mariage à Athènes du Roi Constantin II de Grèce et de la Princesse Anne-Marie de Grèce et de Danemark en 1964, d’une visite au Pape Paul VI (dont je n’ai pas trouvé de photo)… :

aosta5
A Athènes en 1964

Depuis la Duchesse Hélène, le diadème a été simplifié : le plus haut des deux rangs de diamants qui enchâssaient les nœuds, les festons ont disparu. Les étoiles n’ont plus exactement la même forme, les diamants ronds solitaires ont été également enlevés. Des petits trèfles formés de trois diamants ont été placés entre les nœuds pour donner une impression de continuité :

Diadème version récente
Le Duc d’Aoste devant la version simplifiée de la tiare, lors d’une exposition (en 2009?)

Cette version plus récente est à mon goût beaucoup plus aérée et rend la tiare bien plus belle et aisément « portable ». Le diadème ainsi remonté a été arboré non seulement par Claude mais également par la seconde épouse d’Amedeo, la Duchesse Silvia, née marquise Paternò di Spedalotto (le divorce d’avec Claude a été prononcé en 1982 et l’annulation par la Sainte Rote en 1987).

Peut-être nous sera-t-il donné de revoir prochainement ce diadème, si seulement les Ducs d’Aoste participaient aux grands événements du Gotha…

Claude d'Orléans 1

Réalisation du diadème : v. 1895

Joaillier : Inconnu

Statut actuel : En possession du Duc d’Aoste

L’ont porté : La Duchesse Hélène d’Aoste, l’ex-Duchesse Claude d’Aoste, la Duchesse Silvia d’Aoste

 

Publicités

Auteur : Bounty

Bonjour à tous et merci de consulter mon blog ! Née en 1995, je suis étudiante en Histoire. Rien ne me prédestinait à créer un jour un blog consacré aux bijoux royaux, sinon les Point de Vue que mes deux grands-mères achetaient toutes les semaines et qu'elles conservaient soigneusement à mon intention et à celle de mes cousines. De là est né mon intérêt pour le Gotha européen et plus particulièrement pour les splendides joyaux arborés en des occasions bien trop rares à mon goût (et au vôtre aussi, j'espère !). Mon but est de partager mon intérêt pour les bijoux royaux à travers des articles les plus complets possibles, des photos d'archives rarement vues sur Internet... Il n'existe que peu de blogs en français dédiés aux bijoux royaux, excepté le très intéressant blog Bijoussimo d'Huguette, et c'est ce qui m'a donné la motivation de créer ce site. Je réclame votre indulgence, car je mène des études en parallèle et ne suis pas ailleurs pas du tout douée en informatique, donc je découvre les arcanes de la création d'un blog au fur et à mesure que j'édite mes articles. J'espère cependant que vous prendrez plaisir à découvrir mon blog et (oui, je ne peux être complètement désintéressée...) que vous me fournirez des informations intéressantes susceptibles de compléter mes articles ! Bounty

Une réflexion sur « The Savoy-Aosta Knots and Stars Tiara »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s